L'essentiel Luxembourg n°2610 6 fév 2019
L'essentiel Luxembourg n°2610 6 fév 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2610 de 6 fév 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 5,5 Mo

  • Dans ce numéro : Neymar a fêté ses 27 ans en rouge.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
24 Cinéma MERCREDI 6 FÉVRIER 2019/LESSENTIEL.LU Certaine de vivre son dernier jour Claire Darling (Catherine Deneuve) se réveille un beau matin, persuadée qu’elle va mourir. Elle décide de brader la totalité de ses objets et de ses meubles. On aime bien cette comédie tendre de Julie Bertuccelli, qui se balade entre imagination, souvenirs et réalité du présent. « La dernière folie de Claire Darling » De Julie Bertuccelli. Avec Catherine Deneuve, Chiara Mastroianni. « La favorite »  : un vrai jeu de dames sur échiquier géant Avec son dernier film en tête de la course aux Oscars, le Grec Yorgos Lanthimos nous livre un impitoyable combat entre plusieurs rivales. Il se dit qu’à la Cour, l’hypocrisie et les commérages sont un niveau au-dessus par rapport à ailleurs. Et ce n’est pas le réalisateur, Yorgos Lanthimos, qui dira le contraire ! Dans l’Angleterre du XVIII e siècle, à l’intérieur du luxueux palais de la reine Anne (Olivia Colman, nommée pour l’Oscar de la meilleure actrice), manipulation, mensonges, ambition et trahison sont légion. Le pays est en guerre contre la France et Lady Sarah (Rachel Weisz), confidente très proche de la reine à la santé fragile, gouverne à sa place. Les choses se compliquent pour elle à l’arrivée d’une nouvelle servante  : prête à tout pour grimper les échelons, Abigail (Emma Stone, nommée pour l’Oscar du meilleur second rôle féminin) gagne la Emma Stone (Abigail) est en lice pour les Oscars 2019. Philippe Lacheau est devant et derrière la caméra pour ce film. confiance de la reine. Se forme alors un triangle infernal où tous les coups sont permis, y compris s’auto-frapper et vendre son corps... Moins délirant que « The Lobster » (2015) ou « Mise à mort du cerf sacré » (2017), « La favorite » compense avec des dialogues acérés et une mise en scène frénétique, qui lui ont déjà valu dix nominations aux Oscars et douze aux Bafta. Le talentueux et étrange Yorgos réinvente le film d’époque avec une férocité jouissive. Le Quand Nicky Larson sort de son manga COMÉDIE Nicky Larson (Philippe Lacheau) est un détective privé hors du commun dont l’adresse au combat et à l’arme à feu est si exceptionnelle qu’elle fait de lui un homme craint et respecté. Aidé de sa partenaire Laura Marconi (Élodie Fontan), il propose de multiples services plus ou moins dangereux à ses clients. Mais aussi professionnel et réputé soit-il, il possède un défaut de taille  : son penchant particulièrement exacerbé pour la gent féminine, qui pose bien des soucis à spectateur se place comme un espion de ce spectacle outrancier, qui explore les pires facettes humaines. Dans leur bulle d’exubérance (soulignée par l’utilisation de l’effet fisheye), les dames (performances d’actrices indiscutables) ne font preuve d’aucune bienséance, tandis que les hommes n’existent tout simplement pas. « La favorite » De Yorgos Lanthimos. Avec Olivia Colman, Rachel Weisz, Emma Stone. Laura. Un de ses clients lui confie la mission de protéger le parfum de Cupidon, une fragrance qui permet de rendre irrésistible quiconque le porte, avant qu’une seconde d’inattention ne permette à des malfrats de s’en emparer. Nicky Larson doit alors le récupérer. Du réalisateur de « Babysitting » et « Alibi.com », le film est adapté du célèbre manga « City Hunter ». « Nicky Larson et le parfum de Cupidon » De et avec Philippe Lacheau. Avec Élodie Fontan, Tarek Boudali. Un combat pour disculper l’accusé Nora (Marina Foïs) ne veut pas d’une grosse erreur judiciaire. DRAME Depuis que Nora (Marina Foïs) a assisté au procès de Jacques Viguier (Laurent Lucas), accusé du meurtre de sa femme, elle est persuadée de son innocence. Craignant une énorme erreur judiciaire, Nora va convaincre Éric Dupond-Moretti (campé par Olivier Gourmet), un ténor du barreau, de le défendre pour son second procès, en appel. Ensemble, le duo va mener un combat acharné contre l’injustice. Mais alors que l’étau se resserre petit à petit autour de celui que tous accusent, la quête de vérité de Nora commence véritablement à virer à l’obsession. « Une intime conviction » D » Antoine Raimbault. Avec Marina Foïs, Olivier Gourmet, Laurent Lucas.
MERCREDI 6 FÉVRIER 2019/LESSENTIEL.LU Cinéma 25 Au cœur d’une nature hostile Mads Mikkelsen livre une belle performance dans « Arctic ». DRAME En Arctique, la température descend jusqu’à -70°C. Dans ce désert hostile, glacial et isolé, un homme lutte pour sa survie dans une carcasse d’avion où il s’est réfugié. Avec le temps, il a appris à combattre le froid et les tempêtes, à se méfier des ours polaires, à chasser pour se nourrir… Un événement inattendu va toutefois l’obliger à partir pour une longue et périlleuse expédition pour sa survie. « Arctic » De Joe Penna. Avec Mads Mikkelsen. PUB Le chemin long et éprouvant pour se sortir de la drogue Le film « Beautiful Boy » raconte le long combat d’un père et de son fils qui est toxicomane. Une addiction n’est pas le problème d’une seule personne. L0in s’en faut. Lorsque le jeune Nic Sheff (Timothée Chalamet) devient accro à l’héroïne, c’est toute une famille qui va être impliquée dans une spirale dramatique. L’originalité du premier film américain du Belge Felix Van Groeningen (« Belgica », « Alabama Monroe ») est qu’il s’inspire de deux ouvrages  : les mémoires du père (David Sheff, joué par SteveCarell) et celles du fils. Ainsi, le long métrage navigue sans cesse d’un point STEEL PANTHER lundi 18février, 19 h den Atelier, Luxembourg-Ville Concours  : gagne tes tickets grâce à « L’essentiel » ! David (SteveCarell, d.) va faire preuve de beaucoup de force et de persévérance pour essayer de sauver son fils (Timothée Chalamet). « L’essentiel » offre à2personnes 2places pour le concert deSteel Panther. Pour gagner, envoie PANTHER suivi de tes coordonnées par SMS au64646 (1 € par SMS +frais d’envoi -Service disponible depuis un numéro demobile luxembourgeois uniquement) ou participe gratuitement sur le site. Plus d’infossur lessentiel.lu de vue à l’autre. Les qualités sportives et intellectuelles de Nic, sa famille (recomposée) aimante et son milieu aisé n’y ont rien fait. À 12 ans il a touché à la drogue, quelques années plus tard, il est devenu accro. Sans jamais basculer dans un ton larmoyant, « Beautiful Boy » (absent de la course aux Oscars) se révèle délicat et plein de justesse. Comme dans cette scène intense où, dans leur diner préféré, père et fils se font face. Nic quémande de l’argent, puis tente de lancer une discussion normale, sans succès, le manque de substance est trop fort. Passons sur les scènes en désordre inutilement superposées qui font parfois perdre les notions de temporalité. Pour un tel résultat, il fallait un SteveCarell dans la retenue et un Timothée Chalamet authentique. Sans surprise, l’adolescent confirme ainsi son talent grandiose, un an après « Lady Bird » et le parfait « Call Me by your Name ». « Beautiful Boy » De Felix Van Groeningen. Avec SteveCarell, Timothée Chalamet.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :