L'Eau Magazine n°19 jun à oct 2012
L'Eau Magazine n°19 jun à oct 2012

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
Marchés Etude BIPE/FP2E 2012  : zoom sur les performances des entreprises françaises de gestion des services d’eau et d’assainissement En charge de la gestion des deux tiers des services d’eau potable et un peu plus de la moitié des services d’assainissement en termes de population, les entreprises privées de l’eau jouent un rôle important dans l’Hexagone. 32 Rapport téléchargeable sur www.fp2E.org ou www.bipe.fr Chiffres-clés Plus de 65 000 personnes au service de l’eau et de l’assainissement en France 33 000 salariés dans les entreprises de l’eau en France 163 millions d’habitants desservis en eau potable par les entreprises françaises en 2010 112 millions de personnes raccordées à des services publics d’assainissement délégués aux opérateurs privés français 6 milliards de m 3 d’eau prélevés et traités en France 86% des Français ont confiance en l’eau du robinet 12 millions d’habitants en zones d’assainissement non collectif et 5 millions de logements concernés À l’occasion du 6 e Forum mondial de l’Eau à Marseille, le BIPE 1 et la Fédération professionnelle des entreprises de l’eau (FP2E) ont publié, le 12 mars, la cinquième édition de l’étude sur les services publics d’eau et d’assainissement. État des ressources, organisation institutionnelle et gouvernance, éléments chiffrés sur les acteurs de la filière ou encore mesure de performances des services sont au sommaire de cette étude qui regroupe une multitude de données environnementales, sociales et économiques afin de mieux comprendre l’activité liée au secteur de l’eau. Délégation de service public En 2010, l’Office national de l’eau et des milieux aquatiques (Onema) a dénombré, en France, près de 32 000 services d’eau potable et d’assainissement collectif, auxquels s’ajoutent un peu moins de 3 600 services d’assainissement non collectif. Sur ce nombre, les entreprises privées de l’eau étaient en charge de 10 400 contrats d’exploitation des services 1 Société d’étude économique et de conseil en stratégie. publics. « En termes de population, les entreprises de l’eau gèrent les deux tiers des services d’eau potable et un peu plus de la moitié des services d’assainissement », précise l’étude. Pour cette même année, ces professionnels ont réalisé un chiffre d’affaires d’environ 5,2 milliards d’euros HT, dont près de 5 milliards d’euros pour la DSP 2 et 200 millions pour d’autres prestations effectuées auprès des collectivités. Avec 875 contrats, 2010 a été, par ailleurs, une des années record en termes de procédures de mise en concurrence. « Mais, dans 95% des cas, la DSP est reconduite car les entreprises en charge ont su valoriser leurs outils de performance technique, économique et social », appuie Tristan Mathieu, délégué général de la FP2E, qui souligne également que « le choix du mode de gestion est réalisé de façon beaucoup plus mature par les collectivités, notamment celles organisées en intercommunalité ». Pour Tristan Mathieu, les contrats de DSP sont désormais compris comme des contrats de performance qui intègrent un certain nombre d’objectifs ainsi que des systèmes bonus/malus. De plus, le fait d’être dans un système très concurrentiel en France favorise l’émergence d’innovations techniques et technologiques très poussées au niveau local. Les entreprises françaises à l’international « L’étude BIPE/FP2E met également en avant la capacité des entreprises françaises à exporter leur savoir-faire dans la gestion de l’eau potable et de l’assainissement à l’international », souligne Tristan Mathieu. À l’étranger, leur nombre de salariés représentait en 2010 près de trois fois l’effectif français, soit près de 93 200 employés. Près de 163 millions d’habitants étaient ainsi desservis par les services d’eau potable exploités par les entreprises françaises et 112 millions de personnes étaient raccordées à des services publics d’assainissement délégués aux opérateurs privés français. En termes économiques, le chiffre d’affaires réalisé à l’international 2 Délégation de service public. L’eau magazine juin 2012 N°19
s’est élevé à 9,4 milliards d’euros en 2010, soit presque deux fois celui obtenu dans l’Hexagone. « En Chine, en Australie, en Arabie Saoudite ou encore en Inde… Reconnues pour leurs compétences élevées, les entreprises françaises sont sollicitées partout dans le monde ! Le débat récurrent dans notre pays sur la gestion publique ou privée n’a pas vraiment lieu d’être », note le délégué général de la FP2E, ajoutant que « notre pays a surtout une chance extraordinaire de posséder une multiplicité de modes de gestion, accompagnée par un tissu industriel fort, que ce soit des multinationales ou des PME ». Investissements dans le domaine de l’eau Depuis 2007, entre 4 et 5 milliards d’euros sont chaque année investis en France dans le secteur de l’eau. En 2009, ce montant a même atteint 5,62 milliards d’euros, dont 819 millions financés par les entreprises de l’eau dans le cadre de leur activité de délégation. Ces investissements ont principalement porté sur la création de nouveaux réseaux et de nouvelles installations d’assainissement, ainsi que sur la mise au niveau réglementaire d’équipements existants. Ainsi, les non-conformités ont chuté de manière importante de 19 millions d’équivalent-habitants (EH) en 2006 à 250 000 EH fin 2011. Certains travaux restent encore à prévoir, notamment sur les petites et moyennes stations, le ministère de l’Environnement ayant identifié 74 de ces ouvrages à reconstruire ou moderniser avant 2013. Prix du service de l’eau L’étude BIPE/FP2E révèle également que « sur la période 1999-2010, l’évolution du prix du service de l’eau a été plus contenue que celle de l’indice du coût de la construction et de la plupart des autres prix à la consommation ». Le coût de l’eau dans le budget des ménages est donc resté assez limité sur cette période. « Les Français parlent souvent d’augmentation du prix de l’eau, mais il faut bien se rendre compte que la part de l’eau dans le budget d’une famille a peu bougé depuis plusieurs années, contrairement à celle de l’énergie ou du logement », appuie Tristan Mathieu. Selon les données récupérées par le BIPE auprès de l’Insee, la part de la dépense relative à l’eau est stable depuis 1996, avec en moyenne 0,8% du budget. Si le niveau d’indicateur de prix de la FP2E est supérieur à celui de l’indice de prix Insee, soit 425 euros contre 378 euros sur la base d’une consommation annuelle de 120 m 3 en 2009, l’étude souligne que « la gestion de services plus complexes est un des facteurs explicatifs de cette différence, de même que les distorsions liées à la fiscalité  : la taxe professionnelle, la taxe foncière, la redevance pour occupation du domaine public ne sont pas acquittées par tous les opérateurs publics ». Clément Cygler Conflit entre objectif environnemental et rémunération En France, la consommation d’eau est en baisse d’environ 10% depuis 2006. Cette baisse est liée à une diminution de la consommation des ménages et des entreprises qui ont désormais intégré cet enjeu environnemental dans leur quotidien. La désindustrialisation de certaines régions est également une raison à prendre en compte. « Actuellement, la préservation de la ressource en eau est un objectif prioritaire, mais qui reste contradictoire avec la rémunération des services d’eau, basée à 70% sur l’assiette de consommation », prévient le délégué de la FP2E. Cette tendance place parfois ces services dans une situation difficile, avec des investissements réguliers à réaliser, tout en ayant une assiette de recette qui chute. Marchés Tristan Mathieu, délégué général de la FP2E Les adhérents de la FP2E Lyonnaise des eaux Nantaise des eaux services Saur Société des eaux de Fin d’Oise (SEFO) SOGEDO Veolia Eau E2S www.fp2e.org L’eau magazine juin 2012 N°19 33 FP2E



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 1L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 2-3L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 4-5L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 6-7L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 8-9L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 10-11L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 12-13L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 14-15L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 16-17L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 18-19L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 20-21L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 22-23L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 24-25L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 26-27L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 28-29L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 30-31L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 32-33L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 34-35L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 36-37L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 38-39L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 40-41L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 42-43L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 44-45L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 46-47L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 48-49L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 50-51L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 52-53L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 54-55L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 56-57L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 58-59L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 60-61L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 62-63L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 64-65L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 66-67L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 68-69L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 70-71L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 72-73L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 74-75L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 76-77L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 78-79L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 80