L'Eau Magazine n°28 nov 16 à mai 2017
L'Eau Magazine n°28 nov 16 à mai 2017

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
POLITIQUE ET RÉGLEMENTATION Le traitement des eaux dans les piscines publiques, un des domaines d’expertise du SIET Le SIET est un syndicat professionnel qui regroupe les industriels exerçant une activité de conception, fabrication, distribution des équipements du traitement et de l’analyse de l’eau. Il est présidé par Georges Breton. Le SIET représente la profession auprès des institutions publiques et privées et contribue ainsi aux évolutions de la réglementation et de la normalisation dans un objectif de santé publique et de protection de l’environnement. Le traitement de l’eau dans les piscines publiques fait partie des champs d’expertise du syndicat. Le syndicat est notamment, sur ce sujet, un interlocuteur privilégié des institutions gouvernementales telles que la Direction Générale de la Santé (DGS, Ministère de la Santé) ou les Agences Régionales de Santé (ARS). Il est également régulièrement consulté par l’ANSES. Le SIET participe aux travaux de normalisation et fait partie des commissions de l’AFNOR. Le SIET publie régulièrement des documents techniques dont un « Guide de bonnes pratiques pour une bonne maîtrise des étapes clés du traitement et de l’analyse de l’eau des piscines » paru en 2015. Ce guide présente des recommandations permettant d’améliorer la gestion des eaux de piscines (circulation de l’eau, traitement et analyse) pour permettre de répondre aux attentes des exploitants et des baigneurs. Réglementation piscines publiques En tant que représentant des industriels auprès des institutions publiques, le SIET travaille avec ces dernières et est force de proposition sur les évolutions réglementaires. Il est en effet nécessaire de revoir la réglementation actuelle relative aux piscines publiques, aspect sur lequel les professionnels du SIET ont réalisé un travail collectif. Il apparait notamment un besoin de renforcement des analyses d’eau. L’évolution des technologies d’analyse des eaux des piscines permet aujourd’hui la généralisation de la mise en place de contrôles en continu. Cette acquisition des données en continu possède plusieurs avantages ; elle permet tout d’abord à l’exploitant d’être très réactif en cas de problème sanitaire et de ne risquer en aucun cas de 32 L’eau magazine novembre 2016 n°28 porter atteinte à la santé des usagers ou du personnel d’exploitation. Cela permet également d’adapter en permanence le traitement de l’eau et ainsi de limiter les consommations en eau, énergie et réactifs pour diminuer sensiblement les coûts économiques et
environnementaux liés à l’exploitation des piscines. Pour ces raisons, on peut donc imaginer la mise en place d’un contrôle en continu pour quelques indicateurs clés du bon fonctionnement du traitement de l’eau. Concernant les caractéristiques physico-chimiques de l’eau des piscines, le SIET recommande l’introduction de nouveaux paramètres à analyser, tels que la turbidité (bon indicateur de la qualité de la filtration) POLITIQUE ET RÉGLEMENTATION ou la teneur en Carbone Organique Total (indicateur de l’efficacité du traitement et du bon respect des règles d’hygiène). La réglementation impose actuellement seulement l’analyse de paramètres pour les eaux. Or, il semble également primordial pour le SIET que l’air des piscines ne contienne pas de substances susceptibles de nuire à la santé des baigneurs. C’est pourquoi il est proposé, pour les piscines couvertes, d’inclure l’analyse des trichloramines de l’air. Il s’agit d’un indicateur pertinent (provoque des bronchites chroniques) et dont il est possible de réaliser l’analyse sur site. Traitement des chloramines des piscines L’emploi de chlore, au contact des polluants azotés apportés par les baigneurs, génère des composés résiduels appelés chloramines qui peuvent être responsables d’irritations, voire de troubles respiratoires et doivent donc être traités. Plusieurs procédés de déchloramination existent pour pallier à ces problèmes, dont l’ozone et les UV. La technologie des déchloraminateurs UV er les procédés ozone + charbon actif ont ainsi fait leurs preuves d’efficacité sur le terrain au cours de ces dernières années. Il existe également d’autres sousproduits de la chloration, notamment les trihalométhanes (THM). Afin d’assurer les conditions optimales pour la santé des baigneurs, le SIET propose de mesurer régulièrement les trihalométhanes, (en plus des trichloramines, comme cité précédemment) qu’il y ait présence ou non d’un déchloraminateur UV. En effet, la réglementation actuelle associe, à tort, les THM et cette technologie. Or, les disparités dans les conditions d’exploitation des piscines (volume du bassin, apports d’eau neuve, ventilation des locaux) peuvent provoquer, dans certains cas, une augmentation de la concentration de ces composés indépendamment de la présence d’un déchloraminateur. L’eau magazine novembre 2016 n°28 33



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Eau Magazine numéro 28 nov 16 à mai 2017 Page 1L'Eau Magazine numéro 28 nov 16 à mai 2017 Page 2-3L'Eau Magazine numéro 28 nov 16 à mai 2017 Page 4-5L'Eau Magazine numéro 28 nov 16 à mai 2017 Page 6-7L'Eau Magazine numéro 28 nov 16 à mai 2017 Page 8-9L'Eau Magazine numéro 28 nov 16 à mai 2017 Page 10-11L'Eau Magazine numéro 28 nov 16 à mai 2017 Page 12-13L'Eau Magazine numéro 28 nov 16 à mai 2017 Page 14-15L'Eau Magazine numéro 28 nov 16 à mai 2017 Page 16-17L'Eau Magazine numéro 28 nov 16 à mai 2017 Page 18-19L'Eau Magazine numéro 28 nov 16 à mai 2017 Page 20-21L'Eau Magazine numéro 28 nov 16 à mai 2017 Page 22-23L'Eau Magazine numéro 28 nov 16 à mai 2017 Page 24-25L'Eau Magazine numéro 28 nov 16 à mai 2017 Page 26-27L'Eau Magazine numéro 28 nov 16 à mai 2017 Page 28-29L'Eau Magazine numéro 28 nov 16 à mai 2017 Page 30-31L'Eau Magazine numéro 28 nov 16 à mai 2017 Page 32-33L'Eau Magazine numéro 28 nov 16 à mai 2017 Page 34-35L'Eau Magazine numéro 28 nov 16 à mai 2017 Page 36-37L'Eau Magazine numéro 28 nov 16 à mai 2017 Page 38-39L'Eau Magazine numéro 28 nov 16 à mai 2017 Page 40-41L'Eau Magazine numéro 28 nov 16 à mai 2017 Page 42-43L'Eau Magazine numéro 28 nov 16 à mai 2017 Page 44-45L'Eau Magazine numéro 28 nov 16 à mai 2017 Page 46-47L'Eau Magazine numéro 28 nov 16 à mai 2017 Page 48-49L'Eau Magazine numéro 28 nov 16 à mai 2017 Page 50-51L'Eau Magazine numéro 28 nov 16 à mai 2017 Page 52-53L'Eau Magazine numéro 28 nov 16 à mai 2017 Page 54-55L'Eau Magazine numéro 28 nov 16 à mai 2017 Page 56-57L'Eau Magazine numéro 28 nov 16 à mai 2017 Page 58-59L'Eau Magazine numéro 28 nov 16 à mai 2017 Page 60-61L'Eau Magazine numéro 28 nov 16 à mai 2017 Page 62-63L'Eau Magazine numéro 28 nov 16 à mai 2017 Page 64-65L'Eau Magazine numéro 28 nov 16 à mai 2017 Page 66-67L'Eau Magazine numéro 28 nov 16 à mai 2017 Page 68-69L'Eau Magazine numéro 28 nov 16 à mai 2017 Page 70-71L'Eau Magazine numéro 28 nov 16 à mai 2017 Page 72-73L'Eau Magazine numéro 28 nov 16 à mai 2017 Page 74-75L'Eau Magazine numéro 28 nov 16 à mai 2017 Page 76-77L'Eau Magazine numéro 28 nov 16 à mai 2017 Page 78-79L'Eau Magazine numéro 28 nov 16 à mai 2017 Page 80-81L'Eau Magazine numéro 28 nov 16 à mai 2017 Page 82-83L'Eau Magazine numéro 28 nov 16 à mai 2017 Page 84-85L'Eau Magazine numéro 28 nov 16 à mai 2017 Page 86-87L'Eau Magazine numéro 28 nov 16 à mai 2017 Page 88