L'essentiel Luxembourg n°2536 17 oct 2018
L'essentiel Luxembourg n°2536 17 oct 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2536 de 17 oct 2018

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 9,7 Mo

  • Dans ce numéro : dans la combi d'Armstrong.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
16 Cinéma MERCREDI 17 OCTOBRE 2018/LESSENTIEL.LU André Jung interprète Superjhemp dans le film. À ce jeu, il y a beaucoup à perdre La soirée entre amis avait pourtant très bien commencé. « Mon but est de faire plaisir aux Luxembourgeois » « L’essentiel »  : Pouvez-vous nous parler de la genèse du projet ? Félix Koch  : Le projet est né en 2011. Le producteur Claude Waringo voulait faire un film grand public avec une matière luxembourgeoise. Une fois les droits acquis, il m’a proposé de l’écrire et de le réaliser. L’idée était-elle dès le départ d’adapter librement la bande dessinée ? Il y a plus de 30 albums. Il fallait savoir quelle histoire raconter, qu’elle soit réaliste, et nous avons choisi de créer une nouvelle histoire pour le cinéma, tout en restant fidèles aux personnages de la BD. Les auteurs vous ont-ils laissé carte blanche ? Oui, pour développer l’histoire. Ils ont aimé l’histoire, et le concept d’un super-héros qui fait son come-back. Lucien Czuga a beaucoup participé à intégrer l’univers luxembourgeois. « Superjhemp Retörns » est l’adaptation sur grand écran de la BD célèbre au Grand-Duché. Rencontre avec son jeune réalisateur, Félix Koch. Comment s’est déroulé le casting du film ? Les auteurs voulaient André Jung et Luc Feit, qui étaient disponibles et voulaient participer au projet. Je voulais intégrer Désirée Nosbusch, avec qui j’avais déjà travaillé. Les effets spéciaux sontils 100% luxembourgeois ? Oui, mais comparé aux films de Marvel, où il y en a 3 000, il y a peu d’effets spéciaux. Nous en avons environ 245. COMÉDIE Le temps d’un dîner, plusieurs couples d’amis décident de jouer à un jeu  : chacun doit poser son téléphone portable au milieu de la table et chaque SMS, appel téléphonique, mail ou message Facebook devra être partagé avec les autres convives. Il ne faudra pas attendre bien longtemps pour que ce jeu se transforme en cauchemar. Cinquième réalisation de Fred Cavayé (« Pour elle », « Radin ! ») , « Le jeu » est un remake de « Perfetti Sconosciuti » (littéralement « Parfaits inconnus ») , une comédie dramatique italienne sortie début 2016 et déjà adaptée en 2017 par Álex de la Iglesia. « Toute vérité n’est pas forcément bonne à dire, que ce soit en amour ou en amitié ! Le film nous interroge sur ce qui est nécessaire de savoir et sur ce qui est peut-être préférable de taire », explique le cinéaste français. « Le jeu » De Fred Cavayé. Avec Bérénice Bejo, Suzanne Clément, Stéphane De Groodt. Sortie le 17 octobre. C’est votre premier long métrage, la pression n’estelle pas trop lourde ? Si, bien sûr. La sortie d’un film est bien sûr la partie la plus importante, mais tout a commencé pour moi dès 2012. C’est un long processus. Mon seul but est de faire plaisir aux Luxembourgeois. À la sortie, ce ne sera plus mon film. Une saga « Superjhemp » débute-t-elle au cinéma ? Pourquoi pas, avec un « Superjhemp Begins » (rires). RECUEILLI PAR CÉDRIC BOTZUNG « Superjhemp Retörns » De Félix Koch. Avec André Jung, Désirée Nosbusch, Jules Werner. Sortie le 24 octobre. Quand Superjhemp se fait son cinéma COMÉDIE Adaptant librement la célèbre bande dessinée luxembourgeoise « Superjhemp », de Roger Leiner et Lucien Czuga, le jeune réalisateur Félix Koch a fait équipe avec Thierry Faber pour l’écriture de son premier long métrage. Dans « Superjhemp Retörns », Charel Kuddel (campé par André Jung), un fonctionnaire en pleine crise de la cinquantaine, doit récupérer ses super pouvoirs perdus pour sauver le « petit » Luxembourg d’une catastrophe cosmique. Et il va surtout devoir affronter sa plus grande peur  : sa propre famille ! Le budget du film « Superjhemp Retörns », de Félix Koch, avoisine les 3 millions d’euros. Deux beaux défis à relever DOCUMENTAIRE À Clichy, en banlieue parisienne, le principal du Collège Jean- Macé a décidé d’encourager les méthodes alternatives pour lutter contre l’échec scolaire. Au cœur du projet, deux classes  : la classe rugby et la classe théâtre. Cette année, le défi est double  : participer aux championnats de France pour les uns, monter sur la grande scène du théâtre de Clichy pour les autres. Le documentaire dresse un portrait de la société d’aujourd’hui, en posant une question essentielle  : comment changer l’école pour que chacun y trouve sa place ? « À nous de jouer ! » D’Antoine Fromental. Sortie le 17 octobre.
MERCREDI 17 OCTOBRE 2018/LESSENTIEL.LU Cinéma 17 En Floride, Baaba (Omar Sy) est pris en main par son homologue américain Ricardo (Luis Guzman). PUB Plusd’infos sur www.belvalshopping.lu ou sur notre page Facebook BelvalPlaza Join us 21 octobre de 14h à18h Un duoexplosif mène l’enquête COMÉDIE Omar Sy et Luis Guzman font équipe dans « Le flic de Belleville », un buddy movie qui se passe entre Paris et la Floride. Baaba Keita (Omar Sy) est flic à Belleville, un quartier qu’il n’a jamais quitté, au grand désespoir de sa copine qui voudrait vivre avec lui, ailleurs, et loin de sa mère. Quand Roland, son ami d’enfance, est assassiné sous ses yeux, Baaba prend sa place d’officier de liaison auprès du consulat de France à Miami, pour retrouver son assassin. En Floride, il est pris en main par Ricardo (Luis Guzman), un flic local toujours mal luné. Contraint de faire équipe, lendeg OUVERT DIMANCHE 20 min. de Luxembourg-Ville&5min.duCentred’Esch Gare Belval-Université Belval PlazaShopping Center 7,avenueduRock’n’roll L-4361Esch/Alzette duo explosif va mener l’enquête. Rachid Bouchareb voulait réaliser une comédie, un « buddy movie ». L’histoire de policiers français traquant les criminels français entre l’Amérique du Sud, la Floride, la France et les Antilles a servi de point de départ. Pour le scénario du « Flic de Belleville », le cinéaste a fait appel à Larry Gross, auteur des cultes « 48 Heures » et « 48 Heures de plus », avec Eddie Murphy et Nick Nolte. Le casting ? « Luis Guzman et Omar Sy étaient faits pour être réunis », conclut Rachid Bouchareb. « Le flic de Belleville » De Rachid Bouchareb. Avec Omar Sy, Luis Guzman, Biyouna. Sortie le 24 octobre. ATELIERS CRÉATIFS LES 20 &21 OCTOBRE de 14h à18h Participation gratuite g* BE LVAL P LAZA *4 shopping center



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'essentiel Luxembourg numéro 2536 17 oct 2018 Page 1L'essentiel Luxembourg numéro 2536 17 oct 2018 Page 2-3L'essentiel Luxembourg numéro 2536 17 oct 2018 Page 4-5L'essentiel Luxembourg numéro 2536 17 oct 2018 Page 6-7L'essentiel Luxembourg numéro 2536 17 oct 2018 Page 8-9L'essentiel Luxembourg numéro 2536 17 oct 2018 Page 10-11L'essentiel Luxembourg numéro 2536 17 oct 2018 Page 12-13L'essentiel Luxembourg numéro 2536 17 oct 2018 Page 14-15L'essentiel Luxembourg numéro 2536 17 oct 2018 Page 16-17L'essentiel Luxembourg numéro 2536 17 oct 2018 Page 18-19L'essentiel Luxembourg numéro 2536 17 oct 2018 Page 20-21L'essentiel Luxembourg numéro 2536 17 oct 2018 Page 22-23L'essentiel Luxembourg numéro 2536 17 oct 2018 Page 24-25L'essentiel Luxembourg numéro 2536 17 oct 2018 Page 26-27L'essentiel Luxembourg numéro 2536 17 oct 2018 Page 28-29L'essentiel Luxembourg numéro 2536 17 oct 2018 Page 30-31L'essentiel Luxembourg numéro 2536 17 oct 2018 Page 32-33L'essentiel Luxembourg numéro 2536 17 oct 2018 Page 34-35L'essentiel Luxembourg numéro 2536 17 oct 2018 Page 36-37L'essentiel Luxembourg numéro 2536 17 oct 2018 Page 38-39L'essentiel Luxembourg numéro 2536 17 oct 2018 Page 40-41L'essentiel Luxembourg numéro 2536 17 oct 2018 Page 42-43L'essentiel Luxembourg numéro 2536 17 oct 2018 Page 44-45L'essentiel Luxembourg numéro 2536 17 oct 2018 Page 46-47L'essentiel Luxembourg numéro 2536 17 oct 2018 Page 48-49L'essentiel Luxembourg numéro 2536 17 oct 2018 Page 50-51L'essentiel Luxembourg numéro 2536 17 oct 2018 Page 52