L'Eau Magazine n°19 jun à oct 2012
L'Eau Magazine n°19 jun à oct 2012

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
OTV Algérie International Un objectif double pour la station de Lallelick Située à une dizaine de kilomètres d’Annaba en Algérie, la station d’épuration de Lallelick est opérationnelle depuis juillet 2010. Outre la qualité des eaux épurées, cet ouvrage joue également un rôle important dans la préservation des ressources hydriques de la région, considérée comme une des plus polluée du pays. Une installation d’une capacité de près de 590 000 équivalent-habitants à l’horizon 2025. 30 ALGÉRIE Annaba Avant la mise en service de la station d’épuration de Lallelick, la quasi-totalité des eaux usées des agglomérations d’Annaba, El Bouni, Sidi Amar et El Hadjar ainsi que celles de nombreux sites industriels étaient directement rejetées sans traitement aux différents oueds de la région, avant de rejoindre la mer. Cette situation a abouti à la pollution des plans d’eau de la côte annabi, mais également des terres agricoles. Ces dernières étaient jusque-là irriguées par des eaux drainées par l’oued Seybouse et ses affluents, saturés malheureusement par les rejets d’effluents. Conscients de ce grave problème environnemental, l’État algérien et la région ont mis en place différents projets hydrauliques permettant de préserver le littoral de nombreuses sources de pollution. Un des premiers projets a été la construction d’une station d’épuration qui produirait une eau épurée répondant aux normes actuelles. Une filière de traitement complète Implantée dans la localité de Lallelick, le site d’assainissement construit par la société OTV, filiale de Veolia Eau, est le troisième à l’échelle du pays en termes de capacités de traitement, derrière Alger et Oran. Cette installation comptera ainsi une capacité de près de 590 000 équivalents habitants à l’horizon 2025, avec un volume journalier maximum de 83 620 m 3 par jour. Dès sa mise en service en juillet 2010, la station a ainsi pris en charge les eaux usées en provenance des unités industrielles et des communes d’Annaba et d’El Bouni. Avec la construction prochaine de deux stations de pompage et d’un collecteur de refoulement, son action devrait s’élargir dans un futur proche à El Hadjar et Sidi Amar. Par ailleurs, la direction des Ressources en eaux de la ville d’Annaba a choisi d’installer un procédé d’épuration à boues activées à faible charge. Celui-ci associe deux filières, l’une pour les eaux et l’autre pour les boues, ce qui garantit un traitement global des eaux usées. De plus, la digestion des boues assure également une production d’un biogaz valorisable. Une réutilisation des eaux usées traitées Outre le procédé biologique employé, la filière des eaux usées intègre également un traitement tertiaire réalisé par micro-tamisage sur deux filtres mécaniques d’une capacité de 706 m 3 par heure. « Cette étape permet d’éliminer les matières en suspension d’un diamètre supérieur à 20 microns afin d’obtenir une eau traitée de qualité adaptée à une possible réutilisation », indique Claude Robyns, directeur d’OTV Algérie. Mi-mars 2012, la direction des Ressources en eau a ainsi indiqué qu’une étude portant sur la réutilisation des eaux usées au profit des secteurs de l’agriculture et de l’industrie dans la wilaya de Annaba était en cours d’élaboration. Les résultats devraient être connus prochainement et l’eau épurée devrait normalement être vendue aux agriculteurs de la région ainsi qu’à quelques sites industriels. « Mais, pour être adaptée à certains usages industriels comme la sidérurgie avec le complexe d’ArcelorMittal, et agronomiques, l’eau devra néanmoins subir un traitement complémentaire pour abaisser la teneur en sel et éliminer les virus et bactéries », précise Claude Robyns. Manuel Castel L’eau magazine juin 2012 N°19
DR Une station d’épuration jardin à Prague Degrémont, en consortium avec SMP (filiale de Vinci construction), spécialiste de la construction et du génie civil, Hochtief, l’un des principaux fournisseurs de services couvrant le cycle de vie de projets d’infrastructures, et WTE, filiale de EVN AG spécialisée dans les services de l’eau, des technologies et de l’énergie, s’est vu attribuer le contrat de conception, construction et d’exploitation pour un an de la principale usine de traitement des eaux usées de Prague. Soit un montant total de 257 millions d’euros. À cette occasion, Rémi Lantier, directeur général de Degrémont, a déclaré  : « Nous sommes présents en Europe Centrale depuis de nombreuses années et Degrémont a construit des installations de référence à Budapest, Brno, Maribor, en Pologne et en Lituanie. Ce contrat renforce la position de Degrémont pour la conception et la construction d’usines de grande capacité et confirme notre stratégie de développement dans la région. » La capitale tchèque a décidé de s’équiper d’une installation moderne et de grande capacité pour restaurer la qualité de son eau avant 2015, selon les objectifs définis par l’Union européenne. Au final, l’usine traitera environ 350 000 m 3 d’eau par jour et desservira une population équivalente à 1 100 000 habitants. La ligne de traitement sera composée des technologies brevetées par Degrémont, Densadeg 4D pour la décantation primaire et Densadeg 2D pour le traitement tertiaire, ce qui permettra d’optimiser les coûts d’exploitation tout en éliminant le phosphore et l’azote. En outre, la municipalité, inscrite dans le projet de l’Agenda 21, a demandé que soient observées de strictes précautions environnementales. La station, située sur l’espace naturel de l’île de Cisarsky Ostrov, comportera donc des ouvrages qui pourront résister à des inondations, ils seront entourés d’un mur de protection et dotés d’un système de drainage qui fonctionnera en permanence. Les bâtiments seront entièrement fermés et désodorisés pour une gestion efficace des nuisances et consommeront le moins d’énergie possible. L’usine sera aussi entièrement couverte d’un jardin ouvert au public, créant ainsi un nouvel espace vert, et s’intégrant parfaitement dans le paysage protégé du lieu. Par ailleurs, le consortium s’est engagé à minimiser les impacts de la construction sur l’environnement immédiat, en particulier sur le chêne pédonculé, une espèce de chêne qui pousse à proximité du site et qui est devenue le symbole de la politique écologique de la ville. Ainsi, la majorité de l’équipement proviendra des entreprises locales, les débris, la terre seront évacués par bateau et les trajets effectués pour transporter les matériaux n’excèderont pas 20 kilomètres. Marie Mouralis International La capitale tchèque sera bientôt dotée d’une nouvelle usine de traitement des eaux usées, construite par Degrémont, SMP et WTE. La station sera recouverte d’un parc public. « Restaurer la qualité de l’eau avant 2015. » L’eau magazine juin 2012 N°19 31



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 1L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 2-3L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 4-5L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 6-7L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 8-9L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 10-11L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 12-13L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 14-15L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 16-17L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 18-19L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 20-21L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 22-23L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 24-25L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 26-27L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 28-29L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 30-31L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 32-33L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 34-35L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 36-37L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 38-39L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 40-41L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 42-43L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 44-45L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 46-47L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 48-49L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 50-51L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 52-53L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 54-55L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 56-57L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 58-59L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 60-61L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 62-63L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 64-65L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 66-67L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 68-69L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 70-71L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 72-73L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 74-75L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 76-77L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 78-79L'Eau Magazine numéro 19 jun à oct 2012 Page 80