L'Eau Magazine n°25 jun à oct 2015
L'Eau Magazine n°25 jun à oct 2015

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
DOSSIER Les enjeux de l’eau et le changement climatique  : retour sur le 4 ème colloque de l’UIE La 4 ème édition du colloque « Les enjeux de l’eau » organisé par l’Union nationale des industries et entreprises de l’eau et de l’environnement (UIE), s’est déroulée le mercredi 1er avril à Paris. Consacré aux enjeux de l’eau face au changement climatique, l’événement a rassemblé plus de 200 acteurs du domaine de l’eau  : dirigeants et cadres d’entreprises, représentants des ministères, agences de l’eau, et collectivités territoriales, élus locaux ou parlementaires… Retour sur une journée de débats et d’échanges pour engager des actions concrètes et collectives face au changement climatique. Le changement climatique  : enjeux et conséquences sur la gestion de l’eau « Depuis les années 60, les précipitations ont globalement augmenté sur la moitié nord du territoire français, et diminué dans la moitié sud, tandis que la température moyenne a progressé de 1,5°C ». Ce diagnostic rapide, dressé par Nicolas Bériot, secrétaire général de l’Observatoire national des effets du réchauffement climatique (Onerc), justifie la mise en place d’un plan d’adaptation au changement climatique prenant en compte les besoins de gérer au Philippe Thalhouedec 36 L’eau magazine juillet 2015 n°25 mieux une ressource en eau tendant à devenir irrégulière. « Nous ne sommes toujours pas adaptés au climat présent, alors que des tensions existent déjà, et il est donc nécessaire de trouver dès aujourd’hui des marges de manœuvre pour pouvoir nous adapter à plusieurs futurs possibles ! ». Première démarche essentielle  : partager une vision de l’avenir, et prévenir les futurs conflits d’usage par la concertation. De gauche à droite  : Aline Comeau, Virginie Dumoulin, Eric Frétillère, Alain Grizaud, Jean-Jacques Hérin
Cette préoccupation fut partagée au nom de l’agence de l’eau Adour-Garonne par Aline Comeau. « Il faut conduire des exercices de prospective et inviter les acteurs à anticiper ces évaluations, qui sont de moins en moins contestées ». Ensuite, recherche, innovation et partage d’expérience entre utilisateurs doivent prendre le relai du diagnostic. « Il faut que les utilisateurs apprennent à gérer l’eau ensemble, dans l’intérêt général ». D’autant que les impacts économiques peuvent être importants. C’est ce qu’à rappelé Eric Frétillère, président des Irrigants de France, souhaitant en préambule relativiser l’impact de l’agriculture. « Elle ne représente que 12% de la « Des budgets existent mais ne sont pas forcément mobilisés » DOSSIER consommation d’eau, et seule 5% de la surface agricole est irriguée. Cependant, les agriculteurs sont tout à fait conscients de l’enjeu environnemental qui se joue ». A cet égard, il renouvelait la forte attente des irrigants pour un assouplissement du cadre réglementaire de la réutilisation des eaux usées traitées (« reuse ») , dont les contraintes techniques imposées en 2010 puis en 2014 mettent aujourd’hui en danger la pérennité d’installations existantes, représentant parfois plusieurs centaines d’hectares comme dans la Limagne noire. Interrogée sur ce point, Virginie Dumoulin, représentant la direction de l’eau et de la biodiversité du ministère de l’Ecologie, a insisté sur le fait que le dernier arrêté de 2014 avait « mis un terme à la période d’expérimentation imposée pour l’aspersion dans l’arrêté de 2010, et qu’une circulaire en cours d’élaboration devrait lever certains points bloquants ». Les collectivités locales sont également des acteurs essentiels de cette démarche, dans un contexte financièrement tendu. « Les difficultés budgétaires doivent amener les collectivités à faire plus avec moins. Cela passe par une gestion plus en amont de ces sujets, par exemple le recours à des techniques alternatives pour la gestion des eaux pluviales » a relevé Jean- Jacques Hérin, représentant la communauté d’agglomération du Douaisis. Impossible non plus de faire l’impasse sur la gestion des réseaux d’eau et d’assainissement. Pourtant, pour Alain Grizaud, président des Canalisateurs de France, des contraintes pèsent lourdement sur leur suivi. « Des budgets existent mais ne sont pas forcément mobilisés  : le flou qui prévaut encore sur les compétences des différentes collectivités territoriales incite au report de travaux pourtant nécessaires pour économiser une eau inutilement perdue dans les fuites et préserver un patrimoine collectif », a-til ajouté, regrettant au passage le manque de suivi dans la mise en œuvre de la loi Grenelle II qui prévoyait des sanctions financières en cas de non-respect des obligations d’inventaire des réseaux. Aline Comeau se voulait sur ce point rassurante  : les agences de l’eau ont leur rôle à jouer dans le financement des diagnostic des réseaux, des équipements de mesure, des études… « Par contre, elles n’ont pas vocation à prendre en charge le coût du renouvellement des infrastructures, qui doit être couvert par le prix de l’eau payé par le consommateur ». Tous s’accordaient néanmoins sur le fait que la mise en œuvre d’une politique de l’eau pertinente prenant en compte les effets du changement climatique nécessiterait, à court terme, tant la mobilisation d’importants moyens budgétaires qu’une réflexion approfondie en termes de gouvernance et de compétences. ADOPTA MILITE EN FAVEUR D’UN NOUVEAU MODÈLE DE GESTION DES EAUX PLUVIALES L’ADOPTA (Association pour le Développement Opérationnel et la Promotion des Techniques Alternatives) a été créée en 1997 conjointement par le SIADO, Syndicat Intercommunal d’Alimentation en eau potable de la région de Douai, la société des Eaux de Douai, et la Ville de Douai. ADOPTA a pour objectif de promouvoir les techniques alternatives permettant une gestion durable et intégrée des eaux pluviales. Par techniques alternatives, il faut entendre la combinaison de la gestion à la parcelle, c’est-à-dire au plus près du point de chute avec stockage et renvoi à faible débit une fois l’épisode pluvieux passé, et de la gestion en « amont » dans la conception des nouveaux aménagements. L’association travaille notamment en partenariat avec l’Agence de l’eau Artois-Picardie en relayant sa politique de promotion d’une gestion durable et intégrée des eaux pluviales. Sensible à cette problématique, la collectivité du Douaisis avait été la première à mettre en place la taxe eaux pluviales -supprimée depuis- et à expérimenter les techniques alternatives de gestion des eaux pluviales. L’eau magazine juillet 2015 n°25 37



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Eau Magazine numéro 25 jun à oct 2015 Page 1L'Eau Magazine numéro 25 jun à oct 2015 Page 2-3L'Eau Magazine numéro 25 jun à oct 2015 Page 4-5L'Eau Magazine numéro 25 jun à oct 2015 Page 6-7L'Eau Magazine numéro 25 jun à oct 2015 Page 8-9L'Eau Magazine numéro 25 jun à oct 2015 Page 10-11L'Eau Magazine numéro 25 jun à oct 2015 Page 12-13L'Eau Magazine numéro 25 jun à oct 2015 Page 14-15L'Eau Magazine numéro 25 jun à oct 2015 Page 16-17L'Eau Magazine numéro 25 jun à oct 2015 Page 18-19L'Eau Magazine numéro 25 jun à oct 2015 Page 20-21L'Eau Magazine numéro 25 jun à oct 2015 Page 22-23L'Eau Magazine numéro 25 jun à oct 2015 Page 24-25L'Eau Magazine numéro 25 jun à oct 2015 Page 26-27L'Eau Magazine numéro 25 jun à oct 2015 Page 28-29L'Eau Magazine numéro 25 jun à oct 2015 Page 30-31L'Eau Magazine numéro 25 jun à oct 2015 Page 32-33L'Eau Magazine numéro 25 jun à oct 2015 Page 34-35L'Eau Magazine numéro 25 jun à oct 2015 Page 36-37L'Eau Magazine numéro 25 jun à oct 2015 Page 38-39L'Eau Magazine numéro 25 jun à oct 2015 Page 40-41L'Eau Magazine numéro 25 jun à oct 2015 Page 42-43L'Eau Magazine numéro 25 jun à oct 2015 Page 44-45L'Eau Magazine numéro 25 jun à oct 2015 Page 46-47L'Eau Magazine numéro 25 jun à oct 2015 Page 48-49L'Eau Magazine numéro 25 jun à oct 2015 Page 50-51L'Eau Magazine numéro 25 jun à oct 2015 Page 52-53L'Eau Magazine numéro 25 jun à oct 2015 Page 54-55L'Eau Magazine numéro 25 jun à oct 2015 Page 56-57L'Eau Magazine numéro 25 jun à oct 2015 Page 58-59L'Eau Magazine numéro 25 jun à oct 2015 Page 60