L'essentiel Luxembourg n°2611 7 fév 2019
L'essentiel Luxembourg n°2611 7 fév 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2611 de 7 fév 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 5,6 Mo

  • Dans ce numéro : 21 Savage est bien soutenu.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
18 Musique JEUDI 7 FÉVRIER 2019/LESSENTIEL.LU Les sorties club du week-end Un duo qui cartonne En solo ou en duo, les rappeurs bosniens Jala Brat et Buba Corelli enchaînent les hits dans les charts (« Klinka », « « Ona’e »). Ils seront en showcase au Lenox. « Jala Brat & Buba Corelli » Demain, 23h, au Lenox Club, à Luxembourg-Ville (25 euros). Une soirée anniversaire Le White Luxembourg célébrera son quinzième anniversaire, à l’occasion d’une soirée spéciale avec F One, Pingusso, DJ Flash et Sam Blans aux platines. « 15 Years Anniversary » Samedi, 23h, au White Luxembourg, à Foetz (10/15 euros). « D’abord on danse et, trois minutes plus tard, on pleure » Le Suisse Stephan Eicher va revisiter son répertoire en compagnie de la fanfare Traktorestar, demain soir sur la scène de l’Atelier. « L’essentiel »  : Vous êtes de retour avec une fanfare. Comment est né ce projet ? Stephan Eicher  : Après la tournée de 2015 et 2016 avec des automates, pour laquelle j’ai fait une centaine de dates et dont j’étais très satisfait, j’ai eu envie d’un projet à l’opposé, c’est-à-dire entouré de musiciens. Aviez-vous besoin de revenir à vos racines ? En travaillant avec Goran Bregovic pendant trois ans, j’ai pris goût au côté festif de la fanfare, et aussi son côté triste. D’abord on danse et, trois minutes plus tard, on pleure. Et le The Streets, la poésie des rues britanniques RAP S’il s’est seulement classé dixième dans les charts britanniques à sa sortie en mars 2002, « Original Pirate Material » est l’un des disques majeurs du début du XXI e siècle. Chronique brute du quotidien de la jeunesse de la classe moyenne anglaise, le premier opus de The Streets mêlait la verve du hip-hop, les beats de la scène UK Garage, la mélancolie du trip-hop et l’arrogance du punk. Parus en 2004 et 2006, « A Grand Don’t Come for Free » et « The Hardest Way to Make an Easy Living » se hissaient par la suite en tête des charts. Mike Skinner, le cerveau du projet, réservera une place de choix aux morceaux de ses premiers albums, mais devrait aussi dégainer des titres plus récents. Car si le natif de Birmingham n’a plus sorti de disques depuis 2011, il a dévoilé l’an dernier trois inédits, dont « Call Me in the Morning ». The Streets Dimanche, 20h, à l’Atelier, à Luxembourg-Ville. Entrée  : 39 euros. Mike Skinner a réactivé son projet The Streets en 2017. Un as du piano à la manœuvre JAZZ Maintes fois récompensé, le pianiste francoserbe Bojan Z accompagnera sur scène de jeunes talents du jazz européen. Cinq musiciens seront à l’honneur, parmi lesquels le vibraphoniste luxembourgeois Pol Belardi et le batteur Mathieu Penot. « Criss Cross 2019 + Bojan Z » Samedi, 19 h 30, à Opderschmelz, à Dudelange. Entrée  : 20/25 euros. Le Français avait joué à la Rockhal en novembre. film sur des familles yéniches évoque une injustice sur laquelle je me suis construit. Les problèmes de santé qui vous ont fait décaler des dates sont-ils derrière vous ? Je pense. J’ai eu un problème au dos, avec des douleurs pendant des mois. Il m’a fallu du temps pour me rétablir. Pouvezvous nous parler du nouvel opus. ÉLECTRO Dans la foulée de la déferlante du label Ed Banger au début des années 2000, plusieurs surdoués ont consolidé la réputation de la « french touch » sur la scène électro. Avec Yuksek ou Gesaffelstein, Brodinski est de ceux-là. DJ et producteur, auteur de l’album « Brava » (2015), collaborateur de Daft Punk ou Kanye West, fondateur du label Bromance Rec, le Rémois de 31 ans offrira un DJ set dont il a le secret. Brodinski (+Ralitt) Samedi, 22h, à l’Atelier, à Luxembourg-Ville. Entrée  : 23 euros. Quand je suis parti en tournée, j’ai revisité mon répertoire avec une fanfare. C’était l’idée de départ du disque, qui contiendra également quatre morceaux inédits. Vous avez fêté vos 40 ans de carrière. Auriez-vous envie de changer quelque chose ? Il s’agit de routes que l’on prend ou non. J’ai toujours prêté attention à l’industrie du disque, au fait de proposer des projets intéressants. J’aurais dû réagir plus vite par rapport au blocage de ma maison de disques. RECUEILLI PAR CÉDRIC BOTZUNG Stephan Eicher Demain, 20h, à l’Atelier, à Luxembourg-Ville. Entrée  : 39 euros. L’artiste de 58 ans sera épaulé par une fanfare explosive. Brodinski s’empare des platines Le Français a collaboré avec de grands noms de la scène électro. Calogero, pop en liberté ROCK En novembre dernier, Calogero avait ravi près de 5 000 fans lors de son passage au Luxembourg. Le public de la Grande Région se voit désormais offrir une nouvelle opportunité d’admirer sur scène l’un des poids lourds de la pop française. Le musicien de 47 ans poursuit en effet son « Liberté Chérie Tour », du nom de son septième album studio paru en août 2017. Ses récents singles se mêleront aux classiques de son répertoire, de « En apesanteur » à « Aussi libre que moi » en passant par « Face à la mer ». Calogero - Ce soir, 20h, au Galaxie, à Amnéville.
Luxembourg. Boutique -11, rue PhilippeII-information points de vente  : +352 460 739-www.mauboussin.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :