L'essentiel Luxembourg n°2501 29 aoû 2018
L'essentiel Luxembourg n°2501 29 aoû 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2501 de 29 aoû 2018

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 6,9 Mo

  • Dans ce numéro : Nicolas Hulot a claqué la porte.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
Votre projet immobilier commence ici. atHome Finance Nos experts trouvent le prêt immobilier adapté à vos besoins athome.luninance
MERCREDI 29 AOÛT 2018/LESSENTIEL.LU Le coin du geek 11 Vite lu Pubs incontournables YOUTUBE Des publicités d’une durée de 15 à 20 secondes ne pourront plus être zappées, selon une option à disposition des créateurs de contenus reconnus. Bing très matheux MICROSOFT La société a déployé, sur la version iOS américaine de son moteur de recherche, un mode « math » capable de résoudre des équations soumises via la reconnaissance visuelle d’un document écrit. En quête de proximité FACEBOOK La firme teste des étiquettes apparaissant au-dessus de commentaires publics. Le cas échéant, elles indiquent à un membre les points communs qu’il partage avec un autre membre hors de son cercle d’amis. Le cofondateur d’Oculus VR tacle un de ses concurrents LOS ANGELES Le pionnier dans les casques immersifs, Palmer Luckey, a fustigé les carences de l’appareil Magic Leap One. Dans un billet de blog très étayé, Palmer Luckey s’en est pris au casque Magic Leap One commercialisé ce mois pour environ 2 000 euros. « L’offre actuelle est une tragédie au sens classique du terme, d’autant plus si l’on tient compte du financement massif et du battage soigneusement orchestré », a notamment lâché l’entrepreneur de 25 ans. L’appareil de Magic Leap avait suscité de fortes attentes, notamment par une valorisation à plusieurs milliards d’euros et des vidéos promotionnelles qui se sont avérées truquées. Pour Palmer Luckey, le casque Magic Leap One est tout juste l’équivalent d’une Palmer Luckey n’a pas hésité une seconde à vider son sac. Pour séduire, Twitch abat la carte « Pokémon » VIDÉO La filiale d’Amazon n’entend pas rester une adresse réservée aux gamers friands de directs de parties de jeux vidéo. Elle a commencé lundi la diffusion du premier des 932 épisodes du dessin animé « Pokémon », qui vont se succéder d’ici la fin de l’année. Twitch se profile comme un rival de YouTube. Samedi passé, les internautes se sont rués sur la plateforme, qui diffusait le combat de boxe opposant Logan Paul et KSI, deux stars de YouTube. Les spectateurs étaient censés payer 8,75 euros pour voir la partie sur YouTube en exclusivité. La filiale d’Amazon compte sur la popularité du dessin animé pour attirer de nouveaux internautes. version 1.1 du casque de réalité mixte HoloLens de Microsoft, en circulation depuis trois ans. Il accuse aussi l’interface de n’être qu’une simple version personnalisée d’Android et non pas un tout nouveau système d’exploitation, comme l’avait laissé entendre son concepteur. « C’est une très mauvaise publicité pour la réalité virtuelle, augmentée et mixte », a résumé le jeune businessman. Patron de Magic Leap, startup basée en Floride, Rony Abovitz a réagi sur Twitter avec des tweets en référence à la série « Avatar  : le dernier maître de l’air » et son héros Zuko, insinuant que son détracteur était un Zuko « amer, Sony commercialise aux États-Unis son petit Aibo sensible aux caresses. Le toutou connecté se déplace à l’aide de deux caméras, six capteurs, un détecteur de mouvements, un détecteur de lumière et quatre microphones. Il reconnaît jusqu’à 100 visages mémorisés. Il a une autonomie de trois heures en colère et banni ». Palmer Luckey est l’un des pionniers de la réalité virtuelle avec le casque Oculus Rift. Après la cession à Facebook pour 1,75 milliard d’euros, il avait dû quitter la société. Il a contribué à financer une campagne de dénigrement visant Hillary Clinton, en campagne contre Donald Trump. Aibo, véritable robot de compagnie JEUX VIDÉO La firme Internet a été qualifiée « d’irresponsable » par Epic Games, éditeur du jeu à succès. Vendredi, Google avait rendu publique une faille de sécurité laissée dans le logiciel d’installation de « Fortnite ». Celui-ci avait été mis en place pour contourner les commissions prélevées par la boutique d’apps Google Play, Mauvais rapport Connu pour l’analyse des pièces détachées du matériel électronique, le site iFixit n’a pas manqué le Magic Leap One. Il n’a pas été tendre non plus. Il a qualifié l’appareil de « myope » en estimant qu’il avait été mis sur le marché juste pour la forme. Son matériel est jugé « coûteux » et « court-termiste », obtenant une note de 3/10 sur son échelle de réparabilité. Vidéo  : l’appareil à voir en pièces détachées. et on peut aussi l’emmener promener. Il coûte 2 625 euros, avec un abonnement de trois ans incluant les services d’apprentissage automatique. La faille de « Fortnite » exploitée par Google réservée aux appareils Android. « Nous avons demandé à Google de ne pas divulguer la faille le temps que la mise à jour soit installée. Ils ont refusé », a tweeté Tim Sweeney, fondateur d’Epic Games. L’usage est de laisser aux sociétés 90 jours pour colmater une brèche informatique une fois qu’elle a été signalée./



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :