L'essentiel Luxembourg n°2618 18 fév 2019
L'essentiel Luxembourg n°2618 18 fév 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2618 de 18 fév 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 4,8 Mo

  • Dans ce numéro : douze milliards de dépenses sociales.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
14 Life Style LUNDI 18 FÉVRIER 2019/LESSENTIEL.LU Veste de travail en velours de chez Aspesi (env. 370 euros.). Vite ! Une veste de printemps Vêtement utilitaire au tout début du XX e siècle, la veste de travail connaît un véritable retour en grâce. Elle tient chaud mais, pas trop. Cette veste de travail de la marque Monki (env. 70 euros) peut également se porter avec la minijupe assortie. Depuis quelques jours, les températures remontent. L’occasion de faire tomber la grosse doudoune encombrante et de se permettre une pièce plus légère. La veste de travail fait un retour remarqué auprès des marques et des influenceuses mode. Sur Instagram, la blogueuse Nicole Ocran (ci-contre) a adopté ce vêtement typique du début du XX e siècle. Elle porte un modèle en mohair de chez Mango, en rupture de stock quelques heures seulement après sa sortie. À l’origine fonctionnelle et reconnaissable par ses deux poches sur la poitrine, la veste de travail est passée de l’ouvrier à la fashionista. On peut la porter avec n’importe quoi, que ce soit un jean ou une robe. Nicole Ocran a de son côté choisi de mixer sa veste de travail avec une jupe fluide pour casser sa structure un peu rigide. L’ensemble donne un look glamour et branché. Cette veste Stussy entre dans la catégorie psychédélique (env. 130 euros) et est disponible sur le site End. Modèle en velours côtelé vert émeraude, & Other Stories (env. 100 euros).
LUNDI 18 FÉVRIER 2019/LESSENTIEL.LU Life Style 15 La gamme Infinite Shine s'applique à la maison en trois étapes. Trois en un pour faire ses ongles MODE Les vernis Infinite Shine d'OPI combinent les avantages d’un vernis traditionnel et d’un semi-permanent. Le résultat ? Une manucure gel à la maison sans lampe LED ni UV qui tient jusqu’à dix jours. Infinite Shine est une gamme de vernis qui s’applique en trois étapes. Primer Base Coat, Lacquer et Gloss Top Coat PUB TributetoRammstein mercredi 6mars Galaxie, Amnéville Concours : gagne tes tickets grâce à « L’essentiel » ! « L’essentiel » offre à2personnes 2places pour le concert deTribute toRammstein. Pour gagner, envoie RAMMSTEIN suivi de tes coordonnées par SMS au64646 (1 € par SMS +frais d’envoi -Service disponible depuis un numéro demobile luxembourgeois uniquement) ou participe gratuitement sur le site. Plus d’infossur lessentiel.lu interagissent pour former un ensemble qui catalyse à la lumière ambiante. Les vernis sont disponibles en plus de 130 couleurs, dont 60 teintes best-seller, connues dans la ligne de vernis classique d’OPI. Vous n'avez plus qu'à faire votre choix parmi les couleurs ultra trendy ! Nous sommes tous l’ex « relou » de quelqu’un Un compte du réseau social regroupe à la fois le pire et le meilleur des échanges post-rupture sur le Net. Ex relou est un compte Instagram qui regroupe les échanges post-rupture les plus savoureux de l’ère numérique. Tout un chacun peut partager ce moment de gêne avec 224 000 autres personnes et entrer à son tour dans l’intimité de couples anonymes qui n’ont pas su couper le cordon ombilical de leur ancienne relation. L’un de ceux qui se cachent derrière ces captures d’écran vient de sortir un livre compilant le meilleur et le pire des messages reçus par un ancien copain ou une ancienne copine. Il s’appelle Martin Bachelard, il a 30 ans et son bouquin est sorti le 6 février. Il s’est associé à l’illustratrice Lucy Macaroni, 27 ans, pour donner vie à ces messages. Les rechutes, les tentatives d’humour douteux, les réapparitions soudaines, voire intrusives, d’anciens amoureux sont autant de situations par lesquelles nous sommes tous malheureusement passés. C’est ce qui fait le succès d’« Ex relou »  : la possibilité de se reconnaître dans au moins une de ces captures d’écran.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :