L'Eau Magazine n°21 jun à oct 2013
L'Eau Magazine n°21 jun à oct 2013

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
Territoires 24 Une des priorités pour le X e programme est de diminuer la pression sur les ressources en eau du Bassin Adour-Garonne. Un nouvel outil pour les collectivités Pour atteindre les objectifs fixés par la DCE et le Sdage, les collectivités peuvent s’appuyer sur un nouvel outil, le contrat territorial. Ce dernier offre la possibilité aux maîtres d’ouvrages de prioriser les actions visant le bon état, sur une échelle géographique pertinente, sur des thématiques et une durée choisies par les opérateurs. L’Agence met donc à leur disposition des aides avantageuses et une ingénierie financière adaptée (taux d’aide bonifié couplé à des prêts ou des avances remboursables). Des moyens accrus pour le X e programme Intervenant à mi-parcours du Sdage, le X e programme (2013-2018) entend mieux répondre aux grands enjeux du bassin Adour- Garonne, notamment le bon état des eaux fixé à 60% en 2015. Pour y parvenir, l’Agence de l’eau dispose d’une capacité d’intervention accrue afin de soutenir techniquement et financièrement les acteurs de l’eau dans un contexte économique difficile. « Pour les six prochaines années, une enveloppe de 1,64 milliard d’euros a été votée, soit une augmentation de 24% par rapport au précédent programme (1,33 milliard sur la période 2007-2012) », se réjouit Bruno Cinotti, « et ce sans réévaluer les redevances payées par les usagers durant ce nouveau programme ». Au cours du IX e programme, le montant des redevances avaient progressé toutefois de près de 30%, avec une augmentation de 9% par an entre 2009 et 2011. Avec cette enveloppe plus conséquente, plusieurs thématiques ont ainsi vu leurs dotations croître, et pour certaines de manière conséquente comme l’alimentation en eau potable. « La première attente des populations étant de recevoir une eau potable d’une qualité élevée, l’Agence a augmenté de 172 à 240 millions d’euros les aides allouées, ce qui correspond à une hausse d’environ 40% », pointe Bruno Cinotti. Les actions préventives seront renforcées pour protéger au mieux le plus grand nombre de captages stratégiques du bassin. Cette amélioration de la qualité des eaux brutes passe également par une diminution des pollutions diffuses sur ces zones. 90 millions d’euros (+11%) sont ainsi consacrés à la lutte contre les pollutions agricoles pour sensibiliser les professionnels à l’usage de certaines substances (pesticides…) et surtout les aider à changer leurs pratiques agricoles. Restauration écologique des milieux aquatiques Thèmes centraux de ce X e programme, les milieux aquatiques et leur préservation ne sont également pas en reste. Près de 180 millions d’euros, soit 75% de plus par rapport au IX e programme, permettront en particulier de développer des structures communales pour gérer les cours d’eau et de contribuer à l’effacement des ouvrages. « Il est important de restaurer et de préserver la continuité écologique afin de retrouver la capacité épuratoire du milieu. De plus, le bassin Adour-Garonne est le seul à avoir toutes les espèces de poissons migrateurs amphihalins, c’est-à-dire dont le cycle de vie alterne entre le milieu marin et l’eau douce », détaille Bruno Cinotti. Environ 1 800 ouvrages devraient ainsi être équipés de passes à poissons ou de rivières de contournement d’ici 2018 avec l’aide de l’Agence et en lien avec les schémas de la Trame bleue. Mais la mise en place de passes à poissons ne règle pas tout. En laissant un barrage sur un cours d’eau, le mouvement des sédiments, qui est indispensable au bon fonctionnement des milieux, est empêché. Sur cette thématique des L’eau magazine juin 2013 N°21 AEAG
Organisation de l’Agence de l’eau Adour-Garonne AEAG Territoires (1) Depuis le départ de Marc Abadie (ancien directeur général) pour le ministère de l’Intérieur le 1er janvier 2013, son poste est resté vacant. Son remplaçant devrait être nommé très prochainement. (2) Depuis le 1er mai 2013, l’ancien directeur général adjoint, Bruno Cinotti, a pris la tête de la Direction départementale des Yvelines. milieux aquatiques, des actions seront également conduites afin de renforcer les partenariats pour préserver les zones humides, mais aussi afin de mieux prendre en compte la biodiversité. L’Agence de l’eau Adour-Garonne, qui a récemment adhéré à la stratégie nationale en faveur de la biodiversité 2, souhaite dès à présent appliquer les priorités nationales au bassin. En outre, la majorité des actions se déroulant sur le domaine privé, l’acceptation sociale est un élément essentiel pour la réussite de cette politique environnementale. « Il faut comprendre que quand on travaille sur le grand cycle de l’eau, les résultats ne peuvent être immédiats ». Les milieux aquatiques ont un temps de réponse à moyen terme, donc les opérations mises en place entre 2007 et 2012 porteront leurs fruits plus tard. Enfin, ce budget de 180 millions participera à une meilleure gestion des inondations, en 2 Cette stratégie nationale vise à modifier notre rapport à la nature afin de préserver et valoriser la biodiversité. 180 millions d’euros pour la restauration écologique des milieux aquatiques. L’eau magazine juin 2013 N°21 25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 1L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 2-3L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 4-5L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 6-7L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 8-9L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 10-11L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 12-13L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 14-15L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 16-17L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 18-19L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 20-21L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 22-23L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 24-25L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 26-27L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 28-29L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 30-31L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 32-33L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 34-35L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 36-37L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 38-39L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 40-41L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 42-43L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 44-45L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 46-47L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 48-49L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 50-51L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 52-53L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 54-55L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 56-57L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 58-59L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 60-61L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 62-63L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 64-65L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 66-67L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 68-69L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 70-71L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 72-73L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 74-75L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 76-77L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 78-79L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 80-81L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 82-83L'Eau Magazine numéro 21 jun à oct 2013 Page 84