L'essentiel Luxembourg n°2416 28 mar 2018
L'essentiel Luxembourg n°2416 28 mar 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2416 de 28 mar 2018

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 9,7 Mo

  • Dans ce numéro : Spielberg en mode vintage.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
Cinéma 16 MERCREDI 28 MARS 2018/LESSENTIEL.LU « Carte blanche pour "Croc-Blanc" » ANIMATION Le cinéaste luxembourgeois oscarisé Alexandre Espigares sort son premier long métrage, « Croc-Blanc ». Rencontre. « L’essentiel »  : Quand êtesvous arrivé sur le projet ? Alexandre Espigares : J’y suis arrivé fin 2014, début 2015. Le producteur, qui cherchait un réalisateur pour cette adaptation, m’a contacté. Le scénario m’a plu, dans la mesure où l’on racontait l’histoire du point de vue de Croc-Blanc. Comment avez-vous réussi à vous l’approprier en le prenant en cours ? J’ai eu quasiment carte blanche de la part des producteurs afin que je puisse imprimer ma patte sur ce scénario. J’ai modifié, coupé des scènes et des personnages. Et le film étant une commande, il n’y avait pas d’attachement émotionnel. Quelle était votre ambition en termes de mise en scène ? Je me suis dit : « Génial, je vais pouvoir faire un western ! ». J’ai un véritable faible pour les westerns italiens, et j’ai essayé de m’en approcher. En réalité, mes influences viennent peu de l’animation, j’ai une prédilection pour le cinéma de genre. J’ai pioché dans ce vivier d’images, tout en sachant que je m’adressais à un jeune public. Mais j’étais là avant tout pour servir le film. Souhaitiez-vous trouver un équilibre entre le côté sauvage et le côté domestique de Croc-Blanc ? Oui, j’ai donné des consignes précises aux animateurs. Nous sommes allés voir des loups dans un parc. Croc-Blanc est très loup au début du film, avant d’être apprivoisé par les humains. Et les émotions passent par leur langage corporel. C’est votre premier long métrage. L’approche Il est rattrapé par son passé Viola (Charlotte Cétaire) est la fille de Marco, terroriste italien. DRAME Bologne, 2002. Le refus de la Loi travail explose dans les universités italiennes. L’assassinat d’un juge ouvre de vieilles blessures politiques entre l’Italie et la France. Marco (Giuseppe Battiston), ex-militant d’extrême gauche condamné pour meurtre et réfugié en France depuis 20 ans grâce à la Doctrine Mitterrand, est soupçonné d’avoir commandité l’attentat. Le gouvernement italien demande alors son extradition. Obligé de prendre la fuite avec Viola (Charlotte Cétaire), sa fille de 16 ans, sa vie va basculer à tout jamais, ainsi que celle de sa famille en Italie qui se retrouve à payer pour ses fautes passées. Annarita Zambrano explore ici la complexité morale d’une histoire privée ancrée dans une histoire publique et politique. La réalisatrice explique que le terrorisme a été responsable de plus de 400 morts et 15 000 attentats en Italie de 1969 à 1988. Son enfance fut marquée par la banalisation de cette violence. « Après la guerre » D’Annarita Zambrano. Avec Giuseppe Battiston, Charlotte Cétaire, Barbora Bobulova. Sortie le 28 mars. est-elle très différente de celle des courts métrages ? J’ai tendance à les comparer à des bateaux. Le court métrage est un bateau à moteur et le long métrage un gros pétrolier. On est un peu plus libre sur un court métrage, sur un long métrage, ça se rigidifie. J’ai aussi aimé qu’on me donne un cadre au sein duquel bouger. Comment aviez-vous réagi à la sélection à Sundance ? Être à Sundance et avoir l’avant-première là-bas, c’était vraiment génial. C’est assez rare qu’un film d’animation passe dans un festival aussi prestigieux. La catégorie « Kids » a été créée il y a deux ans. En tant que film européen, ça nous donne une crédibilité aux yeux des Américains, qui ont tendance à nous bouder. Ça nous a ouvert des portes à ce niveau-là, Netflix s’est même montré intéressé. RECUEILLI PAR CÉDRIC BOTZUNG « Croc-Blanc » D’Alexandre Espigares. Sortie le 28 mars. Mi-chien, mi-loup Croc-Blanc est un fier et courageux chien-loup. Après avoir grandi dans les espaces enneigés et hostiles du Grand Nord, il est recueilli par une tribu indienne. Mais Castor Gris, le chef de la tribu, est contraint de céder l’animal à un homme cruel et malveillant. Sauvé par un couple juste et bon, Croc- Blanc apprendra à maîtriser son instinct sauvage pour pouvoir devenir leur ami. Le film d’Alexandre Espigares est une coproduction entre la France, le Luxembourg et les États-Unis. Nouvelles aventures pour Pierre FAMILLE Pierre Lapin, l’un des personnages préférés des enfants depuis des générations, devient le héros d’un film plein d’aventures et d’espièglerie. L’éternelle lutte de Pierre Lapin avec M. McGregor pour les légumes du potager va atteindre des sommets. Sans parler de leur rivalité pour plaire à une charmante voisine qui adore tant les animaux. Bien au-delà du jardin, de nombreuses péripéties attendent Pierre Lapin. Il pourra en pemanence compter sur le soutien de ses fidèles compagnons, Flopsaut, Trotsaut et Queue-decoton. Ces aventures vont les entraîner de la magnifique région des lacs en Angleterre jusqu’à la capitale britannique. « Peter Rabbit » De Will Gluck. Avec Philippe Lacheau, Élodie Fontan, Rose Byrne. Sortie le 28 mars. Pierre Lapin arrive au cinéma.
MERCREDI 28 MARS 2018/LESSENTIEL.LU Cinéma 17 PUB ATELIERS CRÉATIFS Joseph Blocker (Christian Bale, d.) conduit une virée en terres hostiles. Un capitaine de cavalerie, un chef de guerre cheyenne et une femme rescapée d’un massacre font la route ensemble. Dans « Hostiles », ils vont apprendre à se découvrir. AIDE MONSIEUR à retrouver la mémoire de 14h à18h Plusd’infos sur www.belvalshopping.lu ou sur notrepage Facebook BelvalPlaza Joinus MARS AVRIL 31 03 05 07 Un western plongé au cœur des ténèbres 10 12 14 20 min. de Luxembourg-Ville&5min.duCentred’Esch Gare Belval-Université Belval PlazaShopping Center 7,avenueduRock’n’roll L-4361Esch/Alzette Des tribus indiennes balisent le parcours. En 1892, le capitaine de cavalerie Joseph Blocker (Christian Bale), ancien héros de guerre devenu gardien de prison, est contraint d’escorter Yellow Hawk (Wes Studi), chef de guerre cheyenne mourant, sur ses anciennes terres tribales. Peu après avoir pris la route, ils rencontrent Rosalee Quaid (Rosamund Pike). Seule rescapée du massacre de sa famille par les Comanches, la jeune femme traumatisée se joint à eux dans leur périple. Façonnés par la souffrance, la violence et la mort, ils ont en eux d’infinies réserves de colère et de méfiance envers autrui. Sur le périlleux chemin qui va les conduire du Nouveau-Mexique jusqu’au Montana, les anciens ennemis vont devoir faire preuve de solidarité pour survivre à l’environnement et aux tribus comanches qu’ils vont rencontrer. En recevant la version préliminaire d’un manuscrit écrit par le défunt scénariste Donald Stewart, Scott Cooper a été séduit par la profondeur de l’histoire. « J’ai toujours voulu réaliser un western, mais je tenais à le faire à ma façon, je voulais qu’il soit pertinent au regard des questions raciales et culturelles qui agitent l’Amérique », a expliqué le cinéaste américain. Ce dernier écrit le scénario du film pour Christian Bale, un ami qu’il avait déjà dirigé dans « Les Brasiers de la colère ». Le film « Hostiles » a été tourné en décors naturels au Nouveau-Mexique et dans le Colorado. « Hostiles » De Scott Cooper. Avec Christian Bale, Rosamund Pike, Wes Studi. Sortie le 28 mars. CONCOURS MONSIEUR LAPIN DU 31 MARS AU 14 AVRIL CHAQUE PARTICIPANT RECEVRAUNPETIT CADEAU O BE LVAL P LAZA *4 shopping center



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'essentiel Luxembourg numéro 2416 28 mar 2018 Page 1L'essentiel Luxembourg numéro 2416 28 mar 2018 Page 2-3L'essentiel Luxembourg numéro 2416 28 mar 2018 Page 4-5L'essentiel Luxembourg numéro 2416 28 mar 2018 Page 6-7L'essentiel Luxembourg numéro 2416 28 mar 2018 Page 8-9L'essentiel Luxembourg numéro 2416 28 mar 2018 Page 10-11L'essentiel Luxembourg numéro 2416 28 mar 2018 Page 12-13L'essentiel Luxembourg numéro 2416 28 mar 2018 Page 14-15L'essentiel Luxembourg numéro 2416 28 mar 2018 Page 16-17L'essentiel Luxembourg numéro 2416 28 mar 2018 Page 18-19L'essentiel Luxembourg numéro 2416 28 mar 2018 Page 20-21L'essentiel Luxembourg numéro 2416 28 mar 2018 Page 22-23L'essentiel Luxembourg numéro 2416 28 mar 2018 Page 24-25L'essentiel Luxembourg numéro 2416 28 mar 2018 Page 26-27L'essentiel Luxembourg numéro 2416 28 mar 2018 Page 28-29L'essentiel Luxembourg numéro 2416 28 mar 2018 Page 30-31L'essentiel Luxembourg numéro 2416 28 mar 2018 Page 32-33L'essentiel Luxembourg numéro 2416 28 mar 2018 Page 34-35L'essentiel Luxembourg numéro 2416 28 mar 2018 Page 36-37L'essentiel Luxembourg numéro 2416 28 mar 2018 Page 38-39L'essentiel Luxembourg numéro 2416 28 mar 2018 Page 40-41L'essentiel Luxembourg numéro 2416 28 mar 2018 Page 42-43L'essentiel Luxembourg numéro 2416 28 mar 2018 Page 44-45L'essentiel Luxembourg numéro 2416 28 mar 2018 Page 46-47L'essentiel Luxembourg numéro 2416 28 mar 2018 Page 48-49L'essentiel Luxembourg numéro 2416 28 mar 2018 Page 50-51L'essentiel Luxembourg numéro 2416 28 mar 2018 Page 52