L'essentiel Luxembourg n°2606 31 jan 2019
L'essentiel Luxembourg n°2606 31 jan 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2606 de 31 jan 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 9,7 Mo

  • Dans ce numéro : chaos avec la neige de la tempête Gabriel.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
14 Économie JEUDI 31 JANVIER 2019/LESSENTIEL.LU Vite lu Ghosn parle de trahison TOKYO Carlos Ghosn, incarcéré au Japon pour des malversations financières présumées, s’est dit victime « d’un complot et d’une trahison » de la part de dirigeants de Nissan, opposés, selon lui, à son projet d’intégration entre Renault et ses alliés japonais. La bataille pour Oslo OSLO Le Nasdaq, l'opérateur boursier américain, va lancer une offre publique d’achat amicale de près de 770 millions de dollars (673 millions d’euros) sur la Bourse d’Oslo. Soit près de 50 millions de plus que le prix offert par l’opérateur Euronext. Le pourcentage 23,4% Le géant informatique français Atos va céder à ses actionnaires 23,4% de sa filiale de paiement électronique Worldline, tout en conservant 27,4% du capital de l’entreprise. Atos a également annoncé un chiffre d’affaires de 12,26 milliards d’euros pour l’ensemble de l’exercice 2018. Volkswagen en tête des constructeurs Volkswagen devant Renault-Nissan et Toyota, c'est le trio de tête 2018 des constructeurs automobiles. Le trio de tête mondial 2018 des constructeurs reste composé du géant allemand Volkswagen, de l’alliance automobile franco-japonaise Renault- Nissan-Mitsubishi et du constructeur japonais Toyota. Le géant allemand Volkswagen, maison mère de douze marques automobiles dont Audi, Porsche, Seat, Skoda, a fait état d’un nouveau record en 2018, à 10,83 millions de véhicules vendus (+0,9%), même s’il reste fragilisé par le scandale des moteurs diesels truqués de l’automne 2015. L’alliance, qui traverse une mauvaise passe depuis l’incarcération de son fondateur Carlos Ghosn, peut revendiquer un total de 10,76 millions de véhicules, contre 10,6 millions en 2017. Nissan (5,65 millions, -2,8% sur un an) est en baisse, au contraire de Mitsubishi (1,22 million, +18%) et Renault (3,88 millions, +3,2%). Toyota a vendu 10,59 millions d’unités (+2%), avec l’ensemble de ses marques (Toyota, Lexus, Daihatsu et Douze corps de métier et deux ans de travail ont été nécessaires pour faire cette barrique Douze en cristal. corps de métier et deux ans de travail ont été nécessaires pour faire cette barrique en cristal. Hino). Le colosse japonais avait été détrôné en 2016 par VW après avoir dominé la scène mondiale de 2008 à 2015, à l’exception de l’année dutsunami de 2011. Si on exclut les poids lourds (MAN et Scania pour VW, et Hino pour Toyota), l’alliance Renault-Nissan se classerait première. Volkswagen finit 2018 en tête, avec 10,83 millions de véhicules. De l'extrême droite à la BCE VIENNE Le gouvernement autrichien a officialisé la nomination d’un proche du parti d’extrême droite FPÖ, Robert Holzmann, à la tête de la Banque nationale autrichienne (ÖNB). À ce titre, il siégera comme représentant du pays au sein du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE). Cette nomination d’un populiste au sein de la plus haute instance financière de la zone euro est une première. Elle fait suite à la formation fin 2017 d’une coalition de gouvernement entre le FPÖ et les conservateurs du chancelier Sebastian Kurz. Économiste de formation, M. Holzmann, 69 ans, a travaillé pour l’Organisation de coopération et de développement économiques, pour le Fonds monétaire international et pour la Banque mondiale. Une pièce unique BOMMES Une barrique tout en cristal, rivets compris. À l’intérieur, 225 litres de Sauternes. Cette pièce unique au monde, signée des ateliers Lalique, orne le château girondin Lafaurie-Peyraguey, dont elle célèbre les 400 ans. Elle a la taille et la forme d’une barrique bordelaise. Et pèse près de 400 kilos une fois remplie du précieux vin liquoreux de Sauternes. Ses cerceaux sont en cuir. Son fond transparent est illustré d’une reproduction d’une gravure de René Lalique. Bourse Retrouvez le cours des actions et obligations sur L’essentiel Online. Indices Change Pétrole Actions BEL 20 3488,40 +0,31% CAC 40 4974,76 +0,95% DAX 11 181,66 -0,33% DOWJONES 24 865,01 +1,16% EUROSTOXX 50 3161,74 +0,26% FTSE 6941,63 +1,58% LUXX 1424,00 +0,59% NASDAQ 7090,52 +0,89% NIKKEI 225 20 556,54 -0,52% Achat Vente DOLLAR AMÉRICAIN 0,87 0,88 LIVRE STERLING 1,13 1,16 YEN JAPONAIS 0,79 0,81 Achat BARIL NY 53,84 BRENT 61,97 Cours Var%J-1 APERAM 26,64 +2,03 ARCELOR MITTAL SA 20,29 +1,35 BLUEMARHOLDINGS 4,50 0,00 BREDERODE 57,70 +0,87 EDIFY ACT. ORD. 51,00 -0,97 FOTEXHOLDING 1,57 0,00 LUXEMPART 51,00 -0,97 RTLGROUP 48,64 +0,08 SES FDR 18,02 +0,11 iwarecourssans garantie Évolution du LuxX sur une semaine
JEUDI 31 JANVIER 2019/LESSENTIEL.LU Économie 15 Un accord pour le prix du lait PARIS Les centres E.Leclerc et le groupe Lactalis ont finalisé un accord, dans le cadre des négociations commerciales 2019, qui permet une « revalorisation des prix du lait payés aux producteurs français ». Cet accord va concerner les 200 millions de produits laitiers aux marques de Lactalis vendus dans les centres E.Leclerc. Bosch prudent FRANCFORT Plus grand équipementier automobile mondial, l'allemand Bosch, a prévenu que l’année 2019 serait difficile pour la branche, exposée à de grosses incertitudes. Il a annoncé de lourds investissements dans les nouvelles mobilités. PUB La croissance française s’est enrayée à 1,5% en 2018 Après 2,3% en 2017, la croissance est retombée à 1,5% en 2018. Ce n'est pas une bonne nouvelle. La croissance économique a nettement ralenti l’an dernier en France, plombée par l’essoufflement de l’activité mondiale et la faible consommation. Une source d’inquiétude pour 2019, alors que le pays n’est toujours pas sorti de la crise des gilets jaunes. Selon une première estimation publiée hier par l’Insee, la hausse du produit intérieur brut (PIB) a plafonné à 1,5% sur l’ensemble de 2018, loin des 2,3% atteints l’année précédente. Un résultat inférieur à l’objectif du gouvernement, Les échanges extérieurs ont malgré tout davantage contribué à l’activité l’an dernier (+0,6 point de croissance) qu’en 2017 (+0,1). qui tablait officiellement sur 1,7% de croissance, après avoir un temps envisagé une progression de 2%. « Malgré la dégradation de l’environnement international et le mouvement des gilets jaunes, la croissance française est solide. Notre politique donne des résultats », a estimé sur Twitter le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire. Sur le seul quatrième trimestre, l’économie française a de fait limité la casse. Selon l’Insee, qui avait abaissé sa prévision de 0,4% à 0,2%, la croissance en fin d’année a finalement atteint 0,3%. Les dépenses des ménages ont en effet fortement ralenti entre octobre et décembre, dans le contexte des gilets jaunes. Sur 2018, la consommation a seulement augmenté de 0,8%. C'est dû au calendrier fiscal du gouvernement, qui a fait passer les hausses d’impôts avant les allègements fiscaux. Autre point négatif  : l’investissement, qui a lui aussi ralenti (+2,9%, contre +4,7% en 2017), en raison de la baisse de l’investissement des ménages (-0,4% après -0,1%).



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :