L'Eau Magazine n°17 jun à oct 2011
L'Eau Magazine n°17 jun à oct 2011

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 90 - 91  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
90 91
90 Marchés Un avenir international prometteur pour la désinfection de l’eau par ultraviolets Le marché mondial des systèmes de traitement de l’eau par ultraviolets devrait atteindre environ 450 millions de dollars en 2011, et probablement 630 millions de dollars en 2015, selon une étude récente. De grandes villes à travers le monde mettent en œuvre la technologie par rayonnement UV – New York est en train d’installer le plus grand réseau d’eau potable avec 56 réacteurs UV – tandis que les UV sont de plus en plus utilisés dans des projets innovants de réutilisation des eaux usées. Sur ce marché concurrentiel, plusieurs sociétés sont en lice pour différencier leurs produits quant à l’efficacité et le coût de leurs lampes à UV, tandis que l’offensive de la recherche et du développement est susceptible de conduire à l’introduction d’innovations comme les LED UV (diodes électroluminescentes) d’ici à 2013. La désinfection de l’eau par UV permet de rendre inactifs les agents pathogènes comme les bactéries, virus et amibes. La technologie commence à s’imposer sur le marché mondial des systèmes de traitement de l’eau avec ses nombreux avantages sur le traitement au chlore – pas d’odeur, moins de risques associés, et désinfection efficace des agents pathogènes résistants au chlore. En plus d’être utilisée pour l’eau potable et le traitement des eaux usées dans les installations municipales, elle est également mise en œuvre, dans de nombreux pays, dans des applications industrielles, y compris les produits pharmaceutiques, agroalimentaires, les semi-conducteurs, l’aquaculture, le traitement des eaux de ballast et des piscines. Le traitement au chlore est la méthode de désinfection la plus courante, mais présente le risque de produire certains dérivés pathogènes (voir article p.44). L’utilisation de la lumière UV pour la désinfection permet de contourner le problème. Non seulement elle évite l’ajout chimique du chlore, mais le traitