L'essentiel Luxembourg n°2470 19 jun 2018
L'essentiel Luxembourg n°2470 19 jun 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2470 de 19 jun 2018

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 5,8 Mo

  • Dans ce numéro : une révision des frais d'agence immobiliers.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 Enseee, valorisons le Travail Viimagagairer LUXEMBOURG Le Sud vise un label Unesco ESCH-SUR-ALZETTE Le syndicat PRO-Sud, qui réunira plusieurs communes du sud du pays, a décidé hier de proposer officiellement la candidature de la région au label « réserve biosphère » de l’Unesco. Selon le président du syndicat intercommunal, Roberto Traversini, cette reconnaissance internationale pourrait intervenir d’ici 2020 et servirait à la fois les intérêts d’Esch 2022 ainsi que des producteurs locaux qui verraient, leur Dans le sud du pays, la nature a repris ses droits. Luxembourg Le travail détaché mieux contrôlé Marco Boly, Nicolas Schmit, Pierre Gramegna et Alain Bellot alliés contre les fraudes. Un accord entre l'ITM et l’Administration des douanes doit améliorer les contrôles à propos du détachement de travail. production largement valorisée. En 2017, 119 893 salariés ont été détachés sur le territoire luxembourgeois, dont 54,1% rien que dans le secteur de la construction. Les entreprises étrangères (3 608 en 2017, contre 2 746 en 2016) amènent leur main-d’œuvre au Grand-Duché pour y travailler, ce qui est, à première vue, une bonne chose », selon le ministre des Finances, Pierre Gramegna. « 74,62% de ces salariés détachés viennent d’Allemagne, de Belgique et de France, ce qui démontre le poids de la Grande Région pour le marché de l’emploi luxembourgeois, sans même prendre en compte les quelque 180 000 frontaliers qui viennent travailler au pays quotidiennement », a-t-il souligné. Le problème pour le ministre du Travail, Nicolas Schmit, c’est qu’« un certain nombre de ces entreprises ne respectent pas les règles sociales luxembourgeoises ». Pour éviter le dumping social, un accord de coopération a été signé hier entre l’Inspection du travail et des mines (ITM) et les douanes. « Seize douaniers ont été formés pour mieux identifier les abus et les fraudes au détachement », a détaillé Nicolas Schmit. En 2017, 1 689 contrôles d’entreprises étrangères ont été effectués et 870 injonctions de mise en conformité ont été notifiées. Législation environnementale, transport, santé au travail, les points de contrôle sont nombreux et le but de l’accord est de les rationaliser en évitant le « double emploi » entre douanes et ITM. PIERRE FRANÇOIS Bien paré pour les vacances LUXEMBOURG Le portail de l’administration luxembourgeoise Guichet.lu a sorti la brochure « Partez à l’étranger l’esprit tranquille ». Elle détaille les préparatifs nécessaires, les démarches à suivre en cas de vol ou de perte de passeport, les souvenirs qu’il est autorisé de ramener, etc. Une texture moelleuse, juste commeilfaut
Toutes les occasions sont bonnes pour partager le meilleur Découvrez d’autres idées recettes avec la Mozzarella Galbani sur www.ilgustoitaliano.lu Luxembourg 7 Des élèves soulagés après le bac de philo Hier, les élèves du Lycée français Vauban de Luxembourg ont passé l’épreuve du bac de philosophie dans plusieurs lycées de Thionville. THIONVILLE/LUXEMBOURG Les élèves du Lycée Vauban peuvent souffler. Devant l'établissement Hélène-Boucher de Thionville, les élèves en filière ES du Lycée français Vauban de Luxembourg, reconnaissables avec leur pull vert à l’effigie du lycée, discutent avec empressement des sujets qu’ils ont choisis, parmi les trois proposés pour l’épreuve de philo. Amani, Maryam, Christophe, Jeremy ont traité le même sujet de dissertation  : « Toute vérité est-elle définitive ? », délaissant l’épreuve d’explication de texte. Christophe est plutôt confiant, comme ses autres camarades, même si le thème les a surpris car la vérité était une des questions du bac de l’année dernière. « On s’attendait plutôt à devoir plancher sur l’État, la société, la justice ou le bonheur », explique le jeune homme. Les élèves ont néanmoins écrit leur copie sans trop de difficulté, le plus dur étant d’« organiser ses idées et construire le plan », souligne Amani. Devant l’Institut Notre-Dame de la Providence, Selena, Manon, Juliette et Nicolas, élèves de la seule classe de section littéraire du Lycée Vauban, évoquent quant à eux leurs arguments sur la question  : « Peut-on renoncer à la vérité ? ». Après cette épreuve de philo, place à l'épreuve d’histoire-géographie, aujourd'hui. ÉMILIE ÉTIENNE Tour de quinze étages pour l’hôpital Kirchberg LUXEMBOURG L’hôpital Kirchberg va s’agrandir avec une tour de quinze étages. Le projet a été annoncé hier par « Paperjam.lu » et passera par un concours d’architectes. Cette nouvelle devrait accueillir des salles d’opération complémentaires afin de faire face au regain d’activité de l’hôpital. Un « patient hotel » dont le concept reste encore assez flou est également prévu aux derniers étages. Réunispoursoutenir « Rethinkyourclothes » ETTELBRUCK Le ministre de la Coopération et de l'Action humanitaire, Romain Schneider, et le président de l'ONG Faitrade Letzebuerg, Jean-Louis Zeien, ont retrouvé 400 élèves de l'École Saint-Anne. L'établissement avait acheté 400 polos Fairtrade en soutien à la campagne « Rethink your clothes », lancée par l'ONG Fairtrade et la Fondation Caritas.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :