l'écolomag n°75 jan/fév 2020
l'écolomag n°75 jan/fév 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°75 de jan/fév 2020

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : L'Ecolomag

  • Format : (315 x 470) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 28,2 Mo

  • Dans ce numéro : nos hormones nous parlent, écoutons-les.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
Les huiles essentielles au service de nos hormones On ne présente plus Aude Maillard, docteur en pharmacie et olfactothérapeute très talentueuse. À l’occasion de la sortie de son ouvrage Femme essentielle - Le guide des huiles essentielles au féminin, aux éditions Tana, Aude Maillard nous livre, avec tout son professionnalisme, la genèse de cet ouvrage et quelques secrets pour rééquilibrer nos hormones avec les huiles essentielles. Comment vous est venue l’idée d’écrire cet ouvrage transgénérationnel autour des femmes ? Il a fallu des années de germination pour que ce livre voie le jour. Il constitue aujourd’hui comme un recueil de toutes mes mémoires de thérapeute. À partir du moment où j’ai débuté les conseils aroma en cabinet, en 2006, j’ai compris que beaucoup de femmes étaient en grande détresse par rapport à leur état de santé, leur confort intime et leur parcours hormonal. Je constatais aussi qu’elles demandaient souvent des conseils dans la manière de s’occuper de leurs petites filles et de leurs ados. J’ai appris à les écouter et à leur dresser des protocoles personnalisés, à soutenir leur immunité gynécologique et à les réconforter. Leur besoin de confiance et d’écoute attentive a retenu mon attention. La femme en France a très rarement la chance d’avoir un gynécologue disponible et réactif. Son système hormonal est malmené, la fertilité diminue, la grossesse et l’accouchement sont surmédicalisés, et la ménopause est devenue hyper-anxiogène. J’ai rapidement constaté que les résultats des protocoles aux huiles essentielles allaient au-delà de l’objectif initial, notamment dans les problèmes de cycles, de bouffées de chaleur, d’infections urinaires récidivantes, d’infections à papilloma virus et d’équilibre psycho-émotionnel. Petit à petit, je prenais conscience de l’intérêt d’apporter de la douceur et de la bienveillance aux femmes, de les informer par rapport aux bienfaits des huiles essentielles sur leur féminité et leur santé. Le besoin s’imposait de jour en jour un peu plus de leur transmettre mes connaissances au travers d’un ouvrage. J’ai souhaité ainsi écrire un livre novateur, qui soit en marge de toutes les autres bibles d’aromathérapie. Un livre plus réconfortant, pétri d’émotions et de vécu, qui mette en valeur, par sa présentation transgénérationnelle, l’importance de la transmission entre femmes, de la valorisation des qualités du féminin sacré, tout en restant très clinique et rigoureux. Le féminin est à l’honneur, la femme a besoin de retrouver sa juste place pour s’épanouir dans son corps physique. 20 Pourquoi avoir regroupé beauté, santé et spiritualité au sein de cet ouvrage ? Parce qu’une femme ne peut se sentir épanouie que si elle se sent bien dans tous ces aspects de son être. L’état de santé de la femme est un état d’équilibre qui dépend non seulement de l’intégrité de son corps physique, mais aussi de ses émotions, ses énergies, de la qualité de sa peau, de ses cheveux et de sa capacité à s’épanouir dans sa sexualité. Une femme ne peut déployer ses qualités féminines qu’en ayant un corps dans lequel elle se sent bien. Sa vie intime et ses ressentis profonds doivent être valorisés, écoutés, célébrés… Cela lui permettra d’être plus en cohérence avec la nature et tout ce qui l’entoure. Dans ce livre, chaque femme peut s’identifier et trouver des réponses à ses faiblesses les plus inavouées. C’est en ce sens que j’entends le mot spiritualité  : faire le lien entre son moi profond et ce qui nous entoure. Comment les huiles essentielles ontelles cette capacité à s’adresser à tous les âges de la femme ? Votre question est totalement justifiée. Il paraît étonnant que les huiles essentielles nous offrent autant de perspectives thérapeutiques, cosmétiques et spirituelles. Mais il est vrai qu’elles peuvent s’utiliser pendant toute la durée du parcours hormonal de la femme, de la petite fille à la ménopause. Ce parcours féminin est un processus appartenant au vivant. Les plantes et la nature peuvent admirablement bien l’accompagner. Et l’on se rend compte à quel point leur aide crée du lien  : un lien avec soi-même et un lien avec tout ce qui nous entoure. Les huiles essentielles peuvent se décliner autant en produit de beauté qu’en protocole de soin curatif. Elles peuvent se diluer pour être mieux tolérées chez la petite fille, et peuvent aussi, dans certain cas, être utilisées plus concentrées, directement sur la zone à traiter. Sur quels niveaux agissent-elles ? Les huiles essentielles s’adressent à tous les aspects de notre être, tant organique, vibratoire que psycho-émotionnel, selon leur voie d’administration et leur concentration. Prenons l’exemple de l’HE de thym à linalol ; elle est formidable pendant l’enfance appliquée sur la peau – diluée ! –, pour forger l’immunité, comme un « maître d’école » pour que nos anticorps apprennent à « faire la guerre » pendant toute notre existence. Et son olfaction à l’âge adulte soulève de vieux souvenirs de l’enfant intérieur, ses chagrins, ses joies et ses peurs… Tout son jardin secret revient au grand jour… émouvant et transformationnel de retrouver tout ça des années après ! L’écolomag n°75 ⎜ Janvier - Février 2020 avec Aude Maillard docteur en pharmacie et olfactothérapeute Les huiles essentielles sont précieuses et rares pour chaque femme, elles nous protègent face aux multiples agressions que nous subissons  : le stress émotionnel de notre contexte sociétal et de nos modes de vie, le stressimmunitaire avec les effets délétères de la pollution, les perturbations endocriniennes avec le règne des silicones et des molécules de synthèse. Nous avons toutes besoin de soutenir notre immunité féminine, de préserver la qualité de nos émotions et de notre sommeil, et de protéger nos récepteurs hormonaux. Pourquoi sont-elles de précieuses alliées pour traiter tous les déséquilibres hormonaux ? On peut effectivement trouver dans les végétaux des alliés précieux contre nos dérèglements hormonaux. Les pouvoirs des plantes reviennent en force depuis quelques décennies, car les influences perturbatrices endocriniennes ont fait beaucoup de dégâts  : l’âge de la ménarche 1 est très précoce, la fertilité diminue, les cancers hormono-dépendants augmentent… Les hormones sexuelles de la femme sont en déroute, il est nécessaire qu’elles recouvrent leur écho originel végétal. Ne trouve-t-on pas des effets hormonaux dans bon nombre de plantes alimentaires de notre quotidien, et cela dès le plus jeune âge ? Fenouil, céleri, pommes, fraises, lin, brocoli, choux, câpres, ananas, herbes aromatiques… Nos récepteurs hormonaux ont besoin de ces phytohormones pour l’équilibre de leur sensibilité. Les essences de sauge, d’anis, de céleri, de fenouil… concentrent ces molécules et peuvent relancer l’hypothalamus et stimuler les ovaires, celles de romarin corse et de noix de muscade rééquilibrent le manque de progestérone. Et toutes ces essences réunies peuvent rééduquer les cycles les plus instables. Si les outils sont là, il n’est pas toujours simple de les mettre en œuvre de manière adaptée et juste. Les maîtres mots sont l’écoute attentive, les doses progressives et, aussi, les fenêtres thérapeutiques pour laisser le corps se vider des molécules aromatiques et éviter ainsi les risques de surcharge toxique par accumulation de doses. Quelles huiles et recettes pouvezvous conseiller à nos lectrices et lecteurs en cas de changement d’humeur à la puberté ? J’aime beaucoup deux huiles à ce tournant de l’existence  : le romarin corse à verbénone, qui contribue à garder le cap hormonal, en aidant à rester ancrée dans le climat progestéronique et l’équilibre entre hypothalamus, foie, ovaires. Et, en association, j’aime les huiles essentielles de petit grain, que ce soit le bigaradier ou le mandarinier, ou encore le clémentinier. Ce sont des références en matière de linéarisation de l’humeur, des énergies et des pensées. Je les propose d’ailleurs, dans mon livre, en synergie pour que tout se déroule le plus harmonieusement possible. Nombreuses sont les femmes qui souffrent de spasmes utérins lors des menstruations. Une recette à leur conseiller ? Il existe plusieurs huiles essentielles qui peuvent soulager ces douleurs de contractions utérines. Je pense en première intention à l’HE d’estragon ou celle de basilic tropical, 4 à 6 gouttes à déposer sur le bas ventre ou le bas du dos, avec un peu d’huile végétale de noyau d’abricot, à répéter jusqu’à 6 fois dans la journée. Et puis, si cela ne suffit pas, je propose d’associer les huiles essentielles de gaulthérie odorante et de clou de girofle. Par exemple  : 2 gouttes de chaque – basilic, clou de girofle et gaulthérie – dans le creux de la main avec un peu d’huile végétale de noyau d’abricot et masser jusqu’à pénétration complète. En général, après 2 applications rapprochées à 15 minutes d’intervalle, le ventre est beaucoup moins douloureux. Lors de la pré-ménopause et de la ménopause, faut-il avoir recours à des huiles essentielles à effet œstrogénique ? Si oui, auriez-vous une recette à nous conseiller ? Les bouffées de chaleur et les désagréments liés au tarissement hormonal ne sont pas une fatalité. La ménopause est physiologiquement normale. Si certaines femmes sont bouleversées par la chute des hormones sexuelles, d’autres ne s’en aperçoivent même pas. Il faut apprendre à accueillir ce nouvel état et le valoriser. Cependant, en cas de déroute, il faut tout faire pour préserver le calme et l’apaisement dans son corps. Si les besoins s’en font ressentir, il peut donc être utile d’avoir recours à certaines huiles essentielles hormone-like, comme celle de sauge sclarée. C’est la plus adaptée pour lisser la chute œstrogénique. Par contre, il n’est pas toujours simple de trouver la bonne dose, et il faut souvent l’associer à d’autres si elle n’apporte pas satisfaction en geste simple. Je la recommande pendant 3 ans maximum, car le corps de la femme doit apprendre à fonctionner sans œstrogène et trouver petit à petit son équilibre dans cet état de « pause ménarchale ». Voici la synergie à visée œstrogénique que je propose pendant les 14 premiers jours du cycle lunaire, histoire de se connecter au cycle de la nature  : huile essentielle (HE) de sauge sclarée 9 ml, HE de thym à sarriette 3 ml, HE d’épinette noire 3 ml, HE de basilic tropical 3 ml, complétez par 30 ml d’huile végétale de noyau d’abricot. À utiliser sur la peau à raison de 4 gouttes du mélange matin et soir, sur les avant-bras ou sous les pieds, et respirer profondément la senteur au moment de l’application. Comme il est toujours recommandé d’alterner une synergie œstrogénique avec une autre progestéronique, je propose d’associer une crème à la progestérone naturelle, et d’en déposer une noisette matin et soir, en alternant à chaque fois le lieu d’application, sous les pieds, à l’intérieur des cuisses ou des avant-bras. Mais il y aurait tellement d’autres conseils à donner à une femme qui traverse cette période pour qu’elle se sente bien ! Cette synergie n’est clairement pas une fin en soi… Comment les huiles essentielles peuvent-elles nous aider à conserver notre énergie vitale tout au long de notre vie malgré les changements hormonaux ? La fatigue de l’adolescente, celle de la femme active surmenée et celle de la femme accomplie ne se traitent pas de la même manière. En plus, certains états de fatigue nécessitent d’être actifs sur plusieurs systèmes en même temps. Gérer son stress, équilibrer ses émotions, positiver ses pensées, améliorer la qualité de son sommeil, remonter son immunité, purifier son comportement alimentaire, soutenir son métabolisme et oxygéner ses tissus sont des clés de la vitalité… L’aromathérapie est une médecine intégrative, qui nous offre tous les possibles. Dans mon livre, je parle beaucoup de la fatigue et des différentes propriétés que l’on peut trouver dans les huiles essentielles pour retrouver son tonus. Les huiles essentielles nous offrent, par exemple, des propriétés cortisone-like, ou bien rééquilibrant la sphère neuro-végétative, ou encore purifiant le sang… Ainsi, en analysant l’origine de sa baisse d’énergie, on trouve des réponses personnalisées, pour positiver sa chimie du bonheur et retrouver sa force vitale ! Dans quels cas les femmes doiventelles s’abstenir d’avoir recours aux huiles essentielles ? Je pense que les huiles essentielles peuvent être utilisées par chaque femme, dès lors que ce geste est en adéquation avec ses valeurs. Si elle présente un terrain fragile, comme une peau atopique, allergique, il vaut mieux appliquer les huiles essentielles sur les pieds. Si elle possède des antécédents médicaux graves – cancer, endométriose, SOPK 2 –, ou bien qu’elle est soumise à un traitement médicamenteux un peu lourd – antidiurétique, antidépresseur, antiépileptique, anticoagulant –, il faut que les synergies qu’elle utilise soient bien identifiées dans leurs contre-indications et/ou leurs précautions d’emploi. Je me suis efforcée, dans mon livre, de préciser toutes ces informations pour chaque synergie donnée, et je recommande de bien lire aussi la fin de l’introduction et les règles d’utilisation en annexe. Même s’il est délicat dans ces contextes d’instaurer des protocoles aroma, les huiles essentielles peuvent aussi aider à rééquilibrer un terrain et à restaurer les forces de vie ! Se trouver vers un bon aromatologue peut mettre en confiance et guider vers les bons gestes. Le mot de la fin ? Ma maxime préférée  : « L’aroma, c’est que du bonheur ! » Cette phrase revient en leitmotiv à tous mes ateliers… 1- Âge de l'apparition des premières règles 2- Syndrome des ovaires polykystiques Pour découvrir l’univers et les services proposés par Aude Maillard www.aude-maillard.fr Pour aller plus loin Femme essentielle Le guide des huiles essentielles au féminin d’Aude Maillard Coup de Cœur ! Dans cet ouvrage, l’auteure défend une approche intégrative qui met le pouvoir des huiles essentielles au service du plein épanouissement de la femme. Un guide passionnant, qui l’accompagne à chaque étape de son parcours hormonal  : la petite fille, l’adolescente, la femme active, la femme accomplie. Une approche intégrative des huiles essentielles, à la fois scientifique et énergétique  : des protocoles aromatiques rigoureux pour soigner et prévenir, un usage simple, des explications médicales pour comprendre les pathologies et agir en conscience. Toutes les problématiques de santé et bien-être qui concernent la femme  : beauté (la peau, les cheveux, les ongles, la silhouette...), santé (les conforts gynécologique et urinaire, l'équilibre hormonal, les seins, la contraception...), émotions, psycho, énergies (cultiver le féminin sacré, vivre au rythme de son cycle, l'équilibre immuno-psychique, la confiance en soi, l'énergie sexuelle…). Des dossiers naturo en complément  : vitalité de la petite fille (nutrition, croissance, gestion de la fatigue...), hormones des ados (processus endocrinien, équilibres hormonal et nerveux...), immunité féminine (microbiote vaginal, équilibre digestif, équilibre hormonal et prévention du cancer...), ménopause (conseils nutrition, automassage...). Une philosophie de vie au naturel  : une vraie prise de position tournée vers la « slow santé », qui prend en compte tous les questionnements des femmes d'aujourd'hui et propose des solutions naturelles et écologiques. Éditions Tana - 381 pages - 24,90 €
UN CONSEIL ? UNE QUESTION ? Contactez-nous au 02 43 70 10 94 contact@biocolloidal.fr Argent Colloïdal Redoutable Antimicrobien 10 & 15 PPM Oligo-élément 100% naturel Electrolyse lente Flacons en verre Fabrication française FABRIQUÉ E N FR A N CE 100% naturel



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :