L'essentiel Luxembourg n°2410 20 mar 2018
L'essentiel Luxembourg n°2410 20 mar 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2410 de 20 mar 2018

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 9,8 Mo

  • Dans ce numéro : les ménages sont de plus en plus endettés.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 Luxembourg MARDI 20 MARS 2018/LESSENTIEL.LU Les embouteillages durent trop. LUXEMBOURG Cet aprèsmidi, les députés valideront Évacuer plus vite les accidents la réforme des secours. Elle entrera en vigueur à partir du 1er juillet. LUXEMBOURG Des stratégies sont à l’étude pour évacuer au plus vite les accidents routiers sans blessé, telles que placer des dépanneuses le long des autoroutes aux heures de pointe. Le ministre du Développement durable rappelle aussi aux usagers qu’ils doivent laisser la voie libre aux véhicules d’intervention et déplacer, si possible, leur véhicule accidenté sur la bande d’arrêt d’urgence. Le chiffre du jour 500 C’est, en millions d’euros, le déficit de la balance commerciale du Grand-Duché en janvier dernier, avec 1,2 milliard d’exportations et 1,7 milliard d’importations, selon les dernières statistiques officielles. Les secours entrent dans une ère de professionnalisation Depuis les années 60, le Luxembourg se base sur le bénévolat (ou le volontariat) pour assurer les services de secours du pays, qu’il s’agisse des sapeurs-pompiers ou des ambulanciers de la Protection civile. Au fil des années, les problèmes de disponibilité des bénévoles n’ont cessé de prendre de l’ampleur. Au point que les responsables des centres de secours du pays ont tiré euxmêmes la sonnette d’alarme en 2010 en demandant le renforcement des effectifs par des agents professionnels. La création d’un Corps grand-ducal d’incendie et de secours (CGDIS), qui entrera en fonction dès le 1er juillet, permettra ainsi la professionnalisation progressive des services de secours du Luxembourg. Reste que le volontariat Les abattoirs ont les moyens WECKER Selon une récente réponse parlementaire, le choix de faire découper de la viande luxembourgeoise labellisée « Naturschutzfleesch » à Bastogne découlerait du fait que les abattoirs luxembourgeois ne répondaient pas aux critères Traitement et traçabilité de la viande sont constamment vérifiés. La réforme veut professionnaliser les activités de secouristes, à l’instar des pompiers de la capitale. de qualité, de capacité et de livraison. Paul Faltz, directeur de Cobolux, contacté par « L'essentiel », s'insurge et explique : « Les deux abattoirs du pays, Wecker et Ettelbruck, sont quotidiennement sous contrôle d'un vétérinaire de l'État et de trois vétérinaires internes. Cobolux emploie aussi trois ingénieurs alimentaires chargés de plusieurs contrôles. Si 1 500 bêtes sont abattues tous les ans pour le label "Naturschutzfleesch", quelque 27 000 bêtes ont été tuées l’an passé à Wecker et Ettelbruck. Les deux sites disposent d'environ 50 camions réfrigérés ». Et de conclure, « Économiquement parlant, la commercialisation de la viande "Naturschutzfleesch" ne couvre pas les frais liés à l'abattage ». ne disparaîtra pas complètement du paysage. Au contraire, les secouristes volontaires resteront au cœur du dispositif. Ils auront notamment droit à des congés spéciaux afin de pouvoir se former pour leurs missions d’ambulanciers ou de pompiers. Au niveau de l’organisation, le territoire grand-ducal sera découpé en quatre grandes zones de secours, chacune ayant ses spécificités. Le matériel de secours sera réparti différemment entre les L’UNEL veut des stages mieux payés LUXEMBOURG L'Union nationale des étudiant(e)s du Luxembourg (UNEL) s'est entretenue avec le ministre du Travail, Nicolas Schmit, concernant le projet de loi pour l'encadrement des stages. L'UNEL différents centres d’intervention en fonction des risques auxquels ils seront confrontés dans leur zone d’intervention. Un budget de fonctionnement de 100 millions d’euros par an a été retenu par les autorités pour le CGDIS. PATRICK THÉRY conteste une quelconque différentiation entre le stage volontaire et le stage conventionné pour ce qui est de la rémunération. Ce critère serait injustifié et ne ferait que renforcer la précarité de l'étudiant. Responsabiliser les multinationales LUXEMBOURG Face à la violation des droits humains et environnementaux à l’échelle mondiale, treize organisations non gouvernementales de la société civile luxembourgeoise, dont Caritas, l'OGBL, Greenpeace... appellent les partis politiques à s’engager sur l’adoption d’une législation contraignante pour les multinationales domiciliées au Grand-Duché. Elle vise à intégrer le respect des droits humains, des normes de travail ainsi que des accords et des dispositions environnementaux dans l’ensemble de la chaîne de valeur des entreprises. Les organisations demandent aussi au ministère des Affaires étrangères et européennes, qui rédige un plan d’action national sur les entreprises et les droits humains, d'intégrer leur proposition.
SIIMSUNG SCOU BI DO Galaxy S9+ La Photo. Réinventée. Le Samsung Galaxy S9/S9+ * est à 0 € avec *voir conditions en shop. SCOU BI DO 1MOIS OFFERT * POST LUXEMBOURG



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :