L'Eau Magazine n°20 nov 12 à mai 2013
L'Eau Magazine n°20 nov 12 à mai 2013

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 64 - 65  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
64 65
Dossier - Biogaz La station du Pertuiset est un des quatre sites à être équipés du procédé de digestion poussée BioThélys. place dans ces pays d’un tarif d’achat de l’électricité attractif depuis longtemps. En France, avant 2006, le tarif était inférieur au prix du réseau, et les petites et moyennes stations n’avaient alors pas d’intérêt à investir dans ce type de technologie relativement onéreuse », indique Marc Cantegril. Seules les grandes stations comme Seine-Amont, Marseille ou encore Besançon pouvaient réellement se le permettre afin de valoriser au mieux le biogaz produit. Avec la publication d’un nouveau tarif en 2006, puis en 2011, le temps de retour sur investissement des installations de cogénération a été réduit de moitié, passant en moyenne de quinze à sept ans. Depuis, les installations de cogénération se sont multipliées, et plusieurs sont en cours ou achevées. Par exemple, la station de Maera (470 000 EH) à Montpellier ou celle de Meistratzheim 64 Un projet d’injection de biogaz à Strasbourg La première injection de biogaz dans le réseau français pourrait arriver dès 2014, si la réglementation évolue et autorise cette technique. La ville de Strasbourg a en effet décidé d’améliorer la valorisation du biogaz produit par sa station de traitement des eaux usées d’une capacité de 1000 000 EH. Financé à hauteur de 2,4 millions d’euros par le programme européen Life+, le projet, porté par la ville et Degrémont, a pour objectif de mettre en place un site pilote d’injection en 2013. « Actuellement, notre futur procédé, en particulier l’unité d’épuration par cryogénisation, est en train d’être affiné grâce aux retours d’expérience de divers exemples européens. Mais tant qu’il n’y aura pas de modification réglementaire, le projet ne pourra aboutir », précise Arnaud Rostan, qui ajoute que des études sur les risques sanitaires sont en cours en Alsace (205 000 EH) a été raccordée au réseau ERDF en 2012. De plus petites stations, comme la station d’épuration du Fenat dans l’Isère (44 500 EH) ou celle de Campo Dell’Oro en Corse (45 000 EH) ont également été séduites par cette solution de valorisation. L’utilisation du biogaz issue de boues d’épuration pour faire de la cogénération impose tout de même la mise en place de quelques étapes de traitement supplémentaires. Avant son introduction dans le moteur, le biogaz est asséché en général par réfrigération, puis épuré de son hydrogène sulfuré (H 2 S) corrosif par différents procédés (oxyde de fer, charbon actif). La filtration des siloxanes est également rendue nécessaire afin d’éviter que la silice se dépose dans la chambre de combustion. Celle-ci pouvant occasionner des dommages au pour aider la France et d’autres pays européens à se doter d’une législation adéquate. Au total, ce sont près de 800 000 euros qui seront consacrés à des analyses de la qualité du biogaz effectuées par la société SGS et l’Institut Pasteur de Lille. Le directeur de la station se montre par ailleurs confiant sur une éventuelle évolution réglementaire, car « le biogaz issu de stations d’épuration est bien plus propre que celui produit par les ISDND qui est pourtant accepté dans le réseau ». Outre cette autorisation, la viabilité du projet dépendra également du tarif fixé par le gouvernement. Une chose est sûre  : si la totalité du biogaz produit par la station est injectée dans le réseau, Strasbourg diminuerait de deux tiers son empreinte environnementale et atteindrait l’objectif européen du facteur 4 avec 35 ans d’avance. L’eau L’eau magazine magazine novembre juin 2011 2012 N°17 N°20 Sivo
groupe électrogène, tels que la rupture de soupape ou la dégradation des culasses et des segments. Injection dans le réseau, une valorisation totale du biogaz Deux autres voies de valorisation, l’injection dans le réseau de gaz naturel et la production de biométhane carburant (bioGNV), existent également, mais tardent à se développer en France. Dans ces deux cas, le biogaz nécessite un traitement complet pour être transformé en biométhane, de manière à ce qu’il soit similaire au gaz naturel. De nombreuses techniques d’épuration (lavage avec un solvant organique ou aux amines, technologie membranaire, cryogénisation, adsorption module par pression) sont proposées et permettent d’éliminer non seulement les éléments traces (eau, H 2 S, composés halogénés) mais surtout le gaz carbonique afin d’augmenter la concentration en méthane. En France, l’injection de biométhane n’est autorisée que depuis novembre 2011, pour le biogaz issu de l’agriculture ou des installations de stockage de déchets non dangereux (ISDND). Pour celui des stations d’épuration, l’Anses n’a pas encore rendu d’avis, par manque de données sur le sujet. « Ce type d’injection est réalisée dans quelques pays européens comme l’Allemagne ou le Danemark. En Suisse, cette pratique est également autorisée, pourtant ce pays est connu pour être très réglementé en matière d’environnement », souligne Éric Fievez. De nombreux acteurs militent ainsi pour que cette voie puisse être exploitée, car l’injection qui n’est affectée par aucun rendement de combustion présente l’avantage d’offrir une valorisation quasi-totale. Les distributeurs de gaz comme GrDF ou Poweo sont également sensibles à cette idée, certains de leurs clients souhaitant du gaz renouvelable, notamment ceux soumis au quota carbone. « En outre, les stations sont souvent situées à proximité de villes ou de zones fortement consommatrices de gaz. L’injection de biogaz de Step possède donc un potentiel très intéressant », précise Caroline Marchais, déléguée du Club Biogaz. Le sujet n’est donc pas clos et le biométhane issu de stations d’épurations devrait pouvoir être injecté début 2013, avec un tarif d’achat en cours de définition. Un projet d’injection de biogaz à Strasbourg (voir encadré ci-contre) a par ailleurs été accepté par le programme de financement Life + de la Commission européenne. « Il reste toutefois conditionné à une future modification de la réglementation », espère Arnaud Rostan, de chez Degrémont, directeur de la station de Strasbourg. Pour Marc Cantegril, même si le biogaz produit par les stations d’eaux usées présente une qualité fluctuante, toutes les L’eau magazine juin 2011 N°17 Dossier – Biogaz La valorisation multi-voie de Seine Aval Sur la station de Seine Aval du SIAAP (Syndicat interdépartemental d’assainissement de l’agglomération parisienne) qui fut le premier site français à se doter d’un procédé de digestion anaérobie en 1940, la valorisation énergétique du biogaz est la principale source d’énergie interne. 50% du biogaz produit est ainsi utilisé en chaudière pour le conditionnement thermique, 33% pour la production d’air nécessaire au traitement biologique des eaux, 12% pour produire de l’électricité au process grâce à une turbine à gaz et enfin 5% pour le chauffage des locaux. 60 à 70% des besoins énergétiques de Seine Aval sont ainsi couverts par ces différentes valorisations. technologies d’épuration proposées sont capables de générer un biométhane conforme à la qualité requise par le réseau. « Mais il faudra s’assurer de la capacité d’absorption du réseau », souligne le responsable de Veolia. Il faut ainsi qu’il y ait une demande suffisante en gaz naturel dans les zones desservies par le réseau pour éviter toute complication technique. En été, où la consommation en gaz est moindre, l’excédent pourrait être brûlé en torchère ou valorisé en cogénération comme solution complémentaire. Pour l’instant, le problème de saturation de ce réseau ne se pose pas encore, et même si la réglementation autorise cette technique, les productions de biogaz de stations seraient encore trop faibles pour réellement créer des difficultés. Une des solutions pour L’eau magazine novembre 2012 N°20 65 Veolia



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Eau Magazine numéro 20 nov 12 à mai 2013 Page 1L'Eau Magazine numéro 20 nov 12 à mai 2013 Page 2-3L'Eau Magazine numéro 20 nov 12 à mai 2013 Page 4-5L'Eau Magazine numéro 20 nov 12 à mai 2013 Page 6-7L'Eau Magazine numéro 20 nov 12 à mai 2013 Page 8-9L'Eau Magazine numéro 20 nov 12 à mai 2013 Page 10-11L'Eau Magazine numéro 20 nov 12 à mai 2013 Page 12-13L'Eau Magazine numéro 20 nov 12 à mai 2013 Page 14-15L'Eau Magazine numéro 20 nov 12 à mai 2013 Page 16-17L'Eau Magazine numéro 20 nov 12 à mai 2013 Page 18-19L'Eau Magazine numéro 20 nov 12 à mai 2013 Page 20-21L'Eau Magazine numéro 20 nov 12 à mai 2013 Page 22-23L'Eau Magazine numéro 20 nov 12 à mai 2013 Page 24-25L'Eau Magazine numéro 20 nov 12 à mai 2013 Page 26-27L'Eau Magazine numéro 20 nov 12 à mai 2013 Page 28-29L'Eau Magazine numéro 20 nov 12 à mai 2013 Page 30-31L'Eau Magazine numéro 20 nov 12 à mai 2013 Page 32-33L'Eau Magazine numéro 20 nov 12 à mai 2013 Page 34-35L'Eau Magazine numéro 20 nov 12 à mai 2013 Page 36-37L'Eau Magazine numéro 20 nov 12 à mai 2013 Page 38-39L'Eau Magazine numéro 20 nov 12 à mai 2013 Page 40-41L'Eau Magazine numéro 20 nov 12 à mai 2013 Page 42-43L'Eau Magazine numéro 20 nov 12 à mai 2013 Page 44-45L'Eau Magazine numéro 20 nov 12 à mai 2013 Page 46-47L'Eau Magazine numéro 20 nov 12 à mai 2013 Page 48-49L'Eau Magazine numéro 20 nov 12 à mai 2013 Page 50-51L'Eau Magazine numéro 20 nov 12 à mai 2013 Page 52-53L'Eau Magazine numéro 20 nov 12 à mai 2013 Page 54-55L'Eau Magazine numéro 20 nov 12 à mai 2013 Page 56-57L'Eau Magazine numéro 20 nov 12 à mai 2013 Page 58-59L'Eau Magazine numéro 20 nov 12 à mai 2013 Page 60-61L'Eau Magazine numéro 20 nov 12 à mai 2013 Page 62-63L'Eau Magazine numéro 20 nov 12 à mai 2013 Page 64-65L'Eau Magazine numéro 20 nov 12 à mai 2013 Page 66-67L'Eau Magazine numéro 20 nov 12 à mai 2013 Page 68-69L'Eau Magazine numéro 20 nov 12 à mai 2013 Page 70-71L'Eau Magazine numéro 20 nov 12 à mai 2013 Page 72-73L'Eau Magazine numéro 20 nov 12 à mai 2013 Page 74-75L'Eau Magazine numéro 20 nov 12 à mai 2013 Page 76-77L'Eau Magazine numéro 20 nov 12 à mai 2013 Page 78-79L'Eau Magazine numéro 20 nov 12 à mai 2013 Page 80-81L'Eau Magazine numéro 20 nov 12 à mai 2013 Page 82-83L'Eau Magazine numéro 20 nov 12 à mai 2013 Page 84-85L'Eau Magazine numéro 20 nov 12 à mai 2013 Page 86-87L'Eau Magazine numéro 20 nov 12 à mai 2013 Page 88