L'essentiel Luxembourg n°2470 19 jun 2018
L'essentiel Luxembourg n°2470 19 jun 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2470 de 19 jun 2018

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 5,8 Mo

  • Dans ce numéro : une révision des frais d'agence immobiliers.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 Europe MARDI 19 JUIN 2018/LESSENTIEL.LU Vite lu La France aime la grève PARIS La France a enregistré, lors de la période 2004-2016, 254 jours de grève de ses contrôleurs aériens Elle est devant la Grèce,sur le podium, qui affiche seulement 46 jours. Johnson accuse l’ONU GENÈVE Le chef de la diplomatie britannique, Boris Johnson, a accusé le Conseil des droits de l’homme de l’ONU de partialité à l’encontre d’Israël, dénonçant le fait qu’il soit le seul pays discuté à chaque session du Conseil. Macron recadre un jeune PARIS « Tu m’appelles Monsieur le président, ou Monsieur », a répondu Emmanuel Macron à un jeune qui l’apostrophait en lui demandant « Ça va Manu ? », lors des commémorations du 18 juin. La Crimée sanctionnée BRUXELLES L’Union européenne a reconduit pour un an les sanctions décidées contre la Crimée et Sébastopol après leur annexion illégale par la Russie en mars 2014. LONDRES La Première ministre britannique, Theresa May, risque une fronde parlementaire cette semaine dans le cadre de l’examen du projet de loi sur le Brexit, qui la contraint à jouer les équilibristes entre pro et anti-UE, au sein même de son La droite allemande impose un ultimatum à Angela Merkel Angela Merkel, la chancelière allemande, est sous pression sur le dossier des migrants. Une solution rapide est demandée. MUNICH Theresa May risque très gros parti conservateur. Les Lords britanniques examinent un amendement gouvernemental au projet de loi sur le Brexit avant le retour du texte devant les députés. Le Parlement veut avoir son mot à dire sur l’accord final de sortie de l’UE, que Le beau-frère du roi d’Espagne arrive en prison MADRID Le beau-frère du roi d’Espagne, Iñaki Urdangarin, a été incarcéré hier après sa condamnation pour détournement de fonds à cinq ans et dix mois de prison. Le mari de l’infante Cristina s’est présenté à la prison de Brieva et comme les autres condamnés en liberté, Urdangarin a pu choisir lui-même l’établissement dans lequel effectuer sa peine à condition de s’y rendre volontairement. La prison choisie par le beau-frère de Felipe VI est un petit établissement d’une capacité d’accueil de 162 personnes. Iñaki Urdangarin s’est présenté à la prison de Brieva, hier matin. Le ministre allemand de l’Intérieur, Horst Seehofer, menace de refouler tous les demandeurs d’asile. La droite allemande a imposé hier à la chancelière Angela Merkel un ultimatum de deux semaines pour une solution européenne au défi migratoire, faute de quoi le pays fermera ses frontières. Si Mme Merkel échouait au niveau européen, sa position deviendrait difficilement tenable tant elle a prôné une réponse communautaire à l’afflux des demandeurs d’asile. Et sa fragile coalition allant de la droite dure bavaroise (CSU) aux sociaux-démocrates pourrait s’écrouler. Selon l’agence allemande DPA, la CSU du ministre de l’Intérieur, Horst Seehofer, prévoit, sauf accord européen au sommet des 28 et 29 juin, de refouler aux frontières tous les demandeurs d’asile ayant été enregistrés dans un autre pays de l’UE, le plus souvent l’Italie ou la Grèce, soit la quasi-totalité d’entre eux. Londres est en train de négocier avec Bruxelles avant l’échéance du Brexit, fin mars 2019, ce que Theresa May ne semble pas prête à concéder. Elle avait déjà réussi à étouffer une rébellion dans les rangs conservateurs pro-UE. Un responsable du parti bavarois, Hans-Peter Friedrich, a indiqué que des mesures de « refoulement vont être élaborées pour début juillet ». Acculée, la chancelière demandait un tel délai depuis plusieurs jours tout en s’opposant à une Paris contre la pêche électrique HELSINKI Un député finlandais a été condamné hier pour avoir harcelé et agressé sexuellement l’une de ses collègues aussi députée. Il doit lui verser 1 400 euros de dommages et intérêts et payer une telle approche unilatérale pour ne pas provoquer un effet domino en Europe. Pour elle, la survie de l’UE est en jeu. « La manière dont agit l’Allemagne va déterminer si l’Europe va rester unie ou pas », a-t-elle mis en garde hier en réunion. PARIS La France a réitéré hier son opposition à la pêche électrique à l’occasion d’une réunion entre ministres européens de la Pêche. La question a été soulevée lors de la réunion à 28 par les Pays- Bas, principaux partisans de ce type de pêche, alors que les opposants fustigent une pratique destructrice pour les fonds marins. Le ministre Stéphane Travert a de son côté mis en avant la « nécessité de protéger notre écosystème marin, les juvéniles de sole et de cabillaud ». Un vote sur la pêche électrique a déjà divisé les députés européens en janvier dernier. Un député finlandais condamné amende de 3 060 euros. Teuvo Hakkarainen, (Vrais Finlandais), était poursuivi pour avoir voulu embrasser de force Veera Ruoho, députée du parti conservateur, en marge d’une fête de Noël.
MARDI 19 JUIN 2018/LESSENTIEL.LU Monde 9 De nouveaux raids en Syrie BEYROUTH Près de 40 combattants étrangers pro-régime ont été tués dans la nuit de dimanche à lundi dans des frappes sur des positions du régime dans l’est de la Syrie, soit le raid le plus meurtrier depuis février. Deux hommes pendus en Iran TÉHÉRAN La justice iranienne a annoncé l’exécution d’un homme reconnu coupable du meurtre de trois policiers lors de heurts entre forces de l’ordre. Un autre homme condamné pour la mort d’une fillette de 8 mois - affaire qui avait ému le pays entier en juillet 2017 - a été exécuté « hier à l’aube par pendaison ». PUB Un puissant tremblement de terre a secoué le Japon TOKYO Un puissant séisme a touché le Japon, faisant au moins trois morts, selon un premier bilan réalisé par les autorités japonaises. Un puissant tremblement de terre a touché l’ouest du Japon hier, tuant trois personnes dont une petite fille de 9 ans et provoquant coupures de courant et suspension du trafic ferroviaire. L’Autorité de régulation nucléaire a indiqué n’avoir rien détecté d’anormal dans les centrales de la région, tandis que plusieurs groupes, dont Panasonic et Honda, ont temporairement suspendu leur production pour procéder à des vérifications. Ce fort #Nationalfeierdag 22 & 23.06.2018 Freedefeier -Feux d’artifice 22.06 23h00 Infos &Programme  : www.vdl.lu séisme, qui s’est produit à 7 h 58 locales, a privé d’électricité plus de 170 000 foyers et temporairement mis à l’arrêt plusieurs lignes de train. Les chaînes de télévision montraient des passagers descendant dans le calme sur les voies, à l’aide d’échelles apposées par le personnel du réseau ferroviaire. Si aucun dégât matériel majeur n’a été constaté, des dizaines d’incendies ont été signalés, selon les médias. Cet épisode a ravivé le traumatisme du séisme survenu le 11 mars 2011 dans le nord-est du pays, suivi d’un terrible tsunami qui avait fait 18 000 morts et disparus et provoqué un accident majeur à la centrale nucléaire de Fukushima. Les Japonais n’ont pas paniqué malgré la puissance du séisme.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :