L'Eau Magazine n°21 jun à oct 2013
L'Eau Magazine n°21 jun à oct 2013

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 60 - 61  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
60 61
Recherche & innovation Les solutions TECTA TM et KAPTA TM pour renforcer le monitoring environnemental du cycle de l’eau 60 Le capteur d’eau multiparamètres KAPTA. Nouvelle structure du groupe Veolia, Endetec a développé deux solutions autonomes en énergie et communicantes afin de renforcer la surveillance de l’eau potable. Dans le domaine de l’eau, l’instrumentation ne cesse de progresser, grâce notamment à l’émergence des technologies sans fil. Afin de compléter les solutions existantes, Endetec a mis au point deux dispositifs pour contrôler la qualité de l’eau potable. Entièrement automatisé, le nouveau système de détection microbiologique TECTA TM est ainsi capable de fournir des résultats de qualité laboratoire sur site pour la mesure des E. coli et des coliformes totaux dans l’eau. Outre la précision des analyses, cette technologie unique, qui intègre un procédé optique de pointe breveté, est considérée comme étant une des plus rapides au monde. Par rapport à des dispositifs plus traditionnels, la durée de l’échantillonnage aux résultats peut être réduite jusqu’à 80%. Facile d’utilisation, le TECTA TM, qui peut effectuer jusqu’à 16 tests simultanés d’échantillons, permet par ailleurs G-Cub, une nouvelle borne de gestion pour l’eau potable G-CUB, borne de gestion automatisée. Afin de gérer les débits, les plages horaires ainsi que les anomalies du réseau public d’eau potable ou du domaine privatif, Sainte-Lizaigne a développé la borne de gestion G-CUB. Zoom sur ce nouveau produit qui offrirait des économies en eau intéressantes. La société Sainte-Lizaigne, labellisée Aquaplus Entreprise en 2010, a mis au point une solution pour optimiser la gestion de l’eau potable. Appelée G-CUB, cette borne de gestion automatisée contrôle les paramètres de débit et détecte les anomalies. Ce dispositif se compose, outre d’une borne, d’un robinet, d’une vanne électronique alimentée par une pile lithium et d’une commande locale qui ouvre et ferme l’eau. Un compteur d’eau volumétrique vient compléter le tout. Ainsi, cette borne peut couper l’eau en cas de sur-débits et d’atteinte de seuils prédéfinis. Par ailleurs, une fonction de programmation permet de gérer des plages horaires (plages d’ouverture/fermeture) et des volumes (volume maximum journalier). Le système peut également servir à à des personnes non techniciennes d’être aux commandes. L’interprétation des résultats et le déclenchement des alarmes étant en plus gérés de façon totalement automatique. « Le deuxième dispositif développé est le KAPTA TM, un capteur d’eau multi-paramètres en ligne qui assure un suivi en temps réel de la qualité de l’eau potable circulant dans les réseaux de distribution », indique Caroline Chau, responsable marketing au sein de Veolia Water Solutions & Technologies. Doté d’un éventail complet de sondes innovantes, ce capteur autonome contrôle en continu plusieurs paramètres comme le chlore, la conductivité, la température et la pression. Les informations sont remontées grâce à un système de communication performant permettant à l’opérateur de suivre les données mesurées de son réseau, en temps réel, sur l’interface web de visualisation dédiée. Enfin, la sonde KAPTA s’installe facilement dans la canalisation en charge sans interruption de service et présente en outre un encombrement réduit, aisément adaptable à toutes les configurations de réseaux.C.C. purger les antennes de réseau ou à la mise hors gel. Cette solution offre ainsi des avantages en termes de réduction des consommation et préservation de la ressource par une gestion contrôlée. Le système peut être paramétré de façon standard ou via un logiciel qui permet également d’accéder à l’historique et au suivi des consommations et événements. La borne G-CUB peut convenir à différents sites où l’usage de l’eau n’est pas permanent et où les fuites sont difficiles à réparer comme les écoles, les stades et gymnases, les jardins publics, les campings ou encore les cimetières. Dans ce dernier lieu, ce système de gestion a permis de réduire de 30% la consommation en autorisant l’eau seulement pendant les horaires d’ouverture et en assurant une disjonction automatique en cas de fuite majeur. Ces économies importantes réalisées sur le volume d’eau consommé apporteraient, selon Sainte-Lizaigne, un retour sur investissement à court terme. Manuel Castel L’eau magazine juin 2013 N°21
« Après avoir commercialisé avec succès la première gamme Spektron en 2007, Xylem a poursuivi ses efforts de recherche et développement afin d’améliorer toujours l’efficacité énergétique et la maintenance de ces dispositifs », explique Amaury Totain, ingénieur Traitement chez Xylem. Cinq années après, la série WedecoSpektron e arrivait sur le marché. Cette nouvelle gamme de réacteurs ultraviolet (UV), constituée de onze modèles, intègre de nombreuses innovations. « L’optimisation d’un réacteur UV dépend essentiellement de deux paramètres, le flux hydraulique et le rayonnement UV », précise Amaury Totain. Jusqu’à 20% de débit supplémentaire Un important travail de simulation numérique a donc été réalisé afin de parvenir à un flux le plus homogène possible tout en limitant les pertes de charge. Résultat obtenu grâce à la forme en L du réacteur, mais surtout à la mise en place d’un répartiteur de flux breveté par Xylem, appelé OptiCone TM, qui améliore l’écoulement de l’eau dans le réacteur, et ce, quelle que soit la configuration d’installation. « En rendant le flux plus homogène, l’OptiCone TM permet d’optimiser le temps de contact de l’eau avec les lampes UV, ce qui procure de meilleures performances de désinfection », détaille Amaury Totain. Par ailleurs, ces réacteurs sont équipés de la dernière technologie de lampes UV et de ballasts WedecoEcoray qui offrent un rendement énergétique supérieur à 40%. Fabriquées entièrement dans les usines de Xylem, ces lampes basse pression contenant jusqu’à 80% de mercure en moins par rapport aux générations précédentes, ont une durée de vie accrue d’environ 16 000 heures (14 000 heures garanties). En option, un système de régulation de la dose UV, OptiDose, assure une modulation en continu de la puissance des lampes de 50 à 100% en fonction des besoins. Cette régulation se base sur l’intensité UV mesurée par un capteur certifié Selon la norme autrichienne Onorm. Recherche & innovation Réacteurs UV WedecoSpektron e  : performance et haute efficacité énergétique Répartiteur de flux, régulation de la dose UV, lampes de dernière génération, écran tactile, nettoyage automatique… Dotée de ces récentes technologies, la nouvelle gamme de réacteurs UV WedecoSpektron e assure à l’exploitant des économies d’énergie, tout en facilitant son exploitation et sa maintenance. – témoin essentiel des conditions de fonctionnement en temps réel – et sur le débit d’eau circulant dans le réacteur. « Au final, ces différents dispositifs offrent la possibilité, pour un même réacteur et une même puissance électrique, de désinfecter jusqu’à 20% de débit en plus », estime l’ingénieur de Xylem. En termes de suivi et de maintenance, un écran tactile EcoTouch permet le contrôle en continu du système et un dispositif optionnel de nettoyage automatique maintient les gaines de quartz propres et supprime les opérations périodiques de nettoyage manuel. Attestation de conformité sanitaire (ACS) Avec une capacité de traitement allant jusqu’à 1000 m 3/h, les réacteurs Spektron e couvrent un large éventail d’applications allant de la désinfection d’eaux de processindustriels à la production d’eau potable. Pour cette dernière utilisation, sept des onze modèles – en attendant la validation des quatre autres – ont obtenu en mars 2013 l’attestation ACS UV (voir L’Eau Magazine n°20). En vigueur depuis le 1er janvier 2013, cette attestation est obligatoire pour tout nouveau réacteur UV destiné au traitement de l’eau potable en France. Un délai de trois ans pour la mise en conformité ayant été défini, cette ACS sera obligatoire à partir du 1er janvier 2016 pour tous les réacteurs UV utilisés dans les traitements de l’eau. M.C. L’eau magazine juin 2013 N°21 61 Xylem Cette nouvelle attestation ACS UV vise non seulement à vérifier l'inocuité des matériaux des réacteurs Spektron mais également son efficacité.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 1L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 2-3L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 4-5L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 6-7L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 8-9L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 10-11L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 12-13L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 14-15L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 16-17L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 18-19L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 20-21L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 22-23L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 24-25L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 26-27L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 28-29L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 30-31L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 32-33L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 34-35L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 36-37L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 38-39L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 40-41L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 42-43L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 44-45L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 46-47L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 48-49L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 50-51L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 52-53L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 54-55L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 56-57L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 58-59L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 60-61L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 62-63L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 64-65L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 66-67L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 68-69L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 70-71L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 72-73L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 74-75L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 76-77L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 78-79L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 80-81L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 82-83L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 84