L'essentiel Luxembourg n°2601 24 jan 2019
L'essentiel Luxembourg n°2601 24 jan 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2601 de 24 jan 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 6,2 Mo

  • Dans ce numéro : les Elvis viennent fêter le "King".

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
14 Économie JEUDI 24 JANVIER 2019/LESSENTIEL.LU Philippe Emond  : « Avec Bilia, c'est un plaisir d'avancer » Son groupe belge est associé au suédois Bilia. Philippe Emond a mis les pieds au Luxembourg. Il est aussi présent en Belgique et en Champagne-Ardennes. LUXIIVIBOURG « L'essentiel »  : Que représente votre groupe automobile ? Philippe Emond  : Trois concessions Bilia-Emond à Luxembourg-Ville, Arlon et Libramont. Et cinq sous mon nom en Champagne-Ardennes, dont la plus grosse se trouve à Reims. Toutes pour commercialiser les marques BMW et Mini. Quel bilan tirez-vous de 2018 au Luxembourg ? Sur un marché qui a peu bougé, BMW a su rester la première marque premium derrière le généraliste Volkswagen. Et Mini a gardé sa place. Chez Bilia-Emond, nous avons Le chiffre du jour 102 Le climat des affaires en France est resté stable en janvier après être tombé en décembre à son plus bas niveau en deux ans. Calculé à partir des réponses des chefs d’entreprise des principaux secteurs d’activité marchands, cet indicateur, demeure à 102, au-dessus de sa moyenne à 100. Philippe Emond  : « Bilia et l'entrepreneur que je suis s'y retrouvent ».commercialisé 1 845 BMW et 640 Mini. C'est une très bonne performance pour le directeur de notre site, Baptiste Vallin, et ses équipes. Vous associer avec Bilia pour reprendre l'affaire Kontz, c'était un sacré pari... Au même endroit, pas facile à exploiter vu la complexité des lieux, nous voulions faire différemment. Nous avons amélioré ce qui pouvait l'être en termes d'accueil, de parkings, de services à la clientèle. Nous avons aussi travaillé sur les organisations pour devenir plus efficaces. L'apport de Bilia, qui possède quelque 140 concessions en Europe, est incroyable et indispensable. Nous avons impulsé une nouvelle dynamique et nos 160 collaborateurs adhèrent. Travailler avec un groupe coté en Bourse, c'est facile ? Oui, car les objectifs sont très clairs et les moyens à disposition aussi. Et cela nous permet de nous étalonner par rapport à d'autres « maisons » Bilia. La satisfaction de nos clients passe au premier plan et elle est intimement liée à la satisfaction de nos salariés. Que vous manque-t-il pour aller de l'avant ? Un nouveau bâtiment ! Ce sera chose faite pour l'Autofestival 2022 sur le Ban de Gasperich. Nous aurons 14 000 m² sur un seul endroit au lieu de 6 000 m² éparpillés. Nous développerons BMW voitures et motos, Mini et véhicules d'occasion. RECUEILLI PAR DENIS BERCHE Ahold Delhaize a fléchi LA HAYE Le géant néerlando-belge de la distribution Ahold Delhaize a enregistré un chiffre d’affaires annuel en très légère baisse, à près de 63 milliards d’euros, malgré une forte hausse de ses ventes en ligne. Le chiffre d’affaires s’est établi à 62,79 milliards d’euros, en hausse de 2,5% à taux de change Rénové pour 60 millions d'euros, le Jardin d'acclimatation a totalisé 1,85 million de visiteurs en 2018. constants par rapport à la même période il y a un an. En ne tenant pas compte des taux de change, le chiffre d’affaires du géant de la distribution diminue légèrement de 0,2% en 2018. Les ventes en ligne ont bondi de 25,3% à taux de change constants, à 3,5 milliards d’euros. Vers 2,5 millions de visiteurs PARIS Le Jardin d’acclimatation, rénové à grands frais l’année dernière, vise les 2,5 millions de visiteurs en 2020, ce qui le placerait au même niveau de fréquentation que des parcs d’attractions comme le Puy du Fou ou le Parc Astérix. Ce poumon vert de 18 hectares dans l’ouest parisien, né en 1860 sous l’impulsion de Napoléon III, propose quarante attractions. Il a rouvert en juin 2018, après neuf mois de travaux. Bourse Retrouvez le cours des actions et obligations sur L’essentiel Online. Indices Change Pétrole Actions BEL 20 3457,39 +0,24% CAC 40 4840,38 -0,15% DAX 11 071,54 -0,17% DOWJONES 24 502,34 +0,40% EUROSTOXX 50 3112,13 -0,02% FTSE 6842,88 -0,85% LUXX 1375,80 -0,22% NASDAQ 7023,83 +0,05% NIKKEI 225 20 593,72 -0,14% Achat Vente DOLLAR AMÉRICAIN 0,87 0,89 LIVRE STERLING 1,13 1,17 YEN JAPONAIS 0,79 0,81 Achat BARIL NY 53,23 BRENT 61,74 Cours Var%J-1 APERAM 25,49 +1,11 ARCELOR MITTAL SA 18,67 -1,43 BLUEMARHOLDINGS 4,50 0,00 BREDERODE 56,70 0,00 EDIFY ACT. ORD. 51,50 0,00 FOTEXHOLDING 1,57 0,00 LUXEMPART 51,00 +2,00 RTLGROUP 47,06 0,00 SES FDR 17,15 -1,44 iwarecourssans garantie Évolution du LuxX sur une semaine 1410 leo 1400 17 » 1340 13 » 13 » 13 » 13 » 14 V L ra Il
JEUDI 24 JANVIER 2019/LESSENTIEL.LU Économie 15 Huawei menace DAVOS Le géant chinois des télécoms Huawei a annoncé à Davos qu’il pourrait se retirer de partenariats dans certains pays. Il tente ainsi de faire face aux préoccupations de certains pays à propos de sa technologie 5G. Liang Hua, président de Huawei, a invité les gouvernements occidentaux à une visite de ses usines pour lever les doutes. Burberry n'a pas su performer LONDRES Le groupe Burberry a connu des ventes plutôt mitigées fin 2018. Le fabricant des célèbres trench-coats beiges a vendu pour 711 millions de livres (808 millions d’euros) lors de la période de treize semaines achevée le 29 décembre. PUB Des risques avec les couches Après une alerte sur des risques, les fabricants de couches pour bébés sont sommés d’agir. PARIS MOIEN Communauté ! Réagis, influence, échange,participe,commente… Rejoins la communauté sur lessentiel.lu Retrouve notre rubrique sur notre site web. L’espace Communauté est pensé pour TOI. Partage tes opinions, photos, histoires, vidéos etpasse nos tests. Bref,viens t’exprimer sur lessentiel.lu/fr/community Les parfums sont des produits chimiques ajoutés volontairement par les industriels dans les couches. Parfums, dioxines... Certaines substances chimiques détectées dans les couches jetables peuvent présenter des risques pour la santé des bébés et devront être éliminées par les fabricants dans les meilleurs délais, a exigé le gouvernement français hier. Pour l’Agence de sécurité sanitaire Anses, il n’existe « aucune donnée épidémiologique permettant de mettre en évidence une association entre des effets sanitaires et le port de couches ». En clair, pas de preuve que les couches jetables portées par 95% des bébés de France soient néfastes. Mais, selon son directeur général délégué, Gérard Lasfargues, « on ne peut pas exclure un risque (...) puisqu’on observe un dépassement des seuils sanitaires pour un certain nombre de substances ». Soit deux parfums (butylphényl méthyle propional et hydroxyisohexyl 3-cyclohexène carboxaldéhyde) et certains hydrocarbures aromatiques polycycliques, des dioxines ou des furanes. FOETZ RUE DU BRILL 2A Le gouvernement exige des fabricants et des distributeurs qu’ils prennent avantquinze jours des engagements pour éliminer ces substances des couches pour bébés. OUVERT



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :