L'essentiel Luxembourg n°1901 13 jan 2016
L'essentiel Luxembourg n°1901 13 jan 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1901 de 13 jan 2016

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 7 Mo

  • Dans ce numéro : Stallone n'est plus Rocky...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
VI Cinéma DU 13/01 AU 26/01/WWW.LESSENTIEL.LU L’universde « Roc DRAME - « Creed » offre une seconde vie à la saga, en se focalisant sur Adonis Johnson, un jeune boxeur fils d’Apollo Creed. Près de dix ans après le dernier épisode de « Rocky », présenté à l’époque comme un épilogue, le jeune réalisateur Ryan Coogler ressuscite le célèbre boxeur avec « Creed  : l’héritage de Rocky Balboa », déclinaison moderne de l’univers inventé par Sylvester Stallone. « Creed » est un spin-off, une production dérivée. Pour la première fois, le célèbre boxeur n’est pas le personnage central du film. Il abandonne ce rôle à Michael B. Jordan, qui joue Adonis Johnson, le fils de feu Apollo Creed, adversaire et ami de Rocky Balboa dans les quatre premiers volets. L’univers reste celui de « Rocky », un film de boxe s’achevant par une longue préparation et un combat, avec ses excès et invraisemblances. L’énergie insufflée par Ryan Coogler est similaire à celle du premier « Rocky », avec un sens de l’urgence qui s’était évanoui au fil des suites. Ce coup de jeune, le réalisateur californien l’a réussi sans tirer sur le trop spectaculaire, tout en respectant l’esprit de « Rocky ». Il joue avec COMÉDIE - Bibi la petite sorcière est de retour. Dans « Bibi & Tina 3 », le réalisateur allemand Detlev Buck fait s’affronter les filles et les garçons. Les inséparables Bibi (Lina Larissa Strahl) et Tina (Lisa Marie Koroll) vivent dans une ferme équestre où d’autres élèves leur rendent visite. Les jeunes se lancent dans une chasse au trésor, mais le jeune Urs (Phil Laude) ne respecte pas les règles. C’est un macho par excellence, qui fait partie de l’équipe d’Alex von Falkenstein (Louis Held), l’ami de Tina. Les filles ne sont pas du tout d’accord et se vengent. Elles vont en retour Adonis Johnson (Michael B. Jordan, à g.) v les codes de la série, sans les transgresser, comme un couturier qui réinterprète les classiques de sa maison. Les enfants accrochés aux basques de Rocky Balboa dans la fameuse scène du jogging dans les rues de Philadelphie sont ici remplacés par des jeunes gens en motocross qui font vrombir leur moteur. Les nouvelles aventures de la petite sorcière Bibi Bibi (Lina Larissa Strahl) et son amie Tina (Lisa-Marie Koroll). prendre le jeune Français François (Tilman Pörzgen) dans leur équipe. ➲ « Bibi & Tina 3 ». De Detlev Buck. Avec Lina Larissa Strahl, Lisa-Marie Koroll, Louis Held. Sortie le 20janvier.
DU 13/01 AU26/01/WWW.LESSENTIEL.LU Cinéma VII ky » ressuscité ut être entraîné par le meilleur de sa catégorie, Rocky Balboa (Sylvester Stallone), que son père avait affronté. Le résultat revitalise cette fresque qui, plus d’une fois en trente ans (entre « Rocky » et « Rocky Balboa ») , s’est essoufflée. Sorti fin novembre aux États-Unis, le film y a récemment franchi la barre des 100 millions de dollars de recettes, seuil plus atteint par la franchise Rocky depuis « Rocky IV », en 1985. Déjà premier rôle dans « Fruitvale Station », Michael B. Jordan, 28 ans, qui incarne Adonis Johnson, a été révélé à seulement 15 ans dans la série culte « The Wire ». Très naturel, il joue un nouveau personnage qui existe dans l’ombre des grandes figures de « Rocky ». En second rôle, mais toujours dans la peau de Rocky, Sylvester Stallone est dans la lignée de Rocky Balboa, un personnage humain, plein d’humour, en retenue. « C’est le début d’une nouvelle série », veut croire le sexagénaire américain. ➲ « Creed ». De Ryan Coogler. Avec Michael B. Jordan, Sylvester Stallone, Tessa Thompson. Sortie le 20janvier. Le destin de centaines d'enfants entre ses mains DRAME - Jacques Arnault (Vincent Lindon), président de l’ONG « Move for kids », a convaincu des familles françaises en mal d’adoption de financer une opération d’exfiltration d’orphelins d’un pays dévasté par la guerre. Entouré de bénévoles dévoués à sa cause, Jacques dispose d’un mois pour trouver 300 enfants en bas âge et les ramener en Jacques Arnault (Vincent Lindon) est prêt à tout pour cette mission. France. Pour réussir, il doit persuader ses interlocuteurs africains et les chefs de village qu’il va installer un orphelinat et assurer un avenir à ces jeunes victimes de guerre, dissimulant le but de son expédition. Le film de Joachim Lafosse (« À perdre la raison ») s’inspire de l’affaire de l’Arche de Zoé, survenue en 2007, et qui avait mis à mal les relations diplomatiques entre la France et le Tchad. Le cinéaste a voulu s’emparer de cette affaire en proposant un autre angle et des pistes de réflexion différentes de celles des médias et la justice. ➲ « Les Chevaliers Blancs ». De Joachim Lafosse. Avec Vincent Lindon, Louise Bourgoin, Valérie Donzelli, Reda Kateb. Sortie le 20 janvier. Exorciser la perte d’un être cher DRAME - Alors que se prépare une exposition consacrée à la célèbre photographe Isabelle Reed (Isabelle Huppert) trois ans après sa mort accidentelle, son mari et ses deux fils sont amenés à se réunir dans la maison familiale pour évoquer ensemble les fantômes du passé. Sorti en France sous le titre « Back Home », suite aux attentats du 13 novembre à Paris, le film raconte l’histoire d’un drame familial qui propose les différents points de vue des membres d’une même famille face aux événements qui les accablent. Le film fut présenté en compétition officielle au Festival de Cannes 2015. Joachim Trier s’était déjà rendu sur la Croisette en 2011 pour « Oslo, 31 août ». Il s’est dressé seul contre la barbarie Un citoyen ordinaire décide de s'en prendre au régime nazi. DRAME - Allemagne, 8 novembre 1939. Alors qu’Adolf Hitler prononce une allocution devant les dirigeants du parti nazi dans la brasserie Bürgerbräu à Munich, une bombe explose. Mais Hitler, Joseph Goebbels, Heinrich Himmler, Martin Bormannet d’autres avaient déjà quitté les lieux quelques minutes plus tôt. L’attentat est un échec. Rattrapé à la frontière suisse alors qu’il tentait de s’enfuir, Georg Elser (Christian Friedel) est arrêté puis transféré à Munich pour être interrogé. Pour les nazis, il s’agit d’un complot et on le soupçonne d’être un pion entre les mains d’une puissance étrangère. Isabelle Huppert incarne une célèbre photographe disparue. C’est la première fois que le metteur en scène travaille avec des comédiens aussi connus et expérimentés. ➲ « Louder Than Bombs ». De Joachim Trier. Avec Isabelle Huppert, Gabriel Byrne, Jesse Eisenberg. Sortie le 20 janvier. Car rien ne prédestinait Georg Elser, modeste menuisier, à commettre cet acte insensé ; mais son indignation face à la brutalité croissante du régime aura réveillé en lui un héros ordinaire. Oliver Hirschbiegel avait déjà tourné un film se déroulant pendant la période nazie. « La Chute » s’intéressait aux dernières heures d’Adolf Hitler dans son bunker berlinois. Ce long-métrage fut l’un des plus gros succès de l’histoire du box-office allemand. ➲ « Elser, un héros ordinaire ». D’Oliver Hirschbiegel. Avec Christian Friedel, Katharina Schüttler, Burghart Klaußner. Sortie le 20 janvier.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :