L'essentiel Luxembourg n°2596 17 jan 2019
L'essentiel Luxembourg n°2596 17 jan 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2596 de 17 jan 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 5,1 Mo

  • Dans ce numéro : une nouvelle offre taxi pour le Luxembourg.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 Europe JEUDI 17 JANVIER 2019/LESSENTIEL.LU Vite lu Stefan Löfven est prêt STOCKHOLM Le chef du gouvernement suédois sortant, le socialdémocrate Stefan Löfven, se présentera demain devant le Parlement pour être reconduit au poste de Premier ministre, sans la garantie d'avoir suffisamment de voix pour être réélu. Un Brexit sans accord ? STRASBOURG « Jamais le risque d’un no deal n’a paru aussi élevé », a averti le négociateur en chef de l’UE pour le Brexit, Michel Barnier, hier devant les eurodéputés à Strasbourg, au lendemain du rejet de l’accord par le Parlement britannique. Travailler sur le traité MOSCOU La Russie se dit prête à travailler « pour sauver » le traité sur les armes nucléaires de portée intermédiaire (INF) datant de la guerre froide, dont Washington a menacé de se retirer. La Russie a appelé les pays européens à soutenir Moscou dans ces négociations. Sans-papiers indispensables et indésirables en Andalousie Un parti d'extrême droite exige le départ des immigrés clandestins. Mais l'agriculture ultra intensive a trop besoin d'eux. MI m Dans le sud de l’Espagne, l’extrême droite de Vox séduit des agriculteurs d’Andalousie en prônant « l’expulsion des sans-papiers ». « Je ne sais pas comment ils feraient sans nous », répond un Africain, sortant d’une serre à El Ejido. Dans cette zone appelée « la mer de plastique », située autour de la ville côtière d’Almeria, un enchevêtrement de serres tapisse le paysage à perte de vue. C’est là que Vox, grâce à qui une coalition conservatrice et libérale a été investie hier pour gouverner l’Andalousie, a obtenu ses meilleurs Le président Emmanuel Macron pourrait accepter des aménagements sur la limitation de vitesse. Le président Macron prêt à reculer sur les 80 km/h « Quand il faut récolter 70 000 kilos de pastèques en 24 heures, tu recrutes celui qui se présente », dit un paysan d'Andalousie. PARIS En se disant prêt à des exceptions locales à l’impopulaire limitation à 80 km/h de la vitesse sur les routes secondaires, Emmanuel Macron donne un gage d’ouverture de l’exécutif pour le grand débat lancé en réponse au mouvement des gilets jaunes, quitte à désavouer son Premier ministre. Mais Édouard Philippe, initiateur de la mesure malgré l’opposition de plusieurs ministres et le peu de soutien du président de la République, avait toujours écarté depuis un an les appels à des « aménagements locaux ». scores aux élections régionales de décembre. Ce parti d’extrême droite demande que les immigrés clandestins soient dénoncés et expulsés. L’utilisation de la main-d’œuvre étrangère est pourtant l’une des bases de l’agriculture ultra intensive qui fait la prospérité de la zone, Un appel de la CPI contre Gbagbo LA HAYE Les procureurs de la Cour pénale internationale vont faire appel de l’acquittement retentissant de l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo et de LONDRES Le gouvernement de Theresa May a survécu de justesse hier à une motion de censure, au lendemain du rejet par les députés de l’accord de sortie de l’UE. Les députés sont 325 à avoir exprimé leur confiance dans le gouvernement derrière lequel la majorité avait resserré les rangs, alors que 306 ont voté pour sa censure. « Ce gouvernement renouvelle la promesse qui a été faite au peuple de ce pays de respecter le résultat du référendum et de quitter l’UE », a déclaré Theresa May dans la foulée de ce vote. Celle-ci a premier bassin d’exportation de légumes d’Europe. Circulant à vélo dans les rues bordées de serres, Issa, 24 ans, explique être payé 36 euros la journée pour cultiver le melon. Il est arrivé du Burkina Faso. Depuis, son employeur ne lui a jamais demandé de papiers et il n’a jamais vu d’inspecteur du travail. Interrogé sur l’appel de Vox à expulser tous les sans-papiers, il dit  : « L’été, il fait tellement chaud sous les serres à 50 degrés que même le propriétaire n’entre pas ». Un Sénégalais d’Andalousie a fait parler de lui en publiant sur Facebook une vidéo visionnée plus de 600 000 fois. Il y répondait à Vox en disant, à 6h, dans une vigne d’Albacete (sud-est)  : « Voila ce que nous faisons, nous les immigrés, travailler ! ». l'ex-chef du mouvement des Jeunes patriotes, Charles Blé Goudé. Accusés de crimes contre l’humanité, ils ont été acquittés mardi par les juges de la CPI. Theresa May résiste à la motion de censure jusqu’à lundi pour présenter un plan B, renégocier l’accord avec l’UE, reporter la date du Brexit ou opter pour un divorce sans accord... Theresa May reste optimiste.
JEUDI 17 JANVIER 2019/LESSENTIEL.LU Monde 9 Vite lu Un pasteur interpellé HARARE Figure de la contestation au Zimbabwe, le pasteur Evan Mawarire a été arrêté hier, après une grève générale contre la hausse des prix du carburant qui a viré en fronde politique contre le président Mnangagwa. Un Algérien s’immole ALGER Une centaine de professionnels algériens du cinéma ont dénoncé « l’anxiété » résultant des obstacles à leur métier publiée après qu’un producteur a tenté de s’immoler par le feu. Américain tué à Kaboul KABOUL L’ambassade des États- Unis à Kaboul a annoncé le décès d’un citoyen américain dans l’attentat perpétré lundi dans l’est de la ville, qui a également coûté la vie à un ressortissant indien. « El Chapo » aurait payé Peña Nieto NEW YORK « El Chapo » a versé à l’ex-président mexicain Enrique Peña Nieto des pots-de-vin totalisant quelque 100 millions de dollars, a affirmé hier un ancien bras droit du narcotrafiquant mexicain en témoignant devant un tribunal à New York. L’ancien chef de cabinet de l’ex-président mexicain, Francisco Guzman, a immédiatement démenti ces affirmations, les qualifiant sur Twitter de « fausses, diffamatoires et absurdes ». Il a aussi rappelé que c’était sous le gouvernement de M. Peña Nieto, au pouvoir de 2012 à 2018, qu’avait été « localisé, arrêté et extradé Joaquin Guzman ». C’est la première fois depuis le début en novembre du procès « El Chapo » qu’un témoin implique directement l’ex-président mexicain. En Afghanistan, les touristes font face à tous les dangers En Afghanistan, des touristes n’hésitent pas à dormir chez l’habitant. Ils passent outre les dangers d’un conflit très meurtrier. KABOUL PUB Fast and serious La Fibre 19 € 50 parmois pendant 12 mois Conditions en shop ou sur orange.lu Le Norvégien Bjorn Augestad et le Néerlandais Ciaran Barr dorment chez l’habitant en Afghanistan. Le Néerlandais Ciaran Barr souhaitait une expérience « authentique » pour son voyage en Afghanistan, en guerre depuis bientôt quatre décennies. En dépit des risques, il a décidé de visiter le pays en routard et de loger chez l’habitant via le site couchsurfing.com. Malgré l’insécurité, 2 000 d’entre eux proposent leur domicile sur cette plateforme qui met en relation voyageurs et des gens du cru prêts à les héberger gratuitement. Le site Internet, créé il y a quinze ans aux États-Unis, a essaimé au niveau mondial. « Vous n’êtes pas enfermé dans les pièges à touristes », explique Ciaran Barr depuis Kaboul, où il a dormi plusieurs nuits sur un matelas déroulé à même les tapis de son hôte. Étape obligée du parcours « hippie » entre Europe et Asie du Sud dans les années 70, le pays a vu le nombre de ses visiteurs s’écrouler. Depuis 1979, l’Afghanistan n’a jamais connu la paix. Mais des dizaines d’étrangers se lancent malgré tout dans un dangereux périple à travers le pays, ignorant les appels de leurs gouvernements à rester à l’écart us rapprocher de l'essentiel III d’un conflit considéré comme le plus meurtrier au monde, avec plus de 10 000 civils tués ou blessés en 2017. Pour ces routards, le fait d’être hébergé chez l’habitant leur évite de dormir dans des hôtels transformés en forteresses. Des ouvriers en grève renvoyés DACCA Les ateliers textiles du Bangladesh, qui produisent des vêtements pour nombre de marques occidentales, ont licencié des centaines d’ouvriers à la suite de grèves et heurts pour réclamer de meilleurs salaires, ont indiqué hier la police et les syndicats. Au moins 750 ouvriers se sont fait renvoyer hier. Les Kurdes ont rejeté l’accord DAMAS Les Kurdes de Syrie ont rejeté l’instauration d’une « zone de sécurité » sous contrôle de la Turquie, une initiative évoquée par Ankara avec Washington, qui cherche à atténuer les conséquences du départ annoncé de ses troupes.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :