L'essentiel Luxembourg n°2469 18 jun 2018
L'essentiel Luxembourg n°2469 18 jun 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2469 de 18 jun 2018

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 7,2 Mo

  • Dans ce numéro : le CSV en tête des intentions de vote/

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
MOIENCommunauté ! Réagis, influence, éch Réagis, influence, échange, participe, commente… Rejoins la communauté sur lessentiel.lu Retrouve désormais une nouvelle rubrique sur notre site web. L’espace Communauté est pensé pour TOI. Partage tes opinions, photos, histoires, vidéos etpasse nos tests. Bref,viens t’exprimer sur lessentiel.lu/fr/community
LUNDI 18 JUIN 2018/LESSENTIEL.LU Le coin du geek 17 Le monde du jeu vidéo est prêt à migrer vers le cloud Les futurs titres vedettes profiteront de la puissance distribuée de l’informatique. LOS ANGELES Microsoft, Sony et Nintendo, et leurs consoles stars Xbox, PlayStation et Switch, se portent encore bien avec leurs franchises à gros budget. Mais leurs affaires risquent de se compliquer avec l’émergence des jeux hébergés dans le cloud informatique. Ceux-ci ont l’avantage d’être déclinables sur tous les supports, du smartphone au PC, tout en ayant la qualité et la fluidité d’un jeu sur console. « Les fabricants de consoles et les éditeurs commencent à déployer leur stratégie de long terme, comme des abonnements à des services hébergés dans le cloud, qui permettent de jouer sans téléchargement », analyse Piers Harding- Rolls, du cabinet IHS Markit. Les développeurs peuvent, eux, s’appuyer sur des systèmes informatiques distribués toujours plus puissants pour créer des opus de plus en plus sophistiqués. C Le comédien américain Echo Kellum joue à une préversion du jeu « Skulland Bones », d’Ubisoft. Acteur majeur dans le cloud, Microsoft pourrait ainsi mieux s’en sortir que Sony ou Nintendo. Mais il va se retrouver face à de nouveaux poids lourds avec les américains Amazon (Twitch), Google (YouTube Gaming) ou les chinois Tencent et Alibaba. Caméra dopée à l’IA chez Amazon MATÉRIEL Le leader de l’informatique dématérialisée vise les développeurs avec la DeepLens, une caméra vidéo intégrant des outils d’apprentissage automatique. « Elle peut capturer des choses à la maison, au bureau, les classer et les catégoriser », a mis en avant Amazon. Côté matériel, il s’agit d’une caméra de 4 mégapixels avec vidéo 1 080 p, un microphone, un processeur Intel Atom et 8 Go de mémoire pour les programmes. La DeepLens est en vente pour 215 euros. Les revenus sur mobile en forte hausse Les jeux en ligne sur smartphone ont généré l’an passé 100 milliards d’euros de chiffre d’affaires, selon les organisateurs de l’E3. Cette année les jeux sur console ont déjà rapporté 698 millions d’euros, ceux sur ordinateurs 444 millions et ceux sur mobile 547 millions à l’américain Activision Blizzard (« Call of Duty », « World of Warcraft » et « Candy Crush »). Et les experts s’attendent à une progression avec la 5G à partir de 2019. Le palier 1 million L’outsider chinois OnePlus revendique la vente d'un million d’unités de son smartphone vedette de sixième génération en l’espace de 22 jours. Il avait eu besoin de trois mois pour atteindre ce chiffre avec ses deux modèles précédents. Traité comme un virus INFORMATIQUE L’éditeur russe d’antivirus s’est dit « forcé de geler la coopération » avec des organisations européennes dont Europol, à la suite d’un rapport du Parlement européen demandant l’interdiction de ses logiciels antivirus qualifiés de « malveillants ». « Nous avons protégé l’UE pendant vingt ans en travaillant avec les forces de l’ordre, permettant de nombreuses arrestations de cybercriminels », s’est insurgé son patron, Evgueni Kaspersky, critiquant une « décision sans précédent » qui facilite « la cybercriminalité en Europe ». Sa société, qui rejette ces accusations, vient de transférer une partie de ses services en Suisse. Vite lu Antidote au piratage APPLE Dans l’une de ses prochaines mises à jour, la firme américaine désactivera automatiquement, après une heure d’inactivité, le transfert de données par le port lightning des iPhone. La mesure vise à empêcher des déverrouillages inamicaux avec des outils de comme GrayKey. Sony est intransigeant JEU VIDÉO Sony n’entend pas revenir en arrière après avoir désactivé la possibilité de transférer des parties et achats du jeu « Fortnite » avec un compte Epic Games d’une console PS4 vers la Switch de Nintendo. Mauvaise nouvelle pour certains. Navigation par la voix MOZILLA La fondation à l’origine du logiciel Firefox développe un nouveau mode pour surfer sur le web. Tirant parti de la reconnaissance vocale, son application Scout, encore à ses balbutiements, a l’ambition d’être entièrement pilotable par la voix. Microsoft aussi sans caisse WASHINGTON La firme de Redmond prépare un système pour enregistrer automatiquement les articles que les clients mettent dans leur caddy. Microsoft s’attaque ainsi à Amazon, qui a ouvert à Seattle un tel magasin. Les clients y sont reconnus à l’entrée via leur smartphone. Ils sont ensuite suivis par des caméras capables d’identifier les articles qu’ils prennent sur les étagères. Après leurs courses, ils reçoivent une facture via la carte de paiement enregistrée. Le logiciel de Kaspersky équipe 400 millions d’ordinateurs.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :