l'écolomag n°74 nov/déc 2019
l'écolomag n°74 nov/déc 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°74 de nov/déc 2019

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : L'Ecolomag

  • Format : (315 x 470) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 41,7 Mo

  • Dans ce numéro : le ventre, miroir du bien-être et de la santé.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
SANTÉ, BIEN-ÊTRE & BEAUTÉ (suite) 28 L’écolomag n°74 ⎜ Novembre/Décembre 2019 Les fibres, ces « déchets » à réhabiliter de toute urgence ! La magie des fibres, c’est qu’on a longtemps cru qu’elles ne servaient à rien. Jusqu’à il y a peu, les fibres étaient au mieux considérées comme indispensables à un bon transit, au pire comme des déchets inutiles. Réhabilitées aujourd’hui, à juste titre, elles jouent des rôles de mieux en mieux compris sur notre organisme. Elles constituent un pilier de la santé, notamment intestinale, ce qui semble paradoxal car nous ne les absorbons pas. Les fibres sont des sucres complexes présents dans les végétaux. Il en existe 2 grandes familles (et plusieurs sous-familles), qui ont en commun de ne pas pouvoir être digérées, ce qui explique leur présence dans le côlon. Les fibres insolubles ont surtout la capacité de favoriser un bon transit et d’éliminer les toxines. Elles ne fermentent quasiment pas, mais peuvent être irritantes chez certaines personnes. Les fibres solubles, appelées aussi prébiotiques, constituent la nourriture de notre microbiote. Et quand on connaît le rôle majeur du microbiote sur notre santé, il est facile de comprendre qu’elles sont incontournables. Mais à quoi servent-elles au juste ? À stimuler l’activité et la croissance des bonnes bactéries de l’intestin, ce qui leur confère un rôle anti-inflammatoire ; À réduire le risque de maladie cardiovasculaire car elles inhibent l’absorption du cholestérol ; À mieux gérer sa glycémie en diminuant la charge glycémique du repas. Elles préviennent le diabète de type 2 ; éco Livres Le grand livre de l’alimentation anti-reflux de Charles-Antoine Winter Le reflux gastro-œsophagien est une maladie qui concerne de plus en plus de Français-es. Élaboré sur la base des données scientifiques les plus récentes, ce livre, écrit par un diététicien-nutritionniste, propose un regard nouveau sur ce trouble digestif et nous accompagne globalement dans la prévention et le soulagement de notre reflux gastro-œsophagien (RGO). À la clé  : retrouver le plaisir de manger, mais aussi dire adieu à nos douleurs articulaires, à nos kilos en trop, à nos troubles digestifs. Au programme  : 34 questions-réponses sur le RGO et 13 règles d’or pour stopper et/ou soulager un RGO, 18 astuces naturelles, cohérence cardiaque probiotiques, huiles essentielles, sophrologie, ostéopathie, exercices de gainage  : un accompagnement pluridisciplinaire pour traiter cette pathologie multifactorielle, 2 programmes d’accompagnement diététique d’une semaine chacun, avec listes de courses, recettes et astuces. Éditions Leduc.s - 224 pages - 17 € À garder la ligne car elles sont rassasiantes, réduisent la glycémie, limitent l’absorption des graisses ; Elles régulent le transit (l’accélèrent ou le ralentissent, selon la nécessité) ; À fabriquer des acides gras à courte chaîne, qui ont, entre autres, des effets sur la satiété, anti-cancers (surtout du côlon, mais aussi d’autres, comme du sein), augmentent l’absorption des minéraux, boostent notre immunité… Très concrètement, nous avons besoin de 30 g de fibres par jour (on est à 18 en moyenne…) et autant des solubles que des insolubles. On retrouve les fibres solubles surtout dans l’avoine, l’orge, le sarrasin, le seigle, les légumineuses (haricots secs, rouges), les fruits (orange, pamplemousse, mangue, pomme, poire, coing) et certains légumes (asperge, chou de Bruxelles, carotte, oignon, poireau, courgette…), le psyllium, les fruits secs (pruneau, figue), les tubercules (pomme de terre sans peau, patate douce). On va plutôt trouver les fibres insolubles dans les petits grains des fruits, les peaux de légumes (notamment la tomate), les céréales. Les aliments les plus riches en fibres sont donc principalement les fruits et les légumes (jusqu’à 6%), les légumineuses (25%), les oléagineux (jusqu’à 15%) et les tubercules (jusqu’à 3%). Et si je ne les supporte pas ? La tentation est alors grande de les éliminer. C’est le cas, notamment, dans la diète sans FOD- MAPs, qui soulage bien sûr les personnes souffrant du syndrome de l’intestin irritable. Mais, attention, priver son côlon de fibres affame le microbiote, ce qui l’appauvrit et entretient, par Véronique Liesse voire aggrave le problème. Ce type de régime doit donc être temporaire, 3 à 4 semaines maximum. Les exclure à long terme serait une grave erreur ! Favorisez les aliments cuits, les fibres peu fermentescibles, mangez lentement en mâchant bien, n’évitez que certains aliments selon votre tolérance, intégrez très progressivement les fibres dans votre alimentation ! Petit zoom sur les polyphénols Parmi les prébiotiques qui nourrissent notre microbiote, certains ne sont pas des fibres au sens classique du terme. On sait aujourd’hui que le microbiote se nourrit d’autres molécules que de sucres complexes, notamment des polyphénols (antioxydants présents dans le thé, les épices, fruits rouges surtout) et des acides gras comme les oméga 3. Ces prébiotiques sont généralement très bien tolérés et sont donc à mettre au menu pour bichonner le microbiote. Que faire pour augmenter sa consommation de fibres ? Faites la part belle aux végétaux ; sinon, consommer 30 g de fibres quotidiennement sera impossible ; Si vous en mangez peu habituellement, intégrez-les progressivement, sous peine de troubles digestifs ; Choisissez, bien sûr, des aliments complets et des céréales non raffinées, comme le quinoa, le sorgho, le sarrasin… Consommez les fruits avec la peau (mais prenez du bio !) ; Préférez les légumes les plus riches en fibres (asperge, artichaut, chou, carotte, aubergine, tomate, panais, topinambour, brocoli, épinards, salsifis…) ; Pensez au fruits secs (datte, figue, pruneau…) ; Agrémentez vos plats de graines (de lin, chia, sésame, tournesol…) ; Mettez des légumineuses plusieurs fois par semaine au menu (haricots secs, lentilles, pois chiches, pois cassés, petits pois…) ; Buvez du thé vert, mangez de bons oméga 3, notamment ceux du poisson, utilisez des épices comme le curcuma mangez des fruits rouges… Faites donc « fibrer » votre microbiote, tout votre corps vous dira merci ! Véronique Liesse - Auteure de Le grand livre de l’alimentation « Spécial énergie » et Hormones - Arrêtez de vous gâcher la vie aux éditions Leduc.s. Retrouvez les conseils de Véronique Liesse sur sa chaîne youtube  : L’Healthentiel https://www.youtube.com/watch ? v=YK0rethWO8s Permadétox d’Anne Dufour et de Catherine Dupin Le régime bon pour moi et pour la planète La permadétox est une permanente détox, c’est-à-dire le meilleur choix non pour se détoxiquer, mais pour ne PAS intoxiquer son organisme à chaque repas, à chaque activité, à chaque heure du jour. Plutôt que de ponctuer l’année de « cures détox » punitives ou rédemptrices, sortes d’entorses à un mode de vie intoxiquant, il faut voir les choses exactement à l’inverse. Être en mode « détox » tout le temps est bien plus doux et plus simple qu’une « cure » dans laquelle on concentre toute son énergie et ses efforts pour se relâcher ensuite et retomber dans ses travers. C’est en offrant à notre organisme les outils dont il a besoin – air frais, silence, calme, légumes, fruits, bonnes protéines, bons acides gras, polyphénols, exercice physique – qu’on lui permet de se détoxiquer en permanence, comme il est censé le faire. Éditions Leduc.s - 304 pages - 18 €
Fatigue, problèmes digestifs, maux de tête, stress, troubles de l’humeur… Et si tout venait du VENTRE ? La solution 100% naturelle  : Rééquilibrer le terrain avec Regulatpro Bio Un concentré vitalogène liquide de 14 fruits, légumes et noix frais issus de l’Agriculture Biologique. Avec de la vitamine C naturelle pour le métabolisme énergétique, le système immunitaire et un effet antioxydant. EFFICACITÉ PROUVÉE PAR PLUS DE 40 ÉTUDES www.regulat.fr 100% BIO 100% NATUREL 100% VÉGÉTAL Regulatpro Bio a été obtenu selon le procédé unique et breveté de Fermentation en Cascade, un processus dynamisant en plusieurs étapes successives qui transforme les molécules complexes en molécules biodisponibles et non allergènes sur le modèle de la digestion. Regulatpro Bio contient des substance bio active (enzyme, anti-oxydant, probiotique, acide lactique, minéraux) hautement bio disponible pour le corps. Naturellement sans sucre ajouté, alcool, gluten, lactose, conservateurs, levure, allergènes, histamine, colorants. Convient à toute la famille. Produit vendu depuis plus de 10 ans. Plus de 10 millions d’unités vendues à travers le monde. Regulatpro Bio – avec de la vitamine C pour la fonction normale du systè me immunitaire Disponible en magasin bio et diététiques/Distribué par Alternative Natural Trade Solution 06 45 71 87 32 commercial@ants-labo.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :