L'essentiel Luxembourg n°1870 25 nov 2015
L'essentiel Luxembourg n°1870 25 nov 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1870 de 25 nov 2015

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 8,8 Mo

  • Dans ce numéro : les lèvres cousues pour protester.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
II Cinéma MERCREDI 25 NOVEMBRE 2015/WWW.LESSENTIEL.LU Un gangster cynique froid et sociopathe THRILLER - Johnny Deppest méconnaissable dans la peau du gangster James Joseph Bulger, un homme qui fait froid dans le dos. Dans « Strictly Criminal », Johnny Depp, méconnaissable, incarne, crâne dégarni et bedonnant, un célèbre chef de clan mafieux de Boston. Dans ce film de Scott Cooper, l’acteur, célèbre notamment pour son rôle du flibustier Jack Sparrow dans « Pirates des Caraïbes », campe James Joseph Bulger, resté pendant douze ans l’un des criminels les plus recherchés aux États-Unis. Un gangster sociopathe, froid et cynique. « Strictly Criminal » épargne cependant aux spectateurs les pires moments de la carrière criminelle extraordinairement brutale de « Whitey » Bulger. Le film s’attarde plus sur sa relation avec un ami d’enfance devenu agent du FBI, à qui il permet l’arrestation des chefs des clans italiens de la ville, ses rivaux, en échange d’une relative protection pour élargir son pouvoir et mettre la main sur les trafics les plus juteux. Finalement arrêté en 2011, il a été condamné à finir ses jours en prison, où il a fêté en septembre ses 86 ans. L’histoire de ce mafioso de haut vol avait également inspiré « Les infiltrés » (2006), de Martin Scorsese. Mais le Bulger de Cooper est aussi un homme doté d’un véritable charisme, qui laisse sa mère âgée tricher aux cartes, loin du monstre incarné par Nicholson pour Scorsese. Cooper évoque aussi le fait que Bulger a régulièrement pris du LSD dans le cadre d’expériences menées lors d’un passage en prison. Et rappelle qu’il a été très affecté par la mort brutale de son fils, emporté par une maladie rare à l’âge de 6 ans. « J’ai juste voulu l’approcher comme un être humain », dit Johnny Depp, dont la performance dans ce film est remarquable. ➲ « Strictly Criminal ». De Scott Cooper. Avec Johnny Depp, Dakota Johnson, Joel Edgerton et Benedict Cumberbatch. En salle le 25 novembre. Un Frankenstein revisité FANTASTIQUE - Le scientifique aux méthodes radicales Victor Frankenstein (James McAvoy) et son brillant protégé Igor Strausman (Daniel Radcliffe) partagent une vision noble, Igor (Daniel Radcliffe) épaule le Dr Frankenstein (James McAvoy). qui est celle d’aider l’humanité à travers leurs recherches innovantes sur l’immortalité. Mais les expériences de Victor vont beaucoup trop loin, et son obsession va finir par engendrer de terrifiantes conséquences. Seul Igor peut ramener son ami à la raison et le sauver de sa création monstrueuse. Pour cette adaptation du roman de Mary Shelley, le réalisateur a choisi de revisiter l’histoire originale, et en a fait une version plus moderne, énergique et colorée, se déroulant en 1860. Le film est aussi raconté du point de vue d’Igor, un personnage inventé. ➲ « Docteur Frankenstein ». De Paul McGuigan. Avec James Mc- Avoy, Daniel Radcliffe. Sortie le 25novembre. La suite des aventures de la belle Schéhérazade – DRAME - Incapable de trouver un sens à son travail, un réalisateur, qui s’était donné pour mission d’écrire des fictions inspirées de la réalité de son pays en crise, s’échappe lâchement et cède sa place à la belle Schéhérazade. Il lui faudra du courage et de l’esprit pour ne pas ennuyer le roi avec ses histoires. Divisée en trois parties, dont « Le désolé » est la deuxième, le film du Portugais Miguel Gomes a été sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs du Festival de Cannes2015. ➲ « Les mille et une nuits - Le désolé ». De Miguel Gomes. Avec Crista Alfaiate. Sortie le 25 novembre. Bedonnant et le crâne dégarni, Johnny Deppcampe le gangster James Joseph Bulger.
MERCREDI 25 NOVEMBRE 2015/WWW.LESSENTIEL.LU Cinéma III Le génie bascule dans la folie DRAME - Dans « Pawn Sacrifice », Tobey Maguire campe le génie américain des échecs Bobby Fischer. De l’ascension à la chute. Bobby Fischer, interprété par Tobey Maguire (la trilogie « Spiderman ») , est le prodige américain des échecs. À l’apogée de la guerre froide, il se retrouve pris entre le feu des deux superpuissances en défiant l’Empire soviétique au cours du match du siècle contre Boris Spassky. Son obsession de vaincre les Russes va progressivement se transformer en une terrifiante lutte entre le génie et la folie de cet homme complexe qui n’a jamais cessé de fasciner le monde. Bobby Fischer était devenu, à seulement 15 ans, le plus jeune champion des États- Unis ainsi que le plus jeune candidat de son pays pour les championnats du monde. En 1964, alors qu’il était âgé de 20 ans, il gagna les championnats d’Amérique du Nord avec un score parfait. C’est d’ailleurs le seul à l’avoir fait dans toute l’histoire des échecs. Il devint ensuite champion du monde à l’été 1972, en battant le Russe Boris Spassky, le champion du monde sortant, à l’issue d’un match mémorable en Islande. Ce « match du siècle », abordé dans le film, le fut autant pour les parties que pour les péripéties hors compétition. Fischer menaça de ne pas participer et ne voulait aucun contact avec le public. Après l’abandon de son titre par forfait en 1975, sa personnalité bascula alors dans une paranoïa grandissante. Il accusait notamment les Juifs et les États-Unis de comploter contre lui. ➲ « Pawn Sacrifice ». D’Edward Zwick. Avec Tobey Maguire, Liev Schreiber, Michael Stuhlbarg. Sortie le 25novembre. DANS UN MONDE QUI CHANGE LES RETRAITES NE SE PRÉPARENT PLUS COMME AVANT OPTEZ POUR OPTIPENSION+ bgl.lu, 42 42-2000 et en agence BGL BNP PARI BAS Pour jouer Bobby Fischer, Tobey Maguire s’est entraîné avec les plus grands champions américains. 100 € I OFFERTS**Offre valable jusqu’au 31/12/2015. Somme qui sera versée sur votre compte courant BGL BNP Paribas en février 2016 pour toute souscription. BGL BNP PARIBAS S.A. 50, avenue J.F. Kennedy, L-2951 Luxembourg, R.C.S. Luxembourg  : B 6481 - Marketing Communication Novembre 2015 La banque et l’assurance d’un monde qui change



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'essentiel Luxembourg numéro 1870 25 nov 2015 Page 1L'essentiel Luxembourg numéro 1870 25 nov 2015 Page 2-3L'essentiel Luxembourg numéro 1870 25 nov 2015 Page 4-5L'essentiel Luxembourg numéro 1870 25 nov 2015 Page 6-7L'essentiel Luxembourg numéro 1870 25 nov 2015 Page 8-9L'essentiel Luxembourg numéro 1870 25 nov 2015 Page 10-11L'essentiel Luxembourg numéro 1870 25 nov 2015 Page 12-13L'essentiel Luxembourg numéro 1870 25 nov 2015 Page 14-15L'essentiel Luxembourg numéro 1870 25 nov 2015 Page 16-17L'essentiel Luxembourg numéro 1870 25 nov 2015 Page 18-19L'essentiel Luxembourg numéro 1870 25 nov 2015 Page 20-21L'essentiel Luxembourg numéro 1870 25 nov 2015 Page 22-23L'essentiel Luxembourg numéro 1870 25 nov 2015 Page 24-25L'essentiel Luxembourg numéro 1870 25 nov 2015 Page 26-27L'essentiel Luxembourg numéro 1870 25 nov 2015 Page 28-29L'essentiel Luxembourg numéro 1870 25 nov 2015 Page 30-31L'essentiel Luxembourg numéro 1870 25 nov 2015 Page 32-33L'essentiel Luxembourg numéro 1870 25 nov 2015 Page 34-35L'essentiel Luxembourg numéro 1870 25 nov 2015 Page 36-37L'essentiel Luxembourg numéro 1870 25 nov 2015 Page 38-39L'essentiel Luxembourg numéro 1870 25 nov 2015 Page 40-41L'essentiel Luxembourg numéro 1870 25 nov 2015 Page 42-43L'essentiel Luxembourg numéro 1870 25 nov 2015 Page 44-45L'essentiel Luxembourg numéro 1870 25 nov 2015 Page 46-47L'essentiel Luxembourg numéro 1870 25 nov 2015 Page 48-49L'essentiel Luxembourg numéro 1870 25 nov 2015 Page 50-51L'essentiel Luxembourg numéro 1870 25 nov 2015 Page 52-53L'essentiel Luxembourg numéro 1870 25 nov 2015 Page 54-55L'essentiel Luxembourg numéro 1870 25 nov 2015 Page 56