L'Eau Magazine n°23 jun à oct 2014
L'Eau Magazine n°23 jun à oct 2014

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 46 - 47  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
46 47
Enquête Autonome en énergie pendant dix ans, le débitmètre Aquamaster de la société ABB France (filiale du groupe helvético-suédois ABB) intègre la technologie GSM et SMS assurant une lecture centralisée automatique et le téléchargement des données. 48 en raison de l’incompatibilité du mode de collecte des données. Pour favoriser l’interopérabilité, certains compteurs comme l’Hydrus ou l’Iperl possèdent en plus de leur système de communication propriétaire, une plateforme au standard OMS (Open metering solution system) qui offre la possibilité d’être lu par de nombreux appareils. Développés plus récemment, de nouveaux procédés reposent désormais sur des systèmes ouverts et 100% interopérables, à l’image de la technologie Smarteo Water. Calculer en temps réel un rendement de réseau Avoir accès en temps réel aux informations sur la consommation d’eau apporte plusieurs avantages comme la possibilité de mesurer des retours d’eau, responsables d’éventuelles contaminations du réseau d’eau potable. Une meilleure gestion du parc incendie Pour faciliter la maintenance du parc incendie et donc l’intervention des pompiers, Saint-Gobain PAM a mis au point une solution installée dans le Vaucluse (cf. page 20, colloque Les enjeux de l’eau). Bayard quant à lui a conçu le système T’@gua. Installée sur un poteau ou une bouche d’incendie, une puce RFID permet de disposer de nombreuses informations, notamment la traçabilité des interventions terrain et les préconisations de maintenance. De plus, les données actualisées de terrain sur l’état du parc sont accessibles en temps réel aux pompiers, municipalités, et gestionnaires du réseau sur une plateforme web. ABB L’association de compteurs intelligents et d’outils de sectorisation (voir L’Eau Magazine n°51, p.58) permet également de réduire les pertes dans le réseau de distribution. L’analyse des consommations aide à identifier les fuites situées après les compteurs d’eau, qui sont à la charge des consommateurs. « Pour ces derniers, les compteurs intelligents assurent en outre une facturation fondées sur des données réelles et non sur des estimations, ce qui évite certaines difficultés », indique Sabine Fauquez-Avon, directrice générale adjointe d’Endetec, filiale de Veolia dédiée aux solutions smart water. Enfin, pour les opérateurs qui s’engagent bien souvent sur des résultats de performance, « un rendement quotidien peut être calculé en fonction des mètres cubes relevés par les compteurs d’eau et les débitmètres installés en entrée et en sortie d’un secteur de réseau » ajoute-t-elle. Suivre en continu les paramètres clés de l’eau potable Pour favoriser l’émergence de l’intelligence sur les réseaux d’eau potable, des débitmètres, outils de sectorisation, capteurs de niveau ou encore sondes de pression possèdent également des modules de communication. Les débitmètres conçus par ABB France (AquaMaster3), Endress+Hauser (Promag 800) et Krohne (Waterflux) intègrent ainsi la technologie GSM et GPRS 2 qui délivrent les données en temps réels. Pour optimiser la gestion d’un réseau, la tendance est également au développement de capteurs multiparamètres comme le MultiProbe+ d’EFS qui mesure plus d’une dizaine de paramètres, ou le capteur Kapta TM 3000 d’Endetec. Facilement intégrable dans une canalisation en charge sans interruption de service, cette sonde Kapta TM contrôle en temps réel et en ligne quatre paramètres clés de la qualité de l’eau d’un réseau de distribution  : taux de chlore, conductivité, pression et température. « Pour chaque capteur installé, des seuils de vulnérabilité de comportement normal sont fixés en fonction de la qualité de l’eau et du réseau. Si un paramètre dépasse ces seuils, une alerte est déclenchée sur l’interface web de visualisation dédiée, ou par SMS etemail », explique Sabine Fauquez- Avon. Outre la surveillance du taux de chlore tout le long du réseau, cette solution offre également la possibilité de surveiller et d’anticiper 2 General packet radio service est une norme pour la téléphonie mobile dérivée du GSM permettant un débit de données plus élevé. L’eau magazine juin 2014 N°23
d’éventuels incidents comme des retours d’eau ou une casse de canalisation. « La sonde Kapta TM identifie en effet les zones du réseau soumises à des variations de pression trop fortes, « les coups de béliers », permettant ainsi à l’opérateur de modifier la station de pompage afin de mieux réguler le débit », détaille Sabine Fauquez-Avon. Un centre névralgique pour optimiser l’exploitation des installations Pour intégrer et traiter toutes les informations provenant de cette instrumentation intelligente mais aussi des sites de production, des systèmes et des logiciels de supervision existent. Bien souvent, ces derniers font partis d’une offre commune avec la solution de télérelève. Pour améliorer la gestion de l’eau (potable et usée) par les collectivités, Saur a développé depuis 2008 ses Centres de pilotage opérationnel Saur Grâce à la mise en place de solutions Smart water, l’organisation des interventions sur les réseaux peut être améliorée. Enquête L’eau magazine juin 2014 N°23 49



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 1L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 2-3L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 4-5L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 6-7L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 8-9L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 10-11L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 12-13L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 14-15L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 16-17L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 18-19L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 20-21L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 22-23L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 24-25L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 26-27L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 28-29L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 30-31L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 32-33L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 34-35L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 36-37L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 38-39L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 40-41L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 42-43L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 44-45L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 46-47L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 48-49L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 50-51L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 52-53L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 54-55L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 56-57L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 58-59L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 60-61L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 62-63L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 64-65L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 66-67L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 68-69L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 70-71L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 72-73L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 74-75L'Eau Magazine numéro 23 jun à oct 2014 Page 76