L'essentiel Luxembourg n°1752 11 mai 2015
L'essentiel Luxembourg n°1752 11 mai 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1752 de 11 mai 2015

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 6,3 Mo

  • Dans ce numéro : l'essentiel radio sera lancée avant fin 2015.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
22 Scènes LUNDI 11 MAI 2015/WWW.LESSENTIEL.LU Charlie Winston a négocié son virage LUXEMBOURG - Le chanteur britannique a révélé ses nouvelles facettes, vendredi soir, sur la scène de l’Atelier. Des titres courts, enchaînés à vive allure. On circule à toute vitesse dans l’univers urbain de « Curio City ». Venu défendre son troisième album devant un Atelier comble, Charlie Winston est visiblement pressé d’en découdre. Le Britannique s’amuse pourtant à faire monter l’ambiance auprès d’un public qui ne s’est pas lancé sur le même rythme. Le trentenaire, son éternel chapeau vissé sur la tête et une classe naturelle, ne s’en laisse pas compter pour autant. On se prend à siffler sur « Lately », premier single de « Curio City ». Les percées mélodiques, instrumentales, distillées ça et là par le trio accompagnateur, montrent le virage artistique entamé par Charlie Winston. « Another Trigger » révélera pleinement une influence plus électro. Mais c’est la voix soul et cristalline du dandy qui fait la différence. Un timbre chaud, porté par des envolées aiguës, qui traverse les morceaux. Comme une marque de fabrique. L’Anglais sait aussi envoyer du gros son. « Say Something » et « Rockin’In the Suburbs » plongeront la salle dans une belle ambiance. Avec les classiques « Hello Alone » et « In Your Hands », l’artiste revient à son folk originel. Après l’intimiste « I Love Your Smile », retour sur la voie rapide avec « A Light (Day) » et le punchy « Just Sayin’ », sans oublier un « Like a Hobo » qui a fait sa gloire. Plus rock, plus pop, plus électro... Winston a élargi sa palette et gonflé son moteur. Mathieu Vacon Un Atelier complet a accueilli Charlie Winston. NICOLAS DUVINAGE Séance spéciale ! Queen Rock Montréal « L’essentiel » offre à10personnes 2tickets pour cet événement ! La projection du ciné-concert de « Queen Rock Montréal » aura lieu lejeudi 21 mai àUtopolis Kirchberg à19h30età20hàBelval.Envoie KIRCH ou BELV (selon le cinéma de ton choix)–suivi detes coordonnées par SMS au 64646(1 € par SMS + frais d’envoi-Service uniquement disponible depuis un numéro de mobile luxembourgeois)ouparticipe gratuitement sur www.lessentiel.lu Vous allez enparler.
LUNDI 11 MAI 2015/WWW.LESSENTIEL.LU Scènes 23 L’étoile Rodriguez a ému ses fans LUXEMBOURG - Le public du songwriter américain lui a reservé un accueil triomphal, samedi soir, à l’Atelier. Si la vie n’avait pas été aussi dure avec Rodriguez, celui-ci aurait pu être l’égal d’un Bob Dylan ou d’un Neil Young. Car les chansons de l’Américain, écrites il y a plus de quarante ans et empreintes d’une émotion particulière en concert, sont autant de pépites folk intemporelles dont la beauté éclaire chaque écoute. Quasi aveugle, usé par des décennies de galère, l’artiste de 72 ans arrivait escorté sur scène, jusqu’à son micro. C’est dans une atmosphère intimiste, comme si le public avait été convié dans un bar de Detroit, que se déroulait la soirée. Les gestes hésitants, les temps morts étaient accueillis par des silences bienveillants et presque religieux. Rodriguez a donné beaucoup de bonheur au millier de fans présents à l’Atelier, samedi. JOAQUIM VALENTE Car c’était une véritable célébration à laquelle on assistait. Celle d’un artiste reconnu au crépuscule de sa carrière. Un triomphe tardif mais ô combien mérité. Chapeau haut de forme sur le crâne, pantalon de cuir noir et lunettes de soleil vissées sur le nez, Sixto Rodriguez enchaînait les titres extraits de ses deux chefs-d’œuvre, « Cold Fact » et « Coming from Reality ». Du rock de « Only Good For Conversation » au folk de « I Wonder », en passant par l’inusable « Sugar Man », donnant son titre au documentaire qui l’a réhabilité, ou le superbe « Crucify Your Mind », rien n’était oublié. Parfois un peu courtes, on aurait voulu que ces chansons durent. Quoi qu’il en soit, elles ont marqué l’histoire de la musique. Et, tardivement, certes, Rodriguez peut savourer ce cadeau de la vie. Cédric Botzung Le mystérieux collectif vous convie àses « Nuits Fauves » ! Fauve www.rockhal.lu « L’essentiel » offre à10personnes 2tickets pour ce concert du vendredi 22 mai ! Fauvesera surlascèneduGalaxied’Amnévilleàpartirde19 h30. EnvoieFAUVE suivi detes coordonnées par SMS au 64646(1 € par SMS +frais d’envoi- Service uniquement disponible depuis un numéro de mobile luxembourgeois) ou participegratuitement sur www.lessentiel.lu Vous allez enparler.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :