L'Eau Magazine n°31 jun à oct 2018
L'Eau Magazine n°31 jun à oct 2018

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
TERRITOIRES Parmi les chantiers phares du 11 ème programme figurent, outre l’intensification des efforts sur l’agriculture biologique, la ressource en eau potable, et plus précisément les eaux pluviales, les économies d’eau, la protection des captages et la restauration du milieu. L’objectif étant de limiter fortement l’artificialisation, de renaturer les terres anthropisées et de favoriser l’infiltration. Sur ces sujets, les enjeux d’innovation sont énormes. Qu’il s’agisse de surveillance des réseaux, de débordement, de déraccordement urbain et industriel, investir sur ces technologies profite à tout un écosystème. L’agence essaie de soutenir ces techniques qui ont un intérêt économique pour la région. Nous faisons face au gigantesque défi du renouvellement du patrimoine de l’eau, notamment des canalisations de transport de l’eau, qu’en est-il de la situation sur le bassin ? Sur le bassin, comme à l’échelle nationale, le renouvellement des réseaux est un sujet majeur, qui est porté avant tout par les collectivités. Une étude datant de 2006 a recensé sur le bassin 37 500 km de réseau pour lesquels les taux de renouvellement 30 L’Eau magazine juin 2018 n°31 atteignaient 0,5 par an pour les canalisations, et 1% par an pour les branchements. Soit des durées de vie de 150 à 200 ans. En termes d’investissement, le bassin a couvert près de la moitié des infrastructures. Si l’agence n’intervient pas en matière d’entretien des réseaux, elle attribue des aides dédiées, par exemple à la réduction des fuites, ce qui en pratique en facilite le renouvellement. L’acceptabilité des aides est conditionnée au respect d’un seuil minimum de rendement des collectivités qui sont donc incitées à faire un effort dans ce sens. Sur la période 2016-2017, l’agence a financé 1 770 projets portés par 36 maîtres d’ouvrage, représentant 68 millions d’euros de travaux. Au total, cela a conduit à remplacer 300 km de réseau sur le bassin. Cette année, l’agence a lancé un nouvel appel à projets « réduction des fuites dans les réseaux d’eau potable » destiné aux collectivités qui s’engagent dans une démarche d’amélioration de leurs performances et effectuent des travaux de remplacement des canalisations du réseau de distribution d’eau potable présentant des fuites importantes. Ouvrage aménagé en maîtrise d’ouvrage directe de l’Agence Artois-Picardie
André Flajolet Président du Comité de Bassin Artois-Picardie Quelles sont les conséquences de la baisse des dotations des agences de l’eau sur les priorités du bassin ? Je considère que l’eau est de plus en plus un patrimoine en péril. Face à cela, nous avons deux schémas de postures possibles  : les prédateurs et les protecteurs. Dans ce contexte, je précise aux responsables de l’État, qu’ils ont le devoir de protéger les outils de maintien ou de gestion patrimoniale, qui sont les redevances payées, non pas par les contribuables mais par les consommateurs. Lorsque je regarde notre Agence de l’Eau Artois Picardie, je constate qu’en réalité nous avons maintenu des prélèvements au niveau des recettes et que nous avons une bonne dynamique de rentrée des recettes. Cette dynamique s’est accélérée par notre politique volontariste axée sur les avances remboursables, qui aujourd’hui nous donnent la possibilité d’absorber les prélèvements saugrenus du 11 ème programme, ce qui est un cas d’exception par rapport à l’ensemble des agences ! Soulignons en effet que certaines politiques nécessaires de renouvellement patrimonial devront être abandonnées ici ou là, faute de moyens. Sur le bassin, les consommations de produits phytosanitaires, qui restent très élevées, nous dotent de ressources supplémentaires. Mais cela ne signifie pas pour autant que nous sommes assis sur un matelas. Malgré les efforts que nous avons faits, malgré les appels à projets que nous avons lancés et financés de façon importante, nous ne serons pas, en l’état actuel des choses, au rendez-vous de la DCE en ce qui concerne les objectifs à atteindre. TERRITOIRES Quels sont les éléments structurants du 11 ème programme de l’Agence ? Par de multiples réunions, de contacts avec la Région Hauts de France, les collectivités territoriales, le Conservatoire du littoral, les associations de pêche et de protection du milieu aquatique, les agriculteurs, nous sommes en train de réfléchir au 11 ème programme. Unanimement, nous considérons que ce 11 ème programme ne doit pas être rabougri, mais au contraire innovant, et qu’il doit être l’occasion d’intégrer résolument la politique de biodiversité de l’agence par des actions structurantes. Les deux axes majeurs sur lesquels nous voulons insister, sont  : un nouveau partenariat structuré avec l’agriculture dans lequel on aimerait que la Région Hauts de France s’implique au titre de sa Trame verte et bleue pour les collectivités, une mobilisation renforcée sur la gestion des eaux pluviales, incluant la rentabilité effective de nos stations d’épuration qui sont en système unitaire. Comment le bassin aborde-t-il l’adaptation au changement climatique ? L’Agence de l’Eau a réalisé une étude prospective sur le changement climatique à l’échelle du bassin à horizon 2050. Les conséquences concrètes portent en particulier sur la biodiversité et les masses d’eaux superficielles, c’est-à-dire sur la durabilité effective des rivières. Certaines seraient en situation d’affect environ quatre mois de l’année ! Notre plan d’adaptation au changement climatique doit donc préparer le bassin à ces phénomènes. Il doit être plus prédictif et se doter des moyens financiers nécessaires. Aussi ce que nous disons, au ministre régulièrement, c’est que « ce n’est pas en nous déshabillant de nos moyens financiers que vous allez réussir à atteindre vos objectifs en matière de changement climatique ». D’autant plus que toutes les agences de l’eau, sans exception, intègrent déjà les enjeux urbains dans leur politique d’accompagnement de moyen-long terme. Toute la lisibilité du 10 ème programme a été perturbée par deux phénomènes  : la mise en place de la loi GEMAPI, en 2014, qui est un outil non identifié, la restructuration des intercommunalités introduite par la loi Nôtre en aout 2015. Dans un territoire comme le nôtre qui dispose d’un cadre opérationnel, car entièrement couvert par des L’Eau magazine juin 2018 n°31 31



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Eau Magazine numéro 31 jun à oct 2018 Page 1L'Eau Magazine numéro 31 jun à oct 2018 Page 2-3L'Eau Magazine numéro 31 jun à oct 2018 Page 4-5L'Eau Magazine numéro 31 jun à oct 2018 Page 6-7L'Eau Magazine numéro 31 jun à oct 2018 Page 8-9L'Eau Magazine numéro 31 jun à oct 2018 Page 10-11L'Eau Magazine numéro 31 jun à oct 2018 Page 12-13L'Eau Magazine numéro 31 jun à oct 2018 Page 14-15L'Eau Magazine numéro 31 jun à oct 2018 Page 16-17L'Eau Magazine numéro 31 jun à oct 2018 Page 18-19L'Eau Magazine numéro 31 jun à oct 2018 Page 20-21L'Eau Magazine numéro 31 jun à oct 2018 Page 22-23L'Eau Magazine numéro 31 jun à oct 2018 Page 24-25L'Eau Magazine numéro 31 jun à oct 2018 Page 26-27L'Eau Magazine numéro 31 jun à oct 2018 Page 28-29L'Eau Magazine numéro 31 jun à oct 2018 Page 30-31L'Eau Magazine numéro 31 jun à oct 2018 Page 32-33L'Eau Magazine numéro 31 jun à oct 2018 Page 34-35L'Eau Magazine numéro 31 jun à oct 2018 Page 36-37L'Eau Magazine numéro 31 jun à oct 2018 Page 38-39L'Eau Magazine numéro 31 jun à oct 2018 Page 40-41L'Eau Magazine numéro 31 jun à oct 2018 Page 42-43L'Eau Magazine numéro 31 jun à oct 2018 Page 44-45L'Eau Magazine numéro 31 jun à oct 2018 Page 46-47L'Eau Magazine numéro 31 jun à oct 2018 Page 48-49L'Eau Magazine numéro 31 jun à oct 2018 Page 50-51L'Eau Magazine numéro 31 jun à oct 2018 Page 52-53L'Eau Magazine numéro 31 jun à oct 2018 Page 54-55L'Eau Magazine numéro 31 jun à oct 2018 Page 56-57L'Eau Magazine numéro 31 jun à oct 2018 Page 58-59L'Eau Magazine numéro 31 jun à oct 2018 Page 60-61L'Eau Magazine numéro 31 jun à oct 2018 Page 62-63L'Eau Magazine numéro 31 jun à oct 2018 Page 64-65L'Eau Magazine numéro 31 jun à oct 2018 Page 66-67L'Eau Magazine numéro 31 jun à oct 2018 Page 68