L'essentiel Luxembourg n°2598 21 jan 2019
L'essentiel Luxembourg n°2598 21 jan 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2598 de 21 jan 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 4,8 Mo

  • Dans ce numéro : une nouvelle crise traverse le Mudam.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 Luxembourg LUNDI 21 JANVIER 2019/LESSENTIEL.LU Le Mudam en crise après une lettre anonyme du personnel LUXEMBOURG Une lettre anonyme à la direction du Mudam met en exergue de très mauvaises conditions de travail et des démissions en cascade. Après les tumultes liés à la démission de l'ancien directeur Enrico Lunghi en novembre 2016, le Mudam pique encore sa crise. Dans une lettre anonyme, l'auteur L’accent sur la randonnée et le vélo LUXEMBOURG Le ministre du Tourisme, Lex Delles, a présenté vendredi les priorités de sa mandature. Le réseau des infrastructures touristiques, notamment celui des sentiers de randonnée et des pistes cyclables, sera développé en continu. Il a également insisté sur l’importance du tourisme durable régional et l’extension des capacités d’hébergement. Le ministre du Tourisme, Lex Delles, a présenté ses priorités. Frieden n’ira pas aux européennes LUXEMBOURG Il y a un an, l’ancien ministre chrétien-social Luc Frieden avait laissé entendre qu’il pourrait se porter candidat aux élections européennes. Ce week-end, il a annoncé qu’il renonçait à sa candidature. En lieu et place, il pourrait prendre la tête du conseil d’administration de la Luc Frieden vise la présidence Chambre de commerce, à la de la Chambre de commerce. place de Michel Würth. évoque « une équipe épuisée par une charge de travail toujours en augmentation », une pression « toujours plus grande », des embauches « pour doubler des postes existants... ». On apprend également que l'année 2018 a été marquée par cinq démissions et qu'une « figure importante du Mudam » a démissionné tout récemment. La direction du Mudam a confirmé les démissions à « L'essentiel », sans en dire davantage sur les causes. Le Mudam traverse « une importante phase de transition... les équipes fournissent un travail considérable ». C'est la raison pour laquelle « nos priorités sont de mettre l'accent sur de nouvelles embauches ». Sam Tanson, la nouvelle ministre de la Culture, se serait certaine- ment passée d'un tel cadeau pour son arrivée. Certes, le Mudam est une fondation privée, mais l'État y a injecté 7,1 millions d'euros en 2018. « Même si je n'ai pas à m'immiscer dans la mission quotidienne du Mudam, je prends cette affaire très au sérieux car le personnel exprime un malaise. Il s'agit d'une institution importante au Luxembourg et il est primordial que les employés soient écoutés dans leurs doléances », dit à « L'essentiel » la ministre, qui s'est entretenue avec la directrice du Mudam, Suzanne Cotter. « Elle m'a assuré qu'elle rencontrerait l'ensemble du personnel cette semaine ». Un médiateur pourrait venir à la rescousse pour débloquer une situation explosive. GAËL PADIOU Directrice du Mudam, Suzanne Cotter va rencontrer cette semaine l'ensemble du personnel pour désamorcer la crise. LUXEMBOURG À l'occasion du Forum mondial pour l'alimentation et l'agriculture, le ministre Romain Schneider a rappelé l'importance de la digitalisation de l'agriculture au Luxembourg. « Elle permettra de rendre les procédures administratives pour les agriculteurs plus simples, rapides et Vite lu Se défendre en groupe LUXEMBOURG La ministre à la Protection des consommateurs, Paulette Lenert, va dévoiler les priorités de son mandat cette semaine. La possibilité pour les consommateurs d’engager des actions groupées sera centrale. 11 155 ASBL connues LUXEMBOURG À la fin de l’année dernière, le registre du commerce avait enregistré, en tout, 11 155 ASBL et fondations dans sa base de données, selon le ministre de la Justice, Félix Braz. Cérémonies délocalisées LUXEMBOURG La ministre de l’Intérieur, Taina Bofferding, envisage de légiférer pour faciliter la délocalisation de certaines cérémonies civiles en dehors des mairies. Elle pense notamment à celles concernant le PACS. Les frais remboursés LUXEMBOURG Le remboursement des frais de campagnes électorales est à l'ordre du jour mercredi. Les députés doivent finaliser le projet de loi permettant de rembourser les partis politiques. La digitalisation de l'agriculture est une priorité LUXEMBOURG Après un mois de blocage, les conséquences du « shutdown » ne se font guère ressentir au Luxembourg. « Le business continue. Pour l’heure, aucune société ne nous a contactés pour signaler un problème », rassure Paul Schonenberg, Chairman & CEO de l’American Chamber of Commerce. Un constat confirmé par la Chambre de commerce, qui évoque « un impact sur le sol américain, sans effet macroéconomique tangible ». La situation est plus compliquée sur le plan administratif. Ainsi, « les demandes de visas et de permis de travail, autant que les approbations pour l’implantation performantes », a souligné le ministre, convaincu que la digitalisation « offre de nouvelles opportunités en vue d'un modèle agricole plus durable ». L'effet « Shutdown » reste limité d’une activité sont ralenties », reconnaît Paul Schonenberg, alors que la Chambre de commerce évoque « des complications bilatérales entre des établissements au Luxembourg et des administrations ou institutions américaines ». Selon le porte-parole de l'ambassade, le « shutdown » n'aurait pas d'impact significatif sur les citoyens américains du Luxembourg.
LUNDI 21 JANVIER 2019/LESSENTIEL.LU Luxembourg 5 Les commerces de bouche pourront encore ouvrir à 4 h Les boulangers sont également concernés par cette prolongation. PUB Le ministère de l’Économie a prolongé d’une année la dérogation accordée aux commerces de bouche pour ouvrir très tôt le matin. En 2019, il sera encore possible d'acheter son pain au chocolat et sa baguette de très grand matin. La dérogation accordée en février 2018 aux commerces de bouche - valable jusqu’au 22 janvier 2019 - a en effet été prolongée d’une année par le ministère de l’Économie, selon nos confrères de « Paperjam ». Outre les boulangers-pâtissiers, cette autorisation s’applique aux bouchers, aux traiteurs et aux fabricants de gaufres et crêpes. Ces derniers pourront donc continuer à ouvrir leur commerce dès 4 h (et jusqu’à 21 h s’ils le souhaitent) tous les jours de l’année, sauf le 25 décembre. Cette dérogation avait été accordée en février 2018 suite à l’action en justice d’un boulanger de Differdange qui se plaignait de ne pouvoir ouvrir son commerce qu’à 6h, alors que des stations-services étaient autorisées à le faire dès 5h. La Cour constitutionnelle lui avait donné raison, mais le ministère de l’Économie avait fait appel de la décision et renvoyé le dossier auprès de la Cour administrative, avant de mettre finalement en place une dérogation temporaire. PASCAL PIATKOWSKI Le Premier ministre veut une position claire de l’Angleterre. Bettel impatient sur le Brexit LUXEMBOURG « Nous sommes en mode attente vis-à-vis de Londres, la responsabilité lui revient. S’il y a un accord, tant mieux, mais nous devons savoir ce que la Grande-Bretagne souhaite faire », a martelé vendredi le Premier ministre luxembourgeois, Xavier Bettel, après le Conseil de gouvernement. Le sort des 6 000 ressortissants mais aussi la reconnaissance des diplômes, les douanes à l’aéroport sont autant d'incertitudes qu’il veut voir régler au plus vite. ARRÊTONS LES GOBELETS JETABLES Protégeons notre environnement suivez-noussur/fischer.1913/fischer.1913



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :