L'Eau Magazine n°19 jun à oct 2012
L'Eau Magazine n°19 jun à oct 2012

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 54 - 55  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
54 55
Recherche & innovation Un procédé innovant pour recycler les eaux industrielles traitées Depuis l’automne 2011, l’usine d’Essilor à Sézanne s’est dotée d’une association unique de technologies qui lui permet de réutiliser l’eau directement en production. Zoom sur un procédé qui combine, pour la première fois, un réacteur biologique à un filtre membranaire céramique. Le passage de l’eau usée dans le réacteur biologique et les filtres céramiques assure un important abattement de la demande chimique en oxygène. « Deux ans de tests et d’études ont été nécessaires. » 54 Sur le site industriel Essilor de Sézanne, en Champagne-Ardenne, l’eau joue un rôle important dans la production de verres semi-finis. Utilisée comme fluide caloporteur dans les 69 étuves de l’usine, l’eau est un élément essentiel pour assurer les opérations de polymérisation des verres en matière organique. Près de 60 m 3 d’eau sont donc nécessaires pour garantir la production du site, estimée à près de 9 millions de verres en 2011. Mais dans un souci de préservation des ressources naturelles, Essilor a souhaité mettre en place un procédé lui offrant la possibilité de traiter et de recycler l’eau de son process. Pour y parvenir, le spécialiste mondial de l’optique ophtalmique a demandé à Veolia Water STI de lui développer un système de traitement capable d’éliminer les déchets organiques issus de la polymérisation du verre. Essilor Un procédé de recyclage unique « Plus de deux ans de tests et d’études ont été nécessaires pour arriver à concevoir une solution pertinente et adaptée à nos besoins », précise Jean-Marie Keller, directeur immobilier et ancien directeur HSE 1 d’Essilor. Dans un premier temps, Veolia Water STI a analysé le cycle de l’eau de l’usine pour ensuite étudier la composition de l’eau usée et réaliser des essais de faisabilité en laboratoire. Suite aux résultats de ces études, deux essais pilote ont été menés pendant un an à l’échelle 1/10 sur les usines de Dijon et Sézanne. Le procédé retenu par les chercheurs repose sur un circuit de recyclage en boucle qui couple pour la première fois un réacteur biologique à des filtres membranaires céramiques. Présentes dans le réacteur biologique, des bactéries vont détruire la pollution organique, tandis que les filtres qui supportent les méthodes de lavages agressives retiennent la biomasse solide. Jusqu’à 57 m 3 d’eau traitée par jour Concrètement, l’eau polluée, issue du remplissage des 69 étuves de 800 litres chacune, est acheminée dans une zone de stockage de 63 m 3 avant de rejoindre un local en sous-sol où elle sera traitée. Le passage de l’eau usée dans le réacteur biologique et les filtres céramiques assure un important abattement de la DCO 2, cette dernière passant d’une concentration de 1000 mg/l en sortie des cuves à 150 mg/l en fin de traitement. Une qualité suffisante pour que l’eau recyclée soit de nouveau incorporée au process. Au total, le système permet de traiter jusqu’à 57 m 3 d’eau par jour en semaine et 40 m 3 le week-end, tout en garantissant un taux de recyclage de 70%. Soit une économie non négligeable de la ressource naturelle en eau. « Installée depuis fin 2011, le procédé 1 Hygiène, santé, environnement. 2 Demande chimique en oxygène L’eau magazine juin 2012 N°19
est encore dans une phase d’évolution et d’optimisation. Lorsque les bactéries du réacteur biologique se seront suffisamment développées, les performances pourront être supérieures, l’objectif étant d’atteindre un taux de recyclage proche de 90% », indique Christelle Lecuret, ingénieur Hygiène, santé et environnement chez Essilor. Ce système de recyclage étant complexe, Veolia se déplace actuellement une fois par mois pour assurer le suivi de l’installation et aider à son optimisation, avant que les salariés du site la prennent en main. Ces derniers recevront, par ailleurs, une formation adéquate. Une démarche environnementale globale Cette initiative de recyclage des eaux industrielles traitées fait partie d’une démarche plus large entamée dès 2006 par Essilor. « Nos activites ne sont pas grandes consommatrices d’eau, cependant notre position de leader mondial nous impose de mettre en place une démarche de développement durable en particulier sur la consommation d’eau. Certaines de nos usines sont présentes sur des zones de stress hydriques, il était important de réussir à diminuer notre consommation d’eau pour préserver les ressources naturelles locales, mais aussi pour nous permettre de poursuivre durablement nos activités dans ces zones », appuie Patrick Poncin, directeur de l’ingénierie Monde chez Essilor. « Dans le cadre de sa politique de développement durable, le Groupe s’est ainsi engagé dans un vaste programme mondial de réduction de consommation d’eau. L’objectif actuel est de diviser par deux les consommations sur les trois prochaines années », indique Jean-Marie Keller. En effet, même si l’impact environnemental de la fabrication de verre reste relativement faible, Essilor souhaite sécuriser les approvisionnements en eau et également en énergie afin d’offrir une plus grande indépendance à ses sites de production. Le système mis en place sur Sézanne pourrait donc servir de modèle et devrait être dupliqué sur d’autres usines utilisant le procédé de polymérisation à l’eau et situées notamment dans des zones où des problèmes de pénurie d’eau se répètent. Clément Cygler Recherche & innovation Installation de recyclage des eaux de polymérisation Cuve de stockage Eau adoucie Étuve de polymérisation Boue activée (56 m 3) L’eau magazine juin 2012 N°19 55 Aérateur W Échangeur Membranes céramique Cuve CIP Eau traitée (40 m 3) Eau traitée recyclée (40 m 3)



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 1L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 2-3L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 4-5L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 6-7L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 8-9L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 10-11L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 12-13L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 14-15L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 16-17L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 18-19L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 20-21L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 22-23L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 24-25L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 26-27L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 28-29L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 30-31L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 32-33L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 34-35L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 36-37L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 38-39L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 40-41L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 42-43L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 44-45L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 46-47L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 48-49L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 50-51L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 52-53L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 54-55L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 56-57L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 58-59L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 60-61L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 62-63L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 64-65L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 66-67L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 68-69L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 70-71L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 72-73L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 74-75L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 76-77L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 78-79L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 80