L'essentiel Luxembourg n°2505 4 sep 2018
L'essentiel Luxembourg n°2505 4 sep 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2505 de 4 sep 2018

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 7,5 Mo

  • Dans ce numéro : le brésil a perdu 200 ans d'histoire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 Luxembourg MARDI 4 SEPTEMBRE 2018/LESSENTIEL.LU Vite lu Agressés dans un parc LUXEMBOURG Dans la nuit de vendredi à samedi, quatre jeunes se sont fait agresser dans le parc Kinnekswiss par un groupe de six personnes. Ils ont volé le téléphone portable d'une des quatre victimes et lui ont porté des coups. Les autres ont fui. Huit médailles d’or STADTBREDIMUS Les domaines Vinsmoselle reviennent du Berliner Wein Trophy tout auréolés de huit médailles d’or. Ce salon est l’un des plus prestigieux en la matière en Allemagne. En tout, 150 jurés ont jugé la qualité des vins présentés cet été. Choc avec un camion SENNINGERBERG Une collision entre un camion et deux voitures est survenue hier en début d’après-midi route de Trèves à Senningerberg, ont indiqué les secours. Ils ont précisé avoir pris en charge deux personnes blessées dans l’accident. Des activités gratuites BETTEMBOURG La Summerakademie organisée par la commune propose des ateliers de bricolage, de découverte, des jeux sportifs gratuitement jusqu'au 15 septembre. Jeunes et adultes peuvent participer. À l’aide de la réalité augmentée, le visiteur plonge dans l’histoire. L'étude d'impact de l'usine de yaourts grecs bientôt achevée LUXEMBOURG L'étude sur l'impact environnemental de l'usine de yaourts grecs s'achève. La décision finale appartient à l'Administration de l'environnement et à l'ITM. La brouille entre Étienne Schneider, le ministre LSAP de l'Économie, et Carole Dieschbourg, ministre écologiste de l'Environnement, sur l'installation d'une usine de production de yaourts grecs par le groupe Fage semble révolue. Les deux ministères jouent en effet la carte de l'apaisement. « Le dossier suit son cours », confie-t-on au ministère de l'Économie, et notamment l'évaluation des incidences sur l'environnement (EIE). Lors de l'EIE, des études sont réalisées afin d'évaluer les effets directs et indirects du projet sur la faune et sur la flore, l'eau. Sollicité sur l'épineux sujet de la consommation d'eau, point d'achoppement entre les deux ministères, le Syndicat des eaux du Sud (SES) apporte un éclairage. DALHEIM La petite bourgade de Dalheim était en ébullition hier. La semaine a débuté avec la présentation d’un projet européen baptisé ArMob (pour « Antike Realität mobil erleben » ou en français « Vivre la réalité antique avec son mobile »). Financé par le programme LEADER, ce projet va plonger les visiteurs de sites « Il n'y aura pas de décision prise avant les élections », signale-t-on au ministère de l'Économie. Les CFL et l’État remportent une décision en appel LUXEMBOURG Cinq personnes privées ont été déboutées en appel au profit des CFL et de l’État. Le jugement, remporté en première instance par ces cinq personnes, portait sur l’expropriation de leurs terrains dans le cadre de l’agrandissement de la voie ferrée à Pétange. En appel, les juges ont estimé que rien ne prouvait que ces terrains allaient être utilisés pour un autre usage que le rail. Un nouvel outil pour attirer les touristes archéologiques des siècles en arrière en redonnant, grâce à une appmobile et par écran interposé, leur lustre d’antan aux antiques sites romains de la région. Si la présentation a eu lieu sur les fouilles du Vicus Ricciacus, à Dalheim, deux autres sites luxembourgeois et six sites rhénans profitent de la même technologie. LUXEMBOURG La ministre de la Santé poursuit ses rencontres avec la population lors de soirées d’informations. La prochaine est prévue demain, 18h, à Al Schmetz, à Steinfort. Lydia Mutsch présentera les mesures visant à améliorer le « Techniquement, il n'y aura pas de soucis pour alimenter l'usine en eau, sans que cela ne génère des problèmes d'approvisionnement pour les communes membres », confie Tom Jungen, son président. « Les chiffres de 900 000 m 3 de consommation qui ont circulé constituaient le seuil maximal. En fait, l'entreprise ne fonctionnera pas à 100% de ses capacités sept jours sur sept », dit le ministère de l'Économie. Une fois que l'EIE sera achevée, probablement à la fin du mois, et transmise aux organismes compétents, « la demande pour une autorisation d'exploitation (commodo) sera considérée comme complète ». « À charge pour l'Administration de l'environnement et l'Inspection du travail et des mines de se prononcer au vu des résultats ». GAËL PADIOU Les mesures pour améliorer les urgences seront expliquées. La ministre pour parler hôpitaux fonctionnement des urgences et les changements pour le patient apportés par la nouvelle loi hospitalière. Le mercredi 12 septembre, la ministre sera à la Schongfabrik de Tétange, et le lendemain à Gewännchen, à Remich.
MARDI 4 SEPTEMBRE 2018/LESSENTIEL.LU Luxembourg 5 La première des priorités, ce sont de bonnes conditions de travail. La RSE pas encore une priorité LUXEMBOURG 90% des dirigeants interrogés considèrent la responsabilité sociétale des entreprises (RSE) comme une opportunité de développement de l’entreprise. Pour autant, 40% des entreprises n’ont pas nommé de personne chargée de la gestion de la RSE et, dans seulement 13% des cas, les personnes occupant cette fonction s’y consacrent exclusivement, selon une enquête qui a été publiée hier par IMS Luxembourg. D’après cette étude menée auprès des 110 entreprises membres d’IMS, représentant 16% de la masse salariale nationale, 46% des entités allouent un budget à la RSE, et 44% organisent des formations sur ce sujet à destination de leurs salariés. Ilsont étoffé leurgarde-robe à petits prix à la braderie Les clients étaient nombreux à la grande braderie hier, à Luxembourg, pour faire leurs achats de la rentrée. LUXEMBOURG En fuite après un cambriolage BETTEMBOURG Un inconnu s’est introduit dans les locaux d’une entreprise dans la zone d’activité Krakelshaff, à Bettembourg, La loi sur l’archivage dépoussiérée LUXEMBOURG Préserver au mieux la mémoire collective, c’est le but de la nouvelle législation sur l’archivage qui vient d’entrer en vigueur. Les privés, les familles, les entreprises, etc., peuvent transférer leurs archives aux instituts culturels. Les archives privées dont la conservation présente un intérêt public seront classées. Les archives d’intérêt historique, scientifique, économique, sociétal et culturel national, produites par les administrations de l’État seront versées aux Archives nationales de Luxembourg, une fois leur Le nouveau texte facilitera le délai d’utilité administrative travail des Archives nationales. passé seulement. Les parents avec leurs enfants étaient nombreux à la braderie. hier matin, a indiqué la police peu après les faits. Celle-ci s'est lancée à la recherche du cambrioleur présumé, mais en vain. Le viaduc Irbich, sur la transversale de Clervaux, est en construction. Rhabiller les enfants pour leur retour en classe, c’était le mot d’ordre de la grande braderie hier dans la capitale. Des magasins affichent des remises jusqu’à 70%. « Les clients rentrent de vacances, ils n’ont pas beaucoup d’argent pour les achats de la rentrée, à la braderie ils profitent de petits prix et on écoule les fins de série », souligne un commerçant en streetwear. À côté des lycéens en congés, les parents avec leurs enfants sont une part non négligeable de la foule de clients de la braderie. Julien, 37 ans, de Luxembourg-Ville, essaye des chaussures à sa fillette. « On cherche deux paires. Je suis venu tôt avec la petite car c’est là qu’on fait les meilleures affaires. Cet après-midi, la maman prend le relais », sourit-il. Carmen, 36 ans, de Luxembourg-Ville, est venue avec son garçon et la même mission que Julien. « On vient tous les ans pour acheter des vêtements en vue de la rentrée », souligne-t-elle. D’autres clients, eux, flânent à la recherche d’un éventuel coup de cœur. C’est le cas de Caroline, 29 ans, de Luxembourg-Ville. « Je suis travailleuse indépendante, mon cabinet est vide car mes clients sont à la braderie ». La plupart des clients n’ont pas vraiment de budget. « Avec des pantalons bradés à 10 euros, on ne risque pas de faire de folie », commente Marianna, 18 ans, lycéenne. SÉVERINE GOFFIN Il cachait 21 boulettes de drogue LUXEMBOURG La police effectuait un contrôle près de la Fixerstuff, route de Thionville, dimanche après-midi. Un homme errant dans les locaux, et de plus en plus nerveux pendant l'enquête, a attiré l'attention des forces de l'ordre. Il cachait un emballage de 21 boulettes de cocaïne et d'héroïne. 450 euros et un téléphone portable ont été retrouvés sur lui. L'homme a été arrêté et ses biens confisqués. L’entretien aura aussi un coût CLERVAUX Les coûts des travaux pour la réalisation de la transversale de Clervaux, débutés en 2015, ont plus que doublé depuis leur inscription à l’exercice budgétaire 2011. Le chantier, dont le montant est passé de 33 à 73 millions d’euros, prévoit de rallier la N18 à la N7 en contournant Clervaux par le Nord. Selon la fiche financière du projet, les frais d’entretien de la transversale une fois achevée en 2022 s’élèveront à 175 000 euros par an pendant les dix premières années, et à 350 000 euros par an ensuite.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :