L'essentiel Luxembourg n°2420 4 avr 2018
L'essentiel Luxembourg n°2420 4 avr 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2420 de 4 avr 2018

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 4,6 Mo

  • Dans ce numéro : la grève à la SNCF a démarré fort.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Actu MERCREDI 4 AVRIL 2018/LESSENTIEL.LU Vite lu Un jihadiste jugé à la CPI LA HAYE Un jihadiste malien doit comparaître aujourd’hui devant les juges de la Cour pénale internationale (CPI), où il devra répondre de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité. Tuée devant son fils RABAT Une Belge, Malahin Ouriagli Adel, a été tuée à Rabat par son second ex-mari. L’homme s’est introduit chez elle avec un complice avant de la poignarder devant son fils de 8 ans. Éléphants sur la route MADRID Un éléphant de cirque est mort et deux autres ont été blessés dimanche dans l’accident du camion qui les transportait en Espagne, bloquant la circulation pendant près de deux heures. Réveil du Piton de la Fournaise SAINT-DENIS Le Piton de la Fournaise, le volcan de l’île française de La Réunion, dans l’océan Indien, est entré une nouvelle fois en éruption hier. Situé dans le sud-est de La Réunion, le Piton de la Fournaise est l’un des volcans les plus actifs au monde. Il est entré en éruption trois fois en 2017. Puigdemont est extradable BERLIN Le parquet allemand s'est dit hier favorable à une extradition de l’ex-président catalan Carles Puigdemont. SAN FRANCISCO Une femme a ouvert le feu au siège de You- Tube, à San Bruno, en Californie, près de San Francisco, hier peu avant 14h, heure locale (23 h au Luxembourg). La police a indiqué une heure plus tard que quatre personnes blessées par balles avaient été acc USEd n ! violera A ebeld,on and 5edi Len Carles Puigdemont pourra être extradé d'Allemagne vers l'Espagne. Une fusillade chez YouTube Les drogues de synthèse produites au Laos et en Birmanie transitent souvent par la Thaïlande. transportées à l'hôpital de San Francisco. La tireuse est morte et « s'est probablement suicidée », a-t-elle précisé. Selon un témoin cité par CNN, « une femme a fait irruption au moment du déjeuner et semblait tirer sur une personne en particulier ». Ses motivations restaient inconnues hier. La police rapportait de son côté que l'attaque aurait eu lieu dans « une cour intérieure où les employés déjeunent habituellement ». Les forces de l'ordre n'ont pas tardé à faire sortir en file les employés du site, qui ont tous été fouillés. La drogue était dans les engrais BANGKOK Plus de 9 millions de tablettes de méthamphétamine ont été découvertes hier dissimulées dans des sacs d’engrais en Thaïlande, plaque tournante des drogues de synthèse en Asie du Sud-Est. La drogue a été découverte dans un pick-up abandonné dans la province de Chiang Rai, à la frontière avec la Birmanie et le Laos, dans la fameuse région productrice de drogue du Triangle d’or. Il s’agit d’une des plus grosses saisies de ces dernières années. Trois Thaïlandais ont déjà été interpellés. La perspective d’une extradition dans son pays de l’ex-président catalan Carles Puigdemont, détenu depuis près de dix jours en Allemagne, se rapproche suite aux réquisitions hier du parquet en faveur d’une remise à l’Espagne. Le procureur général de l’État régional de Schleswig- Holstein, où l’indépendantiste est actuellement détenu, a reconnu dans un communiqué la validité en droit allemand des deux chefs d’inculpation de la justice espagnole de « rébellion » et « détournement de fonds ». Il a demandé son maintien en détention en vue de l’extradition. La décision finale devra encore être prise par la cour allemande compétente dans les jours à venir. Après une « évaluation détaillée du mandat d’arrêt européen » lancé par la justice espagnole le 23 mars, le parquet a estimé que cette demande « était recevable » et justifiait le « maintien en détention » de M. Puigdemont en raison du « risque de fuite » en cas de remise en liberté. L’ancien président catalan, destitué par le gouvernement de Madrid après la vaine déclaration unilatérale d’indépendance de la Catalogne le 27 octobre, a été interpellé fin mars dans le nord de l’Allemagne au moment où il revenait d’un déplacement en Finlande, en voiture, pour retourner en Belgique. Depuis, il est détenu dans la ville allemande de Neumünster, dans le nord du pays. La décision finale quant à son extradition doit encore être prise par un tribunal de la région. Aucun calendrier n’a été annoncé, la justice allemande disposant de 60 jours pour statuer. De manière significative, le parquet a repris à son compte dans ses réquisitions les deux principales accusations de la justice espagnole, estimant qu’elles étaient valables en droit allemand. Pour éviter une extradition sous le chef d’inculpation de rébellion, passible de peines allant jusqu’à 30 ans d’incarcération en Espagne, M. Puigdemont avait présenté lundi en Espagne un recours contre son inculpation. Le braqueur a essayé de fuir Le braquage avait eu lieu le 21 mars dernier à Luxembourg. SAINT-ÉTIENNE Un des auteurs du braquage de la bijouterie Goeres à Luxembourg, le 21 mars, a tenté de se faire la belle de la maison d’arrêt de La Talaudière, près de Saint- Étienne. Avec un autre détenu, il a réussi lundi à escalader, à l’aide d’un grappin, un premier grillage de la prison. Le braqueur aurait même passé une demi-heure dehors. Le second détenu a été stoppé avant qu’il ne franchisse le dernier mur d’enceinte. L’enquête devra déterminer comment les détenus ont pu obtenir le matériel pour fabriquer un grappin.
