L'Eau Magazine n°26 nov 15 à mai 2016
L'Eau Magazine n°26 nov 15 à mai 2016

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
EN BREF Vincent Laflèche, président directeur général du BRGM, élu président du Comité européen de Normalisation (CEN) Il prendra ses fonctions officiellement en janvier 2016 comme président « élu » du CEN, puis en janvier 2017 comme président du CEN après une période de transition avec le président actuel, Friedrich Smaxwil. Vincent Laflèche est polytechnicien et diplômé de l’Ecole des Mines de Paris. En 1987, il entame sa carrière professionnelle au sein du ministère de l’Environnement, où il est notamment en charge de la direction de la prévention des pollutions et des risques pendant trois ans. En 1993, il rejoint la société de conseil en environnement Ecobilan Italia, où il exerce les fonctions de directeur général puis d’administrateur. Pendant dix ans, de 2003 à 2013, Vincent Laflèche fut directeur général adjoint puis directeur général de l’Institut national de l’environnement industriel et des risques (Ineris). Il intègre ensuite le BRGM en tant que président-directeur général. Il fut en parallèle membre du conseil d’administration d’Afnor jusqu’en 2013. BRGM Loïc Lainé, directeur général délégué de l’Agence des aires marines protégées Loïc Laisné est diplômé de l’Ecole nationale de la marine marchande du Havre ainsi que de l’Ecole d’administration des affaires maritimes. Il a effectué l’essentiel de sa carrière au sein de centres de surveillance et de sauvetage (Cross) et de directions départementales des affaires maritimes (Bouches du Rhône, Bretagne,Corse). En 2007, il est détaché auprès du ministère de l’Agriculture et de la Pêche comme directeur adjoint des pêches maritimes et de l’aquaculture en administration centrale à Paris, précise l’agence des aires marines protégées. En 2010, Loïc Laisné devient administrateur général, et est nommé adjoint du Préfet maritime de l’Atlantique pour l’Action de l’Etat en mer jusqu’en 2015. Le 7 septembre 2015, il est chargé de suppléer Olivier Laroussinie dans ses fonctions de directeur de l’Agence des aires marines protégées afin de lui permettre de consacrer plus de temps à la préfiguration de l’Agence française pour la biodiversité. A.Monot Marine nationale 16 L’eau magazine décembre 2015 n°26 Luc Laurentin, vice-président du Syntec Il a été élu à l’unanimité par le conseil d’administration du Syntec le 15 septembre 2015. En 2011, il créé Limelight- Consulting, institut d’études et de conseil spécialisé sur les marchés B2B du service, dont il est depuis le PDG. Luc Laurentin est également cofondateur de Limelight-Academy, plateforme de mise à disposition d’experts du numérique auprès de grandes entreprises. En 2013, il avait été élu président de Syntec Etudes, syndicat représentatif des professionnels des études et sondages en France. Dans le cadre de son nouveau mandat, « Luc Laurentin travaillera aux côtés de Viviane Chaine-Ribeiro, notamment à la promotion des « métiers de la connaissance », à forte valeur ajoutée et déterminants pour la compétitivité de la France », précise le communiqué. Luc Laurentin est diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris. Myriam Métais, secrétaire permanente de la plate-forme RSE La plate-forme nationale d’actions globales pour la responsabilité sociétale des entreprises (RSE) regroupe 48 organisations (ONG, syndicats, entreprises, pouvoirs publics, représentants de l’Etat,…) et a pour objectif d’encourager les PME à développer leur démarche RSE. Myriam Métais a été nommé en remplacement de Michel Doucin qui occupait la fonction depuis la création de la Plateforme, en 2013. Ancienne élève de l’ENA (2005), du Collège d’Europe (2001) et de l’IEP de Bordeaux (1999), Myriam Métais était, depuis 2013, conseillère budgétaire du ministre du Travail. Ses fonctions au sein du cabinet l’ont conduite à travailler sur les principaux enjeux du dialogue social, des politiques de l’emploi, du marché et du droit du travail, ou encore sur la réforme de l’Inspection du travail. Elle a également exercé précédemment des fonctions budgétaires et financières, de gestion et de contrôle de la gestion publique dans le champ social à la Cour des comptes et a été chef du Bureau de la synthèse budgétaire à la Direction des finances de la Ville de Paris, en charge notamment de l’analyse et de la communication financière.
Paul Michelet, directeur général de l’Onema Par arrêté de la ministre de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie en date du 2 octobre 2015, Paul Michelet, ingénieur général des ponts, des eaux et des forêts, est nommé directeur général de l’Office national de l’eau et des milieux aquatiques (Onema), en remplacement d’Elisabeth Dupont-Kerlan, à compter du 1er novembre 2015. Paul Michelet occupait précédemment la fonction de directeur général de l’agence de l’eau Rhin-Meuse depuis 2008. Il est remplacé à sa tête par Marc Hoeltzel. Marc Hoeltzel, directeur général de l’agence de l’eau Rhin-Meuse Agé de 49 ans, ancien élève de l’École polytechnique, diplômé de l’école nationale supérieure du génie rural, des eaux et des forêts, Marc Hoeltzel était directeur régional de l’environnement, de l’aménagement et du logement (Dreal) de la région Alsace depuis 2011. Ingénieur général des Ponts, des eaux et des forêts, il retrouve l’agence de l’eau Rhin-Meuse qu’il a quittée en 2006 après avoir occupé le poste de directeur adjoint, chargé des affaires techniques pendant 6 ans. Il prenait alors le poste de directeur départemental délégué à la direction régionale et départementale de l’agriculture et de la forêt (Draf) de Haute-Normandie, poste occupé jusqu’en 2008. Nommé directeur départemental des territoires et de la mer de la Seine-Maritime de 2010 à 2011, Marc Hoeltzel a également officié comme directeur départemental de l’équipement et de l’agriculture au sein du même département, de 2009 à 2010. EN BREF Jean-François Nogrette, directeur général de Veolia Water Technologies Jean-François Nogrette a effectué l’ensemble de sa carrière chez Veolia où il est entré en 1995 au sein de l’activité dépollution des sites et sols. Depuis 2010, il était PDG de SARP Industries (pôle traitement et valorisation des déchets spéciaux) et SARP (pôle maintenance des réseaux d’assainissement). Il a été nommé en mai 2015 directeur général de Veolia Water Technologies et succède ainsi à Jean de Vauxclairs. Veolia Water Technologies couvre l’ensemble des activités de conception et construction des installations de traitement de l’eau en France et à l’international, à travers notamment d’OTV, STI, Sidem, Krüger..., ainsi que la fabrication et la fourniture d’équipements industriels (Elga LabWater, Opalium, Hydrotech...). Veolia Françoise Weber, directrice générale adjointe de l’ANSES Le 1er juillet 2015, l’ANSES s’est vu confier par le gouvernement et le parlement, la compétence de délivrer, modifier ou retirer les décisions de mise sur le marché des produits phytopharmaceutiques, matières fertilisantes et supports de culture, mission complétée par la mise en place d’un dispositif de pharmaco-vigilance. Françoise Weber sera donc en charge du pilotage et de la coordination des différentes entités de l’agence impliquées dans ce dispositif. Elle aura la responsabilité de signer les mises sur le marché des produits et des renouvellements, modifications, retraits dans le respect de la réglementation européenne et nationale. Docteur en médecine, elle est titulaire d’une formation en statistiques et épidémiologie. Elle avait intégré la direction générale de la santé en 2000, puis l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé en 2003. Elle a été directrice adjointe de cabinet du ministre de la Santé en 2006 puis directrice adjointe du cabinet du ministre du Travail en 2007 avant de prendre la tête de l’Institut national de veille sanitaire de fin 2007 à 2014. L’eau magazine décembre 2015 n°26 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Eau Magazine numéro 26 nov 15 à mai 2016 Page 1L'Eau Magazine numéro 26 nov 15 à mai 2016 Page 2-3L'Eau Magazine numéro 26 nov 15 à mai 2016 Page 4-5L'Eau Magazine numéro 26 nov 15 à mai 2016 Page 6-7L'Eau Magazine numéro 26 nov 15 à mai 2016 Page 8-9L'Eau Magazine numéro 26 nov 15 à mai 2016 Page 10-11L'Eau Magazine numéro 26 nov 15 à mai 2016 Page 12-13L'Eau Magazine numéro 26 nov 15 à mai 2016 Page 14-15L'Eau Magazine numéro 26 nov 15 à mai 2016 Page 16-17L'Eau Magazine numéro 26 nov 15 à mai 2016 Page 18-19L'Eau Magazine numéro 26 nov 15 à mai 2016 Page 20-21L'Eau Magazine numéro 26 nov 15 à mai 2016 Page 22-23L'Eau Magazine numéro 26 nov 15 à mai 2016 Page 24-25L'Eau Magazine numéro 26 nov 15 à mai 2016 Page 26-27L'Eau Magazine numéro 26 nov 15 à mai 2016 Page 28-29L'Eau Magazine numéro 26 nov 15 à mai 2016 Page 30-31L'Eau Magazine numéro 26 nov 15 à mai 2016 Page 32-33L'Eau Magazine numéro 26 nov 15 à mai 2016 Page 34-35L'Eau Magazine numéro 26 nov 15 à mai 2016 Page 36-37L'Eau Magazine numéro 26 nov 15 à mai 2016 Page 38-39L'Eau Magazine numéro 26 nov 15 à mai 2016 Page 40-41L'Eau Magazine numéro 26 nov 15 à mai 2016 Page 42-43L'Eau Magazine numéro 26 nov 15 à mai 2016 Page 44-45L'Eau Magazine numéro 26 nov 15 à mai 2016 Page 46-47L'Eau Magazine numéro 26 nov 15 à mai 2016 Page 48-49L'Eau Magazine numéro 26 nov 15 à mai 2016 Page 50-51L'Eau Magazine numéro 26 nov 15 à mai 2016 Page 52-53L'Eau Magazine numéro 26 nov 15 à mai 2016 Page 54-55L'Eau Magazine numéro 26 nov 15 à mai 2016 Page 56-57L'Eau Magazine numéro 26 nov 15 à mai 2016 Page 58-59L'Eau Magazine numéro 26 nov 15 à mai 2016 Page 60-61L'Eau Magazine numéro 26 nov 15 à mai 2016 Page 62-63L'Eau Magazine numéro 26 nov 15 à mai 2016 Page 64