L'Eau Magazine n°23 jun à oct 2014
L'Eau Magazine n°23 jun à oct 2014

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Tribune 10 plus particulièrement son industrie aux premiers rangs mondiaux pour surmonter les deux défis majeurs de notre temps  : la transition numérique et technologique d’une part, la transition écologique et énergétique d’autre part qui vont bouleverser nos modes de vie, c’est à dire nos façons de produire, de consommer, de nous déplacer, de nous soigner... Le plan qualité de l’eau et gestion de la rareté s’inscrit à la confluence de ces transitions. Mais pour que les plans industriels aient le rôle de catalyseur qui est le leur, il faut que les filières soient en ordre de marche, en ordre de bataille pour se tourner vers l’innovation coopérative. C’est en ce sens que la filière eau a été accompagnée depuis 2012 car c’est une filière majeure des industries vertes à un tournant de son histoire. La filière de l’eau est le premier secteur économique des éco-industries, avec 124 000 emplois et un chiffre d’affaires de 16 milliards d’euros par an. En pleine mutation technologique et face à une concurrence très rude, cette filière doit dans les années à venir trouver une nouvelle dynamique lui permettant de se positionner de manière pérenne sur les nouveaux marchés nationaux et internationaux. Sur le marché français, l’absence de politique industrielle dans le secteur de l’eau, ajoutée à une réglementation nationale parfois complexe, pas toujours adaptée au temps de l’innovation, ont conduit certaines petites collectivités à porter leur choix d’investissement sur des solutions peu performantes, au détriment de leur propre intérêt et de celui de nos entreprises. Je le regrette. C’est pourquoi, dans un premier temps, j’ai encouragé les acteurs de l’eau, au travers du Comité stratégique de filière éco-industrie (Cosei), à travailler à la rédaction d’un contrat de filière permettant de structurer les actions des entreprises et de l’État dans une orientation commune et un cadre commun. J’ai eu l’occasion de féliciter les acteurs de la filière quand j’ai reçu ce contrat, avec le ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, en octobre 2013. Le plan qualité de l’eau et gestion de la rareté  : une dynamique collective au service de projets concrets Si les contrats de filière devaient remettre les acteurs en ordre de marche en améliorant leur environnement, les D.R. 34 plans industriels sont des catalyseurs de projets industriels collectifs concrets incarnés dans des objets, dans des offres industrielles, des choix de recherche et d’innovation. Les acteurs de la filière sont aujourd’hui pleinement engagés dans la dynamique collaborative des comités de filières et des 34 plans présentés par le président de la République. L’État soutient dans le cadre du plan industriel « qualité de l’eau et gestion de la rareté », leur dynamique d’investissement pour la valorisation de l’innovation, pour faire en sorte que, sur les marchés de demain, la France devienne une référence et une vitrine à l’export pour nos entreprises. Le président de la République a confié le pilotage de ce plan industriel à MM. Jean-Louis Chaussade, directeur général de Suez Environnement, et Christophe Chevillion, présidentdirecteur général d’Environnement SA, en vue d’écrire une feuille de route permettant de définir les sujets et actions à mener pour développer les marchés, gagner de nouvelles parts à l’export tout en créant des emplois en France. Le plan industriel contribuera à l’animation et la structuration de la filière autour de projets industriels concrets qui offriront au vivier de petites et moyennes entreprises dynamiques et innovantes l’opportunité de valoriser leurs technologies et savoirfaire, en s’appuyant sur les leaders mondiaux français. Un plan industriel prometteur en projets d’investissements structurants pour la France Six mois après le lancement des 34 plans de la Nouvelle France Industrielle j’ai souhaité recevoir MM. Jean-Louis Chaussade et Christophe Chevillion pour faire un point d’étape sur le plan « Qualité de l’Eau et Gestion de la rareté » qu’ils pilotent. Ils m’ont présenté les résultats
de leurs travaux et les quatre axes de développement de l’offre industrielle que les industriels du secteur ont choisi de retenir  : L’usine d’épuration de la ville durable Elle sera construite à partir de briques innovantes qui impactent la qualité et l’efficacité des traitements, les performances des rejets, la consommation énergétique. Son empreinte environnementale sera fortement réduite. L’usine d’épuration de la ville durable sera aussi productrice d’énergie, de produits recyclés (engrais, phosphore) et d’eau traitée de qualités adaptées aux usages. Elle s’inscrit pleinement dans l’économie circulaire, voulue à l’issue de la Conférence environnementale. Des démonstrateurs – vitrines technologiques du savoir-faire français – seront construits dans les régions pour prouver leurs performances environnementales et économiques aux collectivités françaises et aux futurs clients étrangers. La gestion intelligente des réseaux d’eaux Une meilleure gestion patrimoniale et fonctionnelle des réseaux d’eaux (potable, de collecte d’eaux de pluies et d’eaux usées), qui en longueur représentent deux fois le réseau routier, est un enjeu majeur pour les maîtres d’ouvrage et les opérateurs publics et privés tant d’un point de vue économique que du point de vue de la satisfaction des besoins des usagers finaux. La mise en place de réseaux intelligents sur le « petit cycle de l’eau » permet en effet de répondre durablement à des enjeux sanitaires (surveillance de la qualité de l’eau potable, gestion des débordements de réseaux d’assainissement.), de limiter l’impact environnemental (réduction des prélèvements dans le milieu, maîtrise des rejets..) et d’optimiser la gestion patrimoniale des réseaux d’eaux (optimisation des coûts de renouvellement, d’entretien et d’exploitation). A. Salesse La gestion intelligente de la ressource Intégrant l’instrumentation complète d’un bassin versant, les dernières technologies de l’information et de la communication, les modèles hydrologiques, le système de gestion intelligente de la ressource consolidera l’ensemble des données disponibles et fournira un outil d’aide à la décision pour mieux protéger et gérer la ressource d’eau, qui sera soumise à une pression de plus en plus forte dans les décennies futures. Il est nécessaire de tout mettre en oeuvre pour que l’offre Tribune industrielle anticipe et réponde à cet enjeu mondial. Les projets de démonstrateur doivent permettre de prouver l’intérêt économique et écologique de telles solutions dès à présent. Le dessalement de l’eau Si les grands groupes français sont des leaders mondiaux pour le dessalement d’eau, ils doivent compter avec une concurrence internationale très vive, sur des marchés aujourd’hui essentiellement situés à l’étranger. Les industriels proposeront une nouvelle L’eau magazine juin 2014 N°23 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 1L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 2-3L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 4-5L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 6-7L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 8-9L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 10-11L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 12-13L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 14-15L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 16-17L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 18-19L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 20-21L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 22-23L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 24-25L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 26-27L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 28-29L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 30-31L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 32-33L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 34-35L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 36-37L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 38-39L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 40-41L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 42-43L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 44-45L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 46-47L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 48-49L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 50-51L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 52-53L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 54-55L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 56-57L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 58-59L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 60-61L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 62-63L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 64-65L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 66-67L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 68-69L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 70-71L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 72-73L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 74-75L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 76