L'essentiel Luxembourg n°2531 10 oct 2018
L'essentiel Luxembourg n°2531 10 oct 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2531 de 10 oct 2018

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 5,7 Mo

  • Dans ce numéro : le prix de l'éléctricité orienté à la hausse.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
24 Cinéma MERCREDI 10 OCTOBRE 2018/LESSENTIEL.LU La créature campée par Tom Hardy acquiert des pouvoirs surhumains. Venom est un anti-Spiderman FANTASTIQUE Premier film Marvel dans lequel le héros est un vilain, « Venom » arrive sur les écrans après un gros démarrage aux États-Unis. Chef de la mystérieuse société Life Foundation, le Dr Carlton Drake (Riz Ahmed) prend possession d’un symbiote, un organisme d’origine extraterrestre. Il l’utilise pour réaliser avec eux des expériences sur des humains. Grâce au tuyau d’un initié, le journaliste Eddie Brock, interprété par le Britannique Tom Hardy, a vent des machinations douteuses de Drake et décide, contrairement aux mises en garde de sa copine Anne (Michelle Williams), d’aller au bout des choses. Cependant, au cours de ses recherches dans les laboratoires de la Life Foundation, Eddie lui-même entre en contact avec un symbiote, qui va se fondre avec lui pour former un Le reporter Eddie Brock (joué par Tom Hardy) devient Venom. Le réalisateur Michel Ocelot a eu recours à des photographies retravaillées pour son film. Bel hommage au Paris d’antan ANIMATION Dans le Paname de la Belle Époque, une petite Kanake se lie d’amitié avec un livreur en triporteur. Tous deux commencent à enquêter sur des mystérieux rapts de fillettes. Il y a de bonnes choses dans « Dilili à Paris », comme l’idée de faire se balader les héros dans toute la ville, au gré de rencontres avec Marie Curie, Toulouse-Lautrec, Picasso, Gustave Eiffel, Louis Pasteur, le prince de Galles et une centaine d’autres personnages historiques (« Les repérer demande un œil de lynx et un cerveau foudroyant », prévient le réalisateur). Et il y a des choses gênantes  : ces femmes kidnappées forcées à marcher à quatre pattes, ou la façon de s’exprimer théâtrale de Dilili. En voulant mettre de la magie dans un conte qui dénonce le racisme et la misogynie, Michel Ocelot (« Kirikou ») se révèle parfois un peu maladroit. « Dilili à Paris » De Michel Ocelot. nouvel être  : le Venom, doté de pouvoirs surhumains. « Venom » arrive ces jours-ci sur les écrans, mais cela fait plus d’une décennie que le projet avait initialement été lancé. À l’origine, le film aurait dû se faire juste après « Spider- Man 3 », comme un spin-off du long métrage de Sam Raimi. Mais, lorsque Sony et Marvel ont décidé de rebooter la saga Spiderman, le projet a ensuite été mis de côté. De son côté, l’acteur Tom ANIMATION Vivant dans un tout petit village reculé, Migo, un jeune et intrépide Yéti, découvre une créature étrange qui, pensait-il jusque-là, n’existait que dans les contes  : un humain ! Ce Smallfoot, comme les Yétis ont baptisé les humains, répond au nom de Percy Patterson (photo). Si c’est, pour Migo, l’occasion de connaître la célébrité, et, par là même, de conquérir la fille de ses rêves, cette nouvelle sème le trouble dans toute la Hardy a récemment confirmé qu’une série de plusieurs longs métrages était prévue autour de « Venom ». Pourtant fraîchement accueilli par la critique, « Venom » a déjoué les pronostics pour prendre la tête du box-office nord-américain lors de son premier week-end d’exploitation, récoltant 80 millions de dollars. « Venom » De Ruben Fleischer. Avec Tom Hardy, Michelle Williams, Riz Ahmed. Un être humain perdu chez les Yétis communauté yétie. Car qui sait les surprises que leur réserve le vaste monde ? Dans la version originale du long métrage, Channing Tatum prête sa voix à Migo, et James Corden à Percy Patterson. « Smallfoot » De Karey Kirkpatrick et Jason A. Reisig.
MERCREDI 10 OCTOBRE 2018/LESSENTIEL.LU Cinéma 25 Amis, amours, etc. Si vous avez aimé « Embrassez qui vous voudrez » (2002), vous serez ravis de retrouver quelques-uns de ses personnages (et interprètes, comme Jean-Paul Rouve, photo) dans « Voyez comme on danse ». Michel Blanc s’amuse à nouveau à filmer des tranches de vie comme autant de sketches truffés de répliques vachardes. Les réfractaires aux films choraux passeront leur chemin. « Voyez comme on danse » De Michel Blanc. Avec Karin Viard, Carole Bouquet, Jean-Paul Rouve. DRAME Le premier film du Belge Lukas Dhont interroge avec tact la question du genre. Dans « Girl », on ne voit qu’elle, justaucorps et port de bras, silhouette longiligne et pirouettes. Elle, Lara, qui est... Victor, cachant sous des bandes ce sexe qu’on ne saurait voir. Née garçon, Lara attend avec impatience l’opération qui fera d’elle une femme. Outre le trouble d’un corps qui se transforme avec l’adolescence, elle relève le défi de devenir ballerine. Et donc d’arriver à Une nouvelle mission pour l’agent spécial britannique COMÉDIE Rowan Atkinson reprend du service et se met à la technologie dans le troisième volet de la saga « Johnny English ». Une cyberattaque révèle l’identité de tous les agents britanniques sous couverture. Dans ce contexte, Johnny English (Rowan Atkinson) représente alors le dernier espoir des services secrets. Rappelé de sa retraite, l’espion fantasque plonge tête la première dans sa nouvelle mission  : découvrir qui est le génie du piratage qui se cache derrière ces attaques. Avec ses méthodes obsolètes, Johnny English va devoir relever les La chenille garçon mue en papillon fille Victor Polster, 16 ans, est époustouflant dans le rôle de Lara. faire des pointes. Quitte à se mettre les pieds en sang. « Girl » ne fait pas de son héroïne un porte-drapeau du phénomène transgenre. Il met en scène un personnage aux prises, comme tout ado, avec le corps que l’on rejette et le corps que l’on se rêve. Le film a obtenu la Caméra d’or à Cannes, et, dans la section « Un Certain Regard », le prix d’interprétation masculine pour Victor Polster. « Girl » De Lukas Dhont. Avec Victor Polster, Arieh Worthalter, Oliver Bodart. défis de la technologie moderne pour réussir sa mission. Dans ce troisième volet de la saga Johnny English, Rowan Atkinson reprend du service pour enfiler le costume d’agent spécial, proche de son personnage de Mr Bean. On retrouve aux manettes du film le metteur en scène nordirlandais David Kerr, qui succède à Oliver Parker (« Johnny English Reborn », 2011) et Peter Howitt (« Johnny English », 2003). À noter la présence d’une ex- James Bond Girl, COMÉDIE Romane et Philippe se séparent. Après dix ans de vie commune, deux enfants et un chien, ils ne sont plus amoureux. Mais ils s’aiment, quand même, beaucoup. Trop pour se séparer vraiment ? Bref… c’est flou. Alors, sous le regard l’Ukrainienne Olga Kurylenko, qui joue Ophelia. « Johnny English contre-attaque » De David Kerr. Avec Rowan Atkinson, Emma Thompson, Olga Kurylenko. circonspect de leur entourage, ils accouchent ensemble d’un « sépartement »  : deux appartements séparés, communiquant par… la chambre de leurs enfants ! Peut on se séparer ensemble ? Peut-on refaire sa vie, sans la défaire ? Bonnie & Clyde des temps modernes THRILLER 1988. Les temps sont durs pour Roy Cady (Ben Foster), petit gangster de La Nouvelle-Orléans. La maladie le ronge. Son boss lui tend un guet-apens auquel il échappe de justesse. Une seule issue  : la fuite, en compagnie de Rocky (Elle Fanning), une jeune prostituée. Deux êtres que la vie n’a pas épargnés. En cavale vers la ville de Galveston, ils n’ont plus rien à perdre. « Galveston » De Mélanie Laurent. Avec Ben Foster, Elle Fanning, Lili Reinhart. Roy et Rocky n’ont plus qu’une seule alternative, la cavale. Rowan Atkinson est Johnny English. Quand la séparation emprunte de nouvelles voies En couple depuis 2004, les deux comédiens se sont inspirés de leur propre expérience pour écrire le scénario de cette comédie attachante. « L’amour flou » De et avec Romane Bohringer et Philippe Rebbot. Une Terre où la vie se fait rare SCIENCE-FICTION Dans un futur proche, un brusque changement climatique a mené la vie sur Terre vers son extinction. Dans ce monde aux frontières redessinées, les migrants sont parqués dans des camps en attendant de pouvoir intégrer les villes protégées par des boucliers magnétiques. Le chemin du Pr Erol Erin, généticien spécialiste des semences, va croiser celui du Pr Cemil Akman, qui a dû quitter la ville à cause de ses recherches. Le voyage qu’ils vont entreprendre à la recherche des graines qu’ils pourront faire germer va bouleverser tout ce qu’Erin a pu connaître jusqu’alors. « La particule humaine » De Semih Kaplanoglu. Avec Jean- Marc Barr, Ermin Bravo.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :