L'Eau Magazine n°25 jun à oct 2015
L'Eau Magazine n°25 jun à oct 2015

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
DOSSIER Evolution de la qualité de l’eau et actions face aux pollutions émergentes Philippe Thalhouedec De gauche à droite  : Jean-Luc Ventura, André Flajolet, Fabienne Chol, Marc Daunis La présence de micropolluants dans les milieux aquatiques, désormais largement établie, est aujourd’hui une préoccupation pour l’ensemble des acteurs du domaine de l’eau et des consommateurs, tant aux niveaux français qu’européen. L’évolution de la démographie et le changement climatique qui diminue les débits des cours d’eau en été ne font qu’amplifier les effets de cette pollution sur l’environnement. Comme l’a expliqué Jean Luc Ventura, président du Synteau, les voies d’apport sont diverses  : agriculture, industrie, eaux pluviales, eaux résiduaires urbaines. Une étude du Synteau sur une vingtaine d’usines de traitement des eaux usées a montré l’importance de cette dernière voie d’apport puisque dans plus de 80% des stations d’épuration étudiées, des résidus de médicaments, des plastifiants et des alkylphénols ont été mesurés. Plus étonnant, dans 60% des STEP, des pesticides, pour certains interdits depuis des années ont été détectés à des valeurs importantes. L’INC, représentée dans la table ronde par sa directrice générale Fabienne Chol, est consciente de cette situation. Les consommateurs sont préoccupés par ces pollutions, d’autant plus que certaines de ces substances se retrouvent ensuite dans l’eau potable. Sans attendre des réglementations contraignantes, certaines collectivités prennent des mesures. C’est ainsi qu’à Sophia Antipolis, un traitement spécifique des micropolluants a été mis en place comme nous l’a expliqué Marc Daunis  : « nous avons profité de l’extension de notre station pour mettre en œuvre un traitement spécifique et ainsi montrer à nos citoyens que 40 L’eau magazine juillet 2015 n°25 nous prenions cette problématique à bras le corps ». Cependant, même si les résultats de ces projets pionniers sont au rendez-vous, très peu de collectivités se sont engagées dans cette voie contrairement à nos pays voisins, moteurs sur ce sujet. Le retard pris risque de pénaliser les entreprises françaises comme l’explique Jean Luc Ventura « il est nécessaire de démontrer notre savoir-faire sur le territoire national pour pouvoir exporter ensuite ». Au niveau du bassin Artois Picardie, les actions de prévention à la source sont privilégiées comme nous l’a expliqué André Flajolet, président du comité de bassin  : « le meilleur moyen réduire les quantités de micropolluants dans l’environnement est la prévention à la source » estime t-il. Cela est notamment le cas en ce qui concerne les pesticides et autres substances d’origine agricole qui constituent un problématique majeure du bassin Artois Picardie. De plus, à l’heure où la priorité est à l’économie dans tous les secteurs de l’économie, le traitement en station a un coût non négligeable pour des collectivités déjà en difficulté financières et qui pâtissent en plus des mesures d’économie imposées à certains financeurs comme les agences de l’eau nous explique André Flajolet. Cependant Fabienne Chol l’affirme  : les consommateurs sont prêts à contribuer à cet effort mais il est vital d’être pédagogique et d’expliquer la problématique aux citoyens qui ne sont pas assez sensibilisés.
LE TRAITEMENT DES MICROPOLLUANTS DANS CERTAINS PAYS D’EUROPE En Suisse, la loi sur la protection des eaux du 21 mars 2014 a rendu obligatoire le traitement des micropolluants dans environ 100 stations d’épuration de moyenne et grande capacité. Au Luxembourg, prévoir la possibilité d’ajouter un traitement spécifique des micropolluants est désormais obligatoire pour toutes les nouvelles constructions ou réhabilitations de stations d’épuration. En Allemagne, les initiatives se multiplient dans certains Länder comme le Nordrhein-Westfalen ou le Bade-Würtemberg. Dans ce dernier seulement, une dizaine d’installations de traitement des micropolluants sont en fonctionnement et 10 nouvelles sont en construction ou en prévision. En France, aucune mesure obligatoire ou incitative n’est prévue pour le traitement ; seules deux installations de petite et moyenne taille sont en fonctionnement. DOSSIER QUELS MICROPOLLUANTS EN SORTIE DE STATION D’ÉPURATION ? Le Synteau a présenté lors de cette table ronde certaines données de son étude menée sur un panel de 20 stations d’épuration et portant sur les rejets de 9 micropolluants courants. Si l’échantillon de stations est limité, les résultats n’en sont pas moins surprenant puisque 6 de ces 9 micropolluants sont détectés dans plus de 90% des STEP (DEHP, diclofénac, Carbamazepine, Propanolol, Atenolol et nonylphénol). Des pesticides sont aussi retrouvés dans 60 à 70% des STEP (atrazine, diuron). Cette importance des rejets de micropolluants par les STEP est confirmée, pour ce qui concerne des médicaments, par l’étude SIPIBEL menée sur le site de Bellecombe et dont les premiers résultats ont été présentés fin mars 2015. La comparaison des rejets hospitaliers et urbains montre que 95% de la quantité totale de médicaments courants (paracétamol, diclofénac …) provient des rejets urbains et seulement 5% des rejets hospitaliers. L’eau magazine juillet 2015 n°25 41



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Eau Magazine numéro 25 jun à oct 2015 Page 1L'Eau Magazine numéro 25 jun à oct 2015 Page 2-3L'Eau Magazine numéro 25 jun à oct 2015 Page 4-5L'Eau Magazine numéro 25 jun à oct 2015 Page 6-7L'Eau Magazine numéro 25 jun à oct 2015 Page 8-9L'Eau Magazine numéro 25 jun à oct 2015 Page 10-11L'Eau Magazine numéro 25 jun à oct 2015 Page 12-13L'Eau Magazine numéro 25 jun à oct 2015 Page 14-15L'Eau Magazine numéro 25 jun à oct 2015 Page 16-17L'Eau Magazine numéro 25 jun à oct 2015 Page 18-19L'Eau Magazine numéro 25 jun à oct 2015 Page 20-21L'Eau Magazine numéro 25 jun à oct 2015 Page 22-23L'Eau Magazine numéro 25 jun à oct 2015 Page 24-25L'Eau Magazine numéro 25 jun à oct 2015 Page 26-27L'Eau Magazine numéro 25 jun à oct 2015 Page 28-29L'Eau Magazine numéro 25 jun à oct 2015 Page 30-31L'Eau Magazine numéro 25 jun à oct 2015 Page 32-33L'Eau Magazine numéro 25 jun à oct 2015 Page 34-35L'Eau Magazine numéro 25 jun à oct 2015 Page 36-37L'Eau Magazine numéro 25 jun à oct 2015 Page 38-39L'Eau Magazine numéro 25 jun à oct 2015 Page 40-41L'Eau Magazine numéro 25 jun à oct 2015 Page 42-43L'Eau Magazine numéro 25 jun à oct 2015 Page 44-45L'Eau Magazine numéro 25 jun à oct 2015 Page 46-47L'Eau Magazine numéro 25 jun à oct 2015 Page 48-49L'Eau Magazine numéro 25 jun à oct 2015 Page 50-51L'Eau Magazine numéro 25 jun à oct 2015 Page 52-53L'Eau Magazine numéro 25 jun à oct 2015 Page 54-55L'Eau Magazine numéro 25 jun à oct 2015 Page 56-57L'Eau Magazine numéro 25 jun à oct 2015 Page 58-59L'Eau Magazine numéro 25 jun à oct 2015 Page 60