MERCREDI 4 AVRIL 2018/LESSENTIEL.LU Luxembourg 3 Vite lu Schneider au Brésil LUXEMBOURG Étienne Schneider est au Brésil jusqu’à demain en qualité de vice-Premier ministre. Il va notamment évoquer les possibilités de coopération économique entre les deux pays. Une aide pour le Yémen LUXEMBOURG En réponse à la crise humanitaire au Yémen, le ministre de la Coopération, Romain Schneider, a confirmé hier une aide du Luxembourg de 1,75 million d’euros pour 2018. Claude Turmes choisi LUXEMBOURG L'eurodéputé vert Claude Turmes a été choisi par le ministre français de l’Écologie, Nicolas Hulot comme membre du comité de l’« Accélérateur de la transition écologique » en France. Suzanne Cotter attendue LUXEMBOURG La nouvelle directrice du Mudam, Suzanne Cotter, est en place depuis le 1er janvier. Le CSV souhaiterait l’entendre à la Chambre, trois mois après sa prise de fonction, sur l’organisation future du musée. Les mentalités évoluent sur le cannabis, en politique aussi La majorité des résidents sont pour la légalisation du cannabis, selon un récent sondage. Les partis, eux, y pensent. LUXEMBOURG À six mois des législatives, les programmes sont en préparation et la légalisation du cannabis à usage récréatif fait partie des réflexions. Alors que la majorité (DP-LSAP-Déi Gréng) a présenté un projet de loi pour légaliser l’usage médical du cannabis, les mentalités évoluent aussi dans les partis d’opposition. Le CSV et l’ADR ne sont plus opposés à une certaine souplesse sur l’usage médical. Mais ils ne sont pas prêts à franchir le pas de la libéralisation totale. « Le Luxembourg se mettrait dans une situation impossible si les pays limitrophes ne faisaient pas de même », estime Martine Mergen (CSV). Le poids du logement s’accentue LUXEMBOURG La proportion de personnes vivant dans des ménages dont le logement coûte plus de 40% du revenu disponible a atteint 9,5% de la population en 2016, selon les derniers chiffres d’Eurostat. Si cela se situe en dessous de la moyenne européenne (11,1%) , cette part a progressé de quasi 5% depuis 2010, contre 0,3% dans le reste de l’UE. Autre point négatif, 18,7% de la population rencontre de mauvaises conditions de logement telles qu’un toit qui fuit ou des murs humides, contre 15,4% en moyenne dans l’UE. C'était bien un loup qui a attaqué un mouton en février dernier. Le loup de retour dans le Nord LUXEMBOURG Le département de l’Environnement du ministère du Développement durable et des Infrastructures l'a confirmé hier. Un loup était bien à l’origine de l’attaque sur un mouton, le 26 février à Fouhren, dans le nord du pays. Des analyses d’experts de France, d’Espagne et de Pologne ont permis de prouver la responsabilité d’un loup en se basant sur des photos des morsures sur le mouton. Avant de légaliser, les partis veulent penser aux questions d’approvisionnement et de distribution. Déi Lénk demande « la dépénalisation de l’usage et la possession de petites quantités ». Déi Gréng « plaident depuis longtemps pour la libéralisation du cannabis », rappelle Dan Michels. Lors du congrès du 30 juin, les militants se verront proposer un modèle menant vers la légalisation du Le coût du logement par rapport au revenu disponible augmente. Des placements en léger recul LUXEMBOURG Le patrimoine global net des organismes de placement collectif (OPC) a atteint 4 187 milliards d’euros en février dernier, en diminution de 0,63% sur un mois, selon des chiffres publiés hier par la Commission de surveillance du secteur financier (CSSF). Mais, par rapport au même mois de l’an dernier, le volume des actifs nets est en augmentation de 8,47%. Le nombre d’OPC pris en considération, tels que les fonds d’investissement spécialisés, est de 4 014. cannabis. « Déi Gréng seront plus revendicatifs lors de la prochaine législature », indique le parti. Au LSAP, « la question du cannabis fera partie des discussions lors de l’élaboration du programme », explique le secrétaire général, Yves Cruchten. « Le LSAP a toujours prôné la dépénalisation de l’usage des drogues douces ». C’est au DP que les mentalités ont le plus évolué. En 2013, il avait refusé d’inclure la légalisation dans le programme de coalition. Mais aujourd’hui, « le DP est en faveur d’une légalisation complète », affirme Max Hahn. PATRICK THÉRY La ligne haute tension est jugée nécessaire LUXEMBOURG Roberto Traversini, bourgmestre de Differdange et président de ProSud, veut faire classer la région Sud du Luxembourg en tant que « réserve de biosphère » par l'Unesco. « Validée pour LUXEMBOURG Depuis 2008 et l’annulation du permis d’urbanisme par le Conseil d’État belge, la ligne haute tension entre Aubange et Esch-sur-Alzette n’est plus couverte par un permis. Mais elle transporte toujours de l’électricité. Si cette ligne est illégale, pourquoi estelle toujours en activité ? « Elle est importante pour la sécurité et l’approvisionnement électrique dans la région », précise Étienne Schneider, ministre de l’Économie. « Trouver une alternative demanderait de huit à dix ans et côté luxembourgeois, contrairement à la Belgique, toutes les autorisations sont en règle ». En cas de coupure de la ligne, il n’y aurait pas d’incidence sur les tarifs, mais la stabilité du réseau serait perturbée. Le patrimoine du Sud à l'Unesco ? l'horizon 2020-2022, cette démarche serait un plus en vue d'Esch 2022 », dit-il. Le ministère de l'Environnement appuie l'initiative. Une candidature définitive devrait être introduite, à Paris, dès septembre 2019.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :