L'Eau Magazine n°27 jun à oct 2016
L'Eau Magazine n°27 jun à oct 2016

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
TERRITOIRES améliorer la gestion courante de ces ouvrages. » Par ailleurs, des ressources sont contaminées durablement par la chlordécone. Les points de production concernés sont tous dotés de filtres à charbon actif qui nécessitent un suivi permanent et rigoureux. Dans ce contexte, le prix du m 3 d’eau vendu en Guadeloupe est un peu inférieur à la moyenne nationale, à la fois pour l’eau potable et l’assainissement (en 2011, le prix de l’AEP=1,85 € /m 3, assainissement=1,49 € /m 3 soit 3,15 € /m 3 au total). Toutefois, l’étude réalisée par l’Office de l’eau sur la récupération des coûts dans le cadre de l’élaboration du SDAGE 2016-2021 montre que le prix de l’eau ne couvre pas le coût du service (le prix recouvre de 68 à 83% du coût de revient). L’application de la directive européenne sur les eaux résiduaires a focalisé les investissements sur la création d’unité de traitements qui fonctionnent en sous-charge. « L’enjeu en Guadeloupe est aujourd’hui d’augmenter fortement la collecte des effluents vers ces ouvrages. Sur l’assainissement non-collectif, la situation est contrastée  : certains territoires n’ont toujours pas de SPANC en place alors que sur d’autres, le SPANC remplit l’ensemble de ses missions (état des lieux, instruction des dossiers PC, contrôle la pose de l’équipement, contrôle de l’existant dans le cadre de la vente) » conclut l’Office de l’eau. 32 L’eau magazine juin 2016 n°27 Les éco-gestes de l’ODE Guadeloupe ODE de Guadeloupe Martinique, une montée en puissance Loïc Mangeot, DGA ODE de la Martinique. ODE de la Martinique « Concernant l’eau, la Martinique avait un énorme déficit avec des contentieux au titre de la directive DERU relative au traitement des eaux urbaines résiduaires, mais cela est pour partie dernière nous, les principales infrastructures ayant été réalisées ou sont en voie de l’être. » explique Loïc Mangeot, directeur général adjoint de l’Office De l’Eau de la Martinique. Maintenant, il reste un effort important à faire sur les réseaux et sur les plus petites stations qui a été chiffré dans le Programme de Mesures 2016-2021 à environ 80 millions d’euros ». Au
programme des investissements  : extension de réseaux, raccordement des particuliers, opérations de transfert pour supprimer les plus petites stations, rénovation et réhabilitation de moyennes et petites stations, équipements de métrologie, renouvellement de certaines canalisations… « Pour l’assainissement non collectif, le chantier est titanesque, poursuit Loïc Mangeot. Dans l’absolu 80 000 installations individuelles sont non conformes. Même si on ne traite que les situations les plus préoccupantes pour la santé et les milieux cela représente un budget de plusieurs centaines de millions d’euros ». Ces coûts disproportionnés par rapport aux situations sociales très préoccupantes conduisent l’ODE à emprunter de nouvelles méthodes et à développer une ingénierie financière adaptée pour réaliser des opérations groupées d’assainissement individuel sous maîtrise d’ouvrage public (40 M € prévus dans le PDM 2016-2021) et aussi pour aider les particuliers sous conditions de ressources. Même défi pour l’eau potable. Le problème est d’autant plus prégnant que les montants à investir sont importants. « Le chantier de l’eau potable est l’un des chantiers les plus ambitieux du PDM 2016- 2021. Il a été chiffré à 200 millions d’euros pour les seuls réseaux, soit le principal poste des dépenses » souligne Loïc Mangeot. Les pressions qui pèsent sur les ressources en eau en Martinique sont très fortes, principalement en raison du recours quasi exclusif aux eaux de surface dont le potentiel est limité sur certains bassins versants en période de carême (basses eaux)… Le changement climatique vient aussi aggraver ces pressions. « L’enjeu est de sécuriser l’alimentation en eau potable tout en garantissant les autres usages y compris l’usage « milieu » (respect des débits minimums biologiques, maintien du pouvoir d’autoépuration et du potentiel de dilution des pollutions). Pour ce faire, la principale voie d’action reste d’améliorer les rendements des réseaux mais il faut aussi mieux répartir les prélèvements sur l’ensemble des ressources. » Les travaux vont porter sur la recherche de fuite, le renouvellement des réseaux, la rénovation des usines et des prises d’eau (80 millions d’euros), la mise en place d’interconnexions, la modélisation et la métrologie, etc. Ils devraient s’étaler sur de nombreuses années. « Un autre volet important sur lequel nous n’avons pas avancé, c’est la gestion intégrée des eaux pluviales. Il s’agit de faire de la compensation sur l’ensemble du bassin versant pour limiter l’érosion et obtenir un traitement qualitatif tout en maintenant des niveaux de protection suffisants sans avoir à faire de grosses infrastructures en aval » analyse le directeur de l’ODE. Son but  : montrer la pertinence technique et économique de l’ingénierie écologique dans l’optique d’une généralisation à l’échelle de la Martinique d’infrastructures vertes  : recréation TERRITOIRES Des masses d’eau à cibler pour mise en œuvre de mesures conformité ANC et rendement AEP de l’évaluation de l’étude des coûts début 2016. d’espaces de respiration hydraulique, renaturation des lits et berges, ouvrages de compensation végétalisés et multifonctionnels (promenade, sport, paysage, …), zones d’infiltration..). Cette stratégie implique des changements de comportements nécessitant une meilleure information du public et des donneurs d’ordres ainsi qu’un réel engagement politique. « Nous devons promouvoir un changement de paradigme sur la gestion des écoulements car la Martinique est à saturation et ne peut plus aller plus loin avec le « tout béton » » conclut Loïc Mangeot. Île de la Réunion  : le mouvement est lancé Le programme pluriannuel d’intervention (PPI) constitue la programmation des actions et travaux dans le domaine de l’eau du bassin Réunion pour la période 2016-2021. L’Office de l’eau a validé en décembre 2015 son nouveau programme. Une enveloppe prévisionnelle de 42,15 millions d’euros est destinée à soutenir les projets d’intérêt général dans le domaine de l’eau, portés par les collectivités territoriales, les établissements publics, les entreprises, les agriculteurs et les associations. De nombreux points restent encore à trancher. Toutefois, le programme a abouti à la désignation de 4 chantiers prioritaires « l’interconnexion des périmètres L’eau magazine juin 2016 n°27 33



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Eau Magazine numéro 27 jun à oct 2016 Page 1L'Eau Magazine numéro 27 jun à oct 2016 Page 2-3L'Eau Magazine numéro 27 jun à oct 2016 Page 4-5L'Eau Magazine numéro 27 jun à oct 2016 Page 6-7L'Eau Magazine numéro 27 jun à oct 2016 Page 8-9L'Eau Magazine numéro 27 jun à oct 2016 Page 10-11L'Eau Magazine numéro 27 jun à oct 2016 Page 12-13L'Eau Magazine numéro 27 jun à oct 2016 Page 14-15L'Eau Magazine numéro 27 jun à oct 2016 Page 16-17L'Eau Magazine numéro 27 jun à oct 2016 Page 18-19L'Eau Magazine numéro 27 jun à oct 2016 Page 20-21L'Eau Magazine numéro 27 jun à oct 2016 Page 22-23L'Eau Magazine numéro 27 jun à oct 2016 Page 24-25L'Eau Magazine numéro 27 jun à oct 2016 Page 26-27L'Eau Magazine numéro 27 jun à oct 2016 Page 28-29L'Eau Magazine numéro 27 jun à oct 2016 Page 30-31L'Eau Magazine numéro 27 jun à oct 2016 Page 32-33L'Eau Magazine numéro 27 jun à oct 2016 Page 34-35L'Eau Magazine numéro 27 jun à oct 2016 Page 36-37L'Eau Magazine numéro 27 jun à oct 2016 Page 38-39L'Eau Magazine numéro 27 jun à oct 2016 Page 40-41L'Eau Magazine numéro 27 jun à oct 2016 Page 42-43L'Eau Magazine numéro 27 jun à oct 2016 Page 44-45L'Eau Magazine numéro 27 jun à oct 2016 Page 46-47L'Eau Magazine numéro 27 jun à oct 2016 Page 48-49L'Eau Magazine numéro 27 jun à oct 2016 Page 50-51L'Eau Magazine numéro 27 jun à oct 2016 Page 52-53L'Eau Magazine numéro 27 jun à oct 2016 Page 54-55L'Eau Magazine numéro 27 jun à oct 2016 Page 56-57L'Eau Magazine numéro 27 jun à oct 2016 Page 58-59L'Eau Magazine numéro 27 jun à oct 2016 Page 60-61L'Eau Magazine numéro 27 jun à oct 2016 Page 62-63L'Eau Magazine numéro 27 jun à oct 2016 Page 64-65L'Eau Magazine numéro 27 jun à oct 2016 Page 66-67L'Eau Magazine numéro 27 jun à oct 2016 Page 68-69L'Eau Magazine numéro 27 jun à oct 2016 Page 70-71L'Eau Magazine numéro 27 jun à oct 2016 Page 72