L'essentiel Luxembourg n°2500 28 aoû 2018
L'essentiel Luxembourg n°2500 28 aoû 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2500 de 28 aoû 2018

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 4 Mo

  • Dans ce numéro : Rouda Rousey du ring au cinéma.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
10 Le coin du geek MARDI 28 AOÛT 2018/LESSENTIEL.LU L’attraction La firme américaine Red vient de dévoiler les premières photos officielles de son Hydrogen One. Ce smartphone se démarque par un écran de 5,7 pouces avec des rendus de type holographique et une définition de 2560x 1440 pixels. Les premiers clients prendront en main l’Hydrogen One le 9 octobre avec des prix débutant vers 1000 euros. MF'Des GIF musicaux sur Snapchat MOBILE L’appde messagerie s’est enrichie d’une nouvelle option pour partager des images animées avec des morceaux sous licence grâce à l’intégration du service TuneMoji. À noter qu’il n’est pas possible de passer directement par Snapchat pour l’utiliser. Il faut au préalable lancer l’appTuneMoji. Établie à Londres, celle-ci revendique plus de 20 millions d’utilisateurs. Elle avait déjà noué des partenariats avec Viber et Skype, deux autres applications de conversation populaires. JEUX VIDÉO Le succès de « Fortnite » est peut-être en train de s’estomper. Son chiffre d’affaires n’a progressé que de 2% en juillet par rapport au mois précédent. Et ce malgré une L’ennemi n o 1 des gamers va s’attaquer aux tricheurs JEUX VIDÉO Décriée pour sa technologie antipiratage, la firme Denuvo veut aussi bannir les joueurs trop peu scrupuleux des parties. La version en ligne de « Grand Theft Auto V » a notamment été victime de logiciels de triche. La lutte contre la triche est le nouveau cheval de bataille de Denuvo. La société autrichienne va bientôt lancer « une solution complète destinée aux parties multijoueurs ». Son objectif est d’« empêcher des pirates de manipuler les données et le code pour obtenir un avantage sur d’autres joueurs ou de contourner les micro-transactions ». Denuvo compte aider les éditeurs à protéger la valeur de leurs jeux en y maintenant les règles élémentaires de fairplay. « Nous voyons enfin l’industrie prendre la lutte contre la tricherie autant au sérieux que celle contre le piratage, a récemment commenté Bob Hernandez, d’Irdeto, maison mère néerlandaise de Denuvo. Pour réussir, il faut placer les stratégies antitriche au cœur de la conception des jeux, aux côtés des technologies de détection des tricheurs, de cryptage des données et d’analyse comportementale ». Avec cette offensive, Denuvo devrait s’attirer la sympathie de nombreux gamers, mais Un peu moins d’engouement pour « Fortnite » Logiciels interdits sur décision des juges Take-Two, éditeur de « GTA V », a obtenu gain de cause devant la justice américaine contre David Zipperer. L’homme vendait deux programmes (Menyoo et Absolute) qui permettaient de tricher sur la version multijoueur de nouvelle saison de son « battle pass », ainsi que de nouveaux avantages en ligne et défis, note le cabinet SuperData. Le jeu a dépassé la barre des 875 millions d’euros de revenus en juillet, après une hausse des ventes de produits numériques de 7% entre avril et mai. L’impact de la rentrée des classes devrait confirmer ou non cette baisse de régime. « GTA V ». Les logiciels modifiaient le jeu à leur avantage ou au détriment d’autres joueurs, à leur insu. Le juge a statué que les logiciels violaient les droits d’auteur et portaient préjudice à la réputation du jeu. pas celle de ses ennemis  : les hyper-joueurs et les pirates. Car sa technologie est accusée de ralentir les machines, un reproche qui est émis également SEATTLE Les développeurs d’applications tierces n’ont plus accès aux données génomiques brutes anonymisées de la firme 23andMe. Des dizaines d’entre eux sont concernés par la mesure prise par le spécialiste américain des tests privés d’ADN à domicile. Avec son test vendu 87,50 euros l’unité, 23andMe revendique l’analyse de 5 millions d’échantillons de salive. La firme venait de susciter la controverse en vendant ses données au géant britannique de l’industrie pharmaceutique GlaxoSmithKline pour quelque 263 millions d’euros. Le rival d’AncestryDNA avait par certains développeurs. Les pirates n’ont pas la partie facile. Fer de lance de la lutte contre le système de protection, un Bulgare du nom de Voksi, 21 ans, a été arrêté le mois passé à son domicile. Frustrés par les mesures de verrouillage, d’autres pirates se vengent contre les titres qui adoptent la technologie. Ils se livrent à des campagnes de dénigrement en abaissant leur note, mais aussi en multipliant les faux avis. Les données ADN ne sont plus à vendre obtenu l’autorisation de vendre des rapports de santé signalant des risques génétiques accrus de développer certaines maladies. La firme 23andMe a vendu 5 millions de tests génétiques.
MARDI 28 AOÛT 2018/LESSENTIEL.LU Life Style 11 PUB ObscureNight  : The Nun vendredi 7septembre Kinepolis Kirchberg, Luxembourg * IM FOL La barbe à papa à manger comme un burrito À Las Vegas, la boutique de glaces Creamberry confectionne des burritos à la barbe à papa. Au centre, on fait un nid dans lequel on dépose trois boules de glace qu’on agrémente avec des céréales colorées, des fruits frais et des marshmallows. Concours  : gagne 10x2 entrées offertes par « L’essentiel » ! MAQUILLAGE Un nouveau défi consiste à incorporer dans son maquillage un motif d’Instagram. « L’essentiel » offre à10 personnes 2entrées pour l’Obscure Night. Lasoirée débutera avec unafterwork de 30 minutes, suivie delaprojection dufilm « The Nun » à19h30, sueurs froides garanties ! Pour gagner, envoie OBSCURE suivi de tes coordonnées par SMS au64646 (1 € par SMS +frais d’envoi -Service disponible depuis un numéro demobile luxembourgeois uniquement) ou participe gratuitement sur lesite. Plus d’infossur lessentiel.lu Entre Insta et la réalité, il n’y a qu’un cadre Les make-up artists redoublent d’efforts pour créer des mises en beauté originales et surprenantes qui feront un max de « like » sur Instagram. Mais certains ont trouvé une façon originale de mettre en lumière le contraste entre le réseau social et la réalité. Le challenge du moment s’appelle Instaception (« inception » désigne le commencement, la création de quelque chose en anglais). Il consiste à reproduire sur une partie de son visage un genre de maquillage typique du réseau social (coloré, too much et kitsch). Le résultat est ensuite entouré d’un cadre peint à la main imitant une publication Instagram. On y retrouve le pseudo de la personne, le traditionnel petit cœur et la photo de profil, le tout accompagné du hashtag #instaception. Cette démarche illustre à quel point la plateforme peut être une source d’inspiration.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :