L'essentiel Luxembourg n°2501 29 aoû 2018
L'essentiel Luxembourg n°2501 29 aoû 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2501 de 29 aoû 2018

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 6,9 Mo

  • Dans ce numéro : Nicolas Hulot a claqué la porte.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
20 Cinéma MERCREDI 29 AOÛT 2018/LESSENTIEL.LU Ben (Steven Yeun) détient un étrange secret qu’il va dévoiler. Un thriller entre réalité et illusion THRILLER Lors d’une livraison à Séoul, Jongsu (Yoo Ah-In) retrouve une voisine d’enfance, Haemi (Jeon Jong-seo). Aussi séductrice que mystérieuse, la jeune femme l’invite à boire un verre et donne le ton des événements qui se produiront ensuite  : pour voir et sentir quelque chose, il suffit de se l’imaginer très fort. La fantasque Haemi demande au timide Jongsu, hypnotisé par elle, de venir nourrir son chat pendant ses vacances au Kenya. Elle revient de voyage accompagnée d’un garçon, Ben (Steven Yeun), un bobo friqué à l’air suffisant. Se crée alors un étrange triangle, et la jalousie de Jongsu vire à la névrose. « Burning » De Lee Chang-dong. Avec Yoo Ah-In, Jeon Jong-seo, Steven Yeun. Miles (Alex Neustaedter,c.) et son chien robot vont s’entraider. Un officier noir s'infiltre en plein cœur du Ku Klux Klan « BlacKkKlansman » a raflé le Grand Prix de Cannes. Spike Lee y dépeint une période sombre connue par les États-Unis avec de l'esprit. Les discours prononcés par les suprémacistes blancs donnent des frissons. En pleine lutte pour les droits civiques aux États-Unis, Ron Stallworth (John David Washington) postule à la police de Colorado Springs et devient le premier officier noir. N’ayant cure de l’hostilité de certains collègues, l’homme contacte le Ku Klux Klan en se faisant passer pour un extrémiste raciste. Lorsqu’il obtient un rendez-vous avec le groupuscule, il envoie à sa place l’agent blanc Flip Zimmerman (Adam Driver), qui se fait passer pour lui. Grand Prix à Cannes en mai dernier, « BlacKkKlansman » compte trois excellents acteurs  : le très à la mode Adam Driver, vu récemment dans « Star Wars » et « Don Quichotte », la pétillante Laura Harrier (« Spider-Man  : Homecoming ») , à qui le look d’étudiante militante à la coupe afro va à ravir, et surtout John David Washington. On ne pourra pas dire du fils de Denzel qu’il est arrivé là par piston, tant la performance qu’il livre est vraiment superbe. Même si sa dénonciation du racisme sous Trump est trop évidente, Spike Lee fait mouche en racontant des faits écœurants et vrais avec un humour très corrosif. Voir Ron Stallworth réussir son coup met du baume au cœur. Mais ce sentiment est vite balayé par les images des émeutes raciales datant de 2017... « BlacKkKlansman » De Spike Lee avec John David Washington, Adam Driver. Ron Stallworth (John David Washington) veut sa carte de membre du KKK. Un loser fait équipe avec un chien robot SCIENCE-FICTION A-X-L (pour « Attack, Exploration, Logistics ») est un chien robot top secret conçu par l’armée pour aider à protéger les soldats de demain. Il incarne l’intelligence artificielle de prochaine génération la plus avancée. Après une expérience qui a mal tourné, A-X-L, se cachant dans le désert, est retrouvé par Miles (Alex Neustaedter), un jeune homme malchanceux. Ce dernier va trouver un moyen de communiquer avec lui, après avoir activé chez lui une technologie spécifique. Dès lors, A-X-L va tout faire pour aider son nouveau compagnon, notamment en affrontant les scientifiques qui l’ont créé et qui sont prêts à tout pour le récupérer. Sachant ce qui pourrait arriver si A-X-L était capturé, Miles fait équipe avec son amie Sara (Becky G), une alliée aussi intelligente qu’ingénieuse, pour protéger son nouveau meilleur ami. « A-X-L » D'Oliver Daly. Avec Becky G, Alex Neustaedter, Dorian Kingi. Les infirmières, ces héroïnes DOCUMENTAIRE Nicolas Philibert (« Être et avoir ») a suivi les trois ans d’études d’une volée d'infirmières parmi d’autres. Son documentaire met l’humain au centre et montre à quel point le métier est nécessaire. Lourd de responsabilités, il ne consiste en rien à tirer le café aux médecins ! « De chaque instant » rappelle aussi ce film sorti l’an passé, « Burning out » de Jérôme le Maire, qui dépeignait le personnel sous pression du bloc opératoire d’un hôpital parisien. « De chaque instant » De Nicolas Philibert.
MERCREDI 29 AOÛT 2018/LESSENTIEL.LU Cinéma 21 Jacob Levin (J. K. Simmons) n’est pas du genre à plaisanter. Des tonnes d’or à portée de main GUERRE Une équipe de Navy Seals, en mission dans une Europe en guerre, découvre au fond d’un lac un trésor d’une valeur inestimable. Elle entreprend de ramener l’or à la surface afin de le restituer aux habitants démunis. Repérés par l’ennemi, les Navy Seals disposent de quelques heures pour mener à bien leur opération. Le film se déroule en 1944 à Paris et en 1995 en Bosnie. « Braqueurs d’élite » De Steven Quale. Avec J. K. Simmons, Sullivan Stapleton. Entraînés dans un road trip périlleux, seuls contre tous FANTASTIQUE Dans « Kin », un enfant découvre une arme superpuissante et part en cavale avec son frère, qui sort de prison. Un père adoptif assez dur, une mère décédée et un demifrère qui rentre de six ans de taule  : pas évident, le quotidien du jeune Eli (Myles Truitt). Un jour, alors qu’il erre dans une usine désaffectée à Detroit, le gosse trouve une arme mystérieuse et surpuissante, qu’il ramène chez lui. Peu après, le grand frère Jimmy (Jack Reynor) embarque Eli avec lui en lui faisant croire qu’ils partent pour une escapade. En réalité, l’ex-taulard fuit des gros caïds à qui il doit de l’argent (parmi eux, ce cher James Franco, glaçant). Poursuivis à la fois par les créanciers de Jimmy et par deux motards à la recherche de l’arme, les frangins rencontrent une danseuse (Zoë Kravitz) et poursuivent leur dangereux road trip à trois. Avec « Kin », Josh et Jonathan Baker adaptent leur propre court métrage, « Bag Man », sorti en 2014. En tant que premier opus d’une saga (pour autant qu’il soit bien accueilli à sa sortie), ce thriller de science-fiction laisse très peu de place à l’aspect fantastique, Il devient un autre homme DRAME Un jeune couple de la banlieue lilloise qui se dispute, un accident de voiture, une tête qui cogne contre le parebrise et un traumatisme crânien. Après le drame, Marilyn Marilyn (Ana Girardot) tente d’aider Piotr (Nicolas Duvauchelle). Jimmy (Jack Reynor) embarque son demi-frère Eli (Myles Truitt) dans un dangereux road trip. (Ana Girardot) tente de reprendre le cours de leur vie (presque) comme avant. Mais Piotr (Nicolas Duvauchelle), qui a conservé son physique avantageux mais n’a plus toute sa tête, n’est pas très facile à gérer, entre ses attitudes d’enfant, ses absences et ses pulsions sexuelles. Avec « Bonhomme », Marion Vernoux a voulu questionner l’amour  : « Qu’advient-il si les qualités de la personne aimée s’altèrent ? ». Pour Marilyn en tout cas, la question d’abandonner Piotr ne se pose même pas. Un récit sobre, pas du tout larmoyant et qui émeut par moments. « Bonhomme » De Marion Vernoux. Avec Nicolas Duvauchelle, Ana Girardot. outre l’incursion d’un autre monde - celui d’où vient l’arme mystérieuse - dans les dernières minutes. « Kin » se focalise en effet davantage sur l’évolution de la relation entre Eli et son frère Jimmy. Une traque longue de 35 kilomètres ACTION Peter Berg travaille pour la quatrième fois avec Mark Wahlberg après « Du sang et des larmes » (2013), « Traque à Boston » et « Deepwater » (2016). L’acteur incarne ici un agent de la CIA qui, en Indonésie, tente d’exfiltrer On retiendra également la présence du jeune Myles Truitt, 16 ans, qui dégage quelque chose de touchant. « Kin  : le commencement » De Josh et Jonathan Baker. Avec Myles Truitt, Jack Reynor, Zoë Kravitz. un policier détenant des infos compromettantes. Le duo va être traqué par une armée d’assassins sur 22 miles (35 km), distance les séparant de l’avion qui leur permettra de s’enfuir. « 22 Miles » De Peter Berg. Avec Mark Wahlberg, Lauren Cohan, Iko Uwais.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :