L'Eau Magazine n°19 jun à oct 2012
L'Eau Magazine n°19 jun à oct 2012

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 58 - 59  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
58 59
Recherche & innovation 58 Gaïa2  : vers une gestion dynamique des réseaux d’assainissement Après Gaïa, c’est au tour de Gaïa2 de superviser les centaines de kilomètres de réseaux d’assainissement du Conseil général des Hauts-de-Seine. Plus performant, cet outil de surveillance reste ouvert à toutes nouvelles évolutions. Présentation de Gaia2 aux élus. « Envisager une gestion active des réseaux... » Fin décembre 2011, le Conseil général des Hauts-de-Seine (92) inaugurait un outil de supervision pour la gestion de ses 625 km de réseaux d’assainissement, Gaïa2. Ce nouveau superviseur remplace l’outil de surveillance Gaïa, développé dans les années 1980 autour de la mesure de la pluie et des débits circulant dans les égouts. Système ouvert et sécurisé Gaïa2 apporte de nouvelles fonctionnalités parmi lesquels des accès nomades aux données du poste de contrôle via internet, des outils d’aide à la décision améliorés et un renforcement des possibilités de gestion à distance des ouvrages du réseau. Il permet par exemple de piloter des vidanges à distance, et de mieux gérer les déplacements de personnel à l’intérieur du réseau. Il offre aussi un système redondant sécurisé, un paramétrage de 12 000 variables, et une interface homme-machine plus ergonomique. Grâce au Web, il est aussi possible d’ouvrir le système vers d’autres outils qui à terme pourront servir pour faire évoluer le mode de gestion. « Jusqu’ici, nous faisions une gestion passive du réseau d’assainissement », reconnait François Kosciusko-Morizet, vice-président délégué à l’Urbanisme, l’Eau et l’Assainissement du Conseil général du 92, et maire de Sèvres. « Aujourd’hui, on a toutes les précisions sur les épisodes de pluie et leur intensité, et à terme, j’espère que nous pourrons envisager une gestion active de réseaux », poursuit-il. Pour le moment, Gaïa2 se situe plutôt entre les deux, mais elle permet déjà certaines avancées. « En prenant par exemple en compte les données par temps sec, et en parallèle, celles sur les déversoirs, si nous observons des variations du niveau de ces dispositifs alors qu’il fait beau, cela signifie qu’il y a un problème, et on peut donc réagir dans l’immédiat », illustre le maire de Sèvres. Priorités aux études et au paramétrage Avec Gaïa, le réseau à 75% unitaire du département comptait 750 capteurs installés avec leurs automates. En 2015, ils devraient être 1000. Certains automates ont dû être remplacés. « Ils n’étaient pas compatibles avec notre nouvel outil, ce qui nous obligeait, soit à développer un nouveau protocole standard pour ces automates, soit à les changer pour éviter tôt ou tard d’avoir d’autres modifications à apporter sur l’appareil », résume François Kosciusko-Morizet. Gaïa2 a été développé en deux ans par Ineo (filiale de GDF-Suez) et Ondeo Systems. Le montant du projet représente un million d’euros, dont 60% ont été consacrés aux études et au paramétrage. Il est exploité par le délégataire de service public d’assainissement, la Société des eaux de Versailles et de Saint-Cloud (Sevesc). Sophie Besrest L’eau magazine juin 2012 N°19 CG des Hauts-de-Seine
Depuis la tempête Xynthia, les pouvoirs publics ont pris conscience du manque de préparation et de prévention au niveau local face aux risques prioritaires que sont les inondations et les submersions marines. De ce constat est né en 2009 Hydroguard, un projet de recherche et développement qui vise à créer un système autonome de surveillance automatisée des cours d’eau et du trait de côte des territoires. Retenu lors du 8 e appel à projet du Fonds unique interministériel (FUI), le projet se chiffre à 3,3 millions d’euros. Il est financé par l’Europe, les régions Languedoc-Roussillon et Paca, la Direction générale de la compétitivité, de l’industrie et des services (DGCIS), Oseo, et les membres partenaires  : EsecoSystems, Egis Eau, C2‘Innovativ’Systems, ainsi que deux laboratoires de recherche de l’École des Mines d’Alès. Des outils plus performants L’objectif d’Hydroguard est d’une part d’optimiser les solutions existantes, et d’autre part d’apporter des réponses à certains verrous technologiques. « À ce jour, il n’existe pas de solution industrielle de radio cognitive et de radio logicielle, permettant un maillage sans fil autoadaptatif pour répondre aux conditions extrêmes de l’environnement, qui pourtant ont tendance à se produire de plus en plus fréquemment et avec une intensité croissante en raison du réchauffement climatique », illustre Ivan Lovric, directeur d’EsecoSystems, entreprise coordinatrice du projet. Une autre recherche en cours concerne les données de mesure des capteurs. Ces mesures parfois erronées sont transmises aux laboratoires et aux instituts de traitement sans correction. « Ceci a pour conséquence une non-certification des mesures et un traitement potentiellement douteux mélangeant les données correctes et les données erronées », regrette Ivan Lovric. Hydroguard devrait permettre de pallier ce doute. Une solution de filtre automatique des alertes est ainsi étudiée afin de pouvoir certifier la qualité des données. Pour suivre sur le terrain les recherches en laboratoires, deux sites pilotes sont mis en place  : l’un sur l’étang de Thau (Hérault) pour le risque de submersion marine et lagunaire et le risque de rupture du cordon dunaire, et l’autre sur la commune d’Alès (Gard), pour la gestion des masses d’eau. Un savoir-faire français Pour étendre les retombées attendues du projet, des interfaces sont prévues avec d’autres projets labellisés par le Pôle de compétitivité Risques 1. « On peut citer le projet Réseau d’alerte aux tsunamis et côtiers en Méditerranée (Ratcom) qui s’intéresse aux problèmes des tsunamis », précise Guillaume Riou, responsable projets au sein du Pôle Risques. Suivant les résultats obtenus, Hydroguard devrait pouvoir offrir un nouveau service d’appui aux collectivités et aux services de l’État. Par le développement de nouvelles solutions, EsecoSystems vise aussi le marché des États-Unis concernant la submersion marine, la sécheresse et la qualité de l’eau. Quand la recherche française s’exporte… S.B. Recherche & innovation Surveillance des risques d’inondation et de submersion marine avec Hydroguard Un consortium composé de laboratoires de recherche et d’entreprises travaille depuis 2009 sur le projet Hydroguard pour la surveillance automatisée des risques liés à l’eau. 1 Pôle de compétitivité créé en 2005 et situé à Aix-en-Provence. www.pole-risques.com « Des conditions extrêmes de plus en plus fréquentes. » L’eau magazine juin 2012 N°19 59 Esecosystems



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 1L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 2-3L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 4-5L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 6-7L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 8-9L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 10-11L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 12-13L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 14-15L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 16-17L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 18-19L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 20-21L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 22-23L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 24-25L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 26-27L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 28-29L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 30-31L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 32-33L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 34-35L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 36-37L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 38-39L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 40-41L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 42-43L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 44-45L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 46-47L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 48-49L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 50-51L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 52-53L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 54-55L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 56-57L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 58-59L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 60-61L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 62-63L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 64-65L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 66-67L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 68-69L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 70-71L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 72-73L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 74-75L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 76-77L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 78-79L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 80