L'Eau Magazine n°23 jun à oct 2014
L'Eau Magazine n°23 jun à oct 2014

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 56 - 57  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
56 57
Qualité et développement durable Production d’eau potable à partir des eaux du Lac Léman Après 18 mois de travaux et d’essais, la nouvelle unité de production d’eau potable de Chevilly (Haute-Savoie) est désormais en service. Grâce à un process de dernière génération, elle sécurisera l’alimentation en eau potable de plusieurs communes pour au moins les deux prochaines décennies. Délivrant une qualité d’eau potable optimale, la station de Chevilly a par ailleurs été conçue pour limiter son empreinte environnementale  : faible impact visuel, sobre en énergie et économe en réactifs. 58 Pour répondre à l’augmentation de la demande en eau potable sur son territoire, requise par la croissance de la population, le Syndicat intercommunal des eaux des Moises (Siem) s’est doté d’une nouvelle unité de potabilisation, implantée à Chevilly, sur la commune d’Excenevex. Inauguré fin novembre 2013, cet ouvrage prend le relais de la station de pompage d’Yvoire sur le lac Léman, qui assurait une production quotidienne de 3 000 m 3 d’eau potable. Outre la hausse des capacités de production, la réglementation sur la turbidité, ainsi que des problèmes de bactériologie survenus en 2009, imposaient en effet une restructuration complète de la filière de traitement d’Yvoire, constituée initialement d’une microfiltration et d’une chloration. « Comme il était impossible d’agrandir la station d’Yvoire, située dans un local souterrain exigu, il a donc été décidé de construire une nouvelle usine à trois kilomètres de là », explique Nicolas Wilhelm, directeur des services techniques au Siem. Équipée d’un process moderne et complet, l’unité de Chevilly peut SIem désormais fournir 6 500 m 3 d’eau potable par jour, présentant une qualité constante et optimale. L’eau brute continue à être puisée depuis le site d’Yvoire qui, pour sa part, a été réhabilité afin d’exploiter davantage ses capacités originelles de pompage (30 000 m 3/j) et assurer le transfert de la ressource sur la nouvelle usine. Ultrafiltration exploitée à pleine capacité Après avoir envisagé plusieurs scénarios de traitement pour Chevilly, le Siem a privilégié la solution proposée par Degrémont/Aquasource, combinant l’ultrafiltration (UF), ozonation et charbon actif en grains (CAG). « La technologie membranaire traite la turbidité ainsi que les bactéries et virus, puis l’ozone oxyde les molécules carbonées dissoutes comme les pesticides, perturbateurs endocriniens ou encore les résidus médicamenteux. Le charbon actif joue ensuite le rôle d’affinage en retenant les composés cassés », explique Jérôme Gay, responsable commercial Europe d’Aquasource. Selon Nicolas Wilhelm, les eaux du lac Léman ne contiennent des micropolluants seulement qu’à l’état de traces. « En revanche, la concentration en pesticides est de 0,3 mg/l, alors que le seuil maximal est de 0,5 mg/l », ajoutet-il. Par ailleurs, pompées à 40 mètres de profondeur, ces eaux brutes sont peu chargées en matières en suspension, offrant la possibilité de les traiter directement sur l’ultrafiltration qui est ainsi exploitée à pleine capacité. Au total, la construction de l’unité de Chevilly, la réhabilitation d’Yvoire et la réalisation d’une canalisation entre les deux sites ont coûté près de 6 millions d’euros, financés en parti par l’Agence de l’eau Rhône- Méditerranée-Corse et le conseil général. Dans les prochaines années, les besoins en eau risquant encore d’augmenter – notamment ceux de la commune de Douvaine – la nouvelle unité pourra doubler sa production et ainsi la porter à 13 000 m 3 d’eau potable par jour, sans modification des infrastructures mises en place. Clément Cygler L’eau magazine juin 2014 N°23
EJ Sécurité des réseaux  : les trappes d’accès d’EJ reçoivent la certification britannique LPCB EJ a souhaité inscrire la certification britannique LPCB à ses produits pour répondre aux besoins de prévention contre le terrorisme. Le groupe EJ a reçu début 2014 la certification LPCB pour ses gammes FF et AG, des produits en acier d’accès aux réseaux d’eau. Le terme LPCB pour Loss prévention certification board, fait référence à l’agence britannique de certification qui classifie les performances de résistance des produits d’accès face à l’effraction selon une échelle de six niveaux. Délivrée par le laboratoire d’essais BRE (Building research establishment), cette certification fait office de référence au niveau européen et international pour les solutions contre le terrorisme. Les essais et les audits par le BRE se sont déroulés sur le site de fabrication d’EJ Ardennes en France, où sont conçus les produits de la gamme FF et AG pour le marché international. Les produits certifiés correspondent à des capots étanches aux eaux de ruissellement pour des zones piétonnes (gamme AG). La gamme FF est constituée de trappes d’accès pour les zones de circulation, pour les trottoirs ou les parkings. EJ a obtenu les niveaux 3 et 4 pour sa gamme FF, et le niveau 4 pour l’ensemble de ces produits AG. Le niveau 3 s’applique aux solutions de sécurisation optimale, avec la mise en place d’un verrouillage par quart de tour non détectable. Le niveau 4 correspond à un très haut niveau, relatif à la sécurisation anti-terroriste. Les niveaux 1 et 2 s’appliquant aux solutions de protection contre le vol furtif et une sécurisation dite élevée, avec un verrouillage par quart de tour à empreinte de clés non normalisées. Cette certification répond à des marchés de très haute sécurité. « Avec ces produits certifiés LPCB, EJ vise les marchés pour la protection des réservoirs d’eau potable contre le terrorisme chimique d’une part, et contre le risque d’explosion des réseaux d’eaux usées d’autre part », déclare Lionel Clavier, directeur marketing chez EJ Ardennes. Sophie Besrest La certification britannique LBCP valide et classifie les performances de résistance des produits d’accès. Qualité et développement durable L’eau magazine juin 2014 N°23 59



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 1L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 2-3L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 4-5L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 6-7L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 8-9L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 10-11L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 12-13L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 14-15L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 16-17L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 18-19L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 20-21L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 22-23L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 24-25L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 26-27L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 28-29L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 30-31L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 32-33L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 34-35L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 36-37L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 38-39L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 40-41L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 42-43L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 44-45L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 46-47L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 48-49L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 50-51L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 52-53L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 54-55L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 56-57L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 58-59L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 60-61L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 62-63L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 64-65L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 66-67L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 68-69L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 70-71L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 72-73L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 74-75L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 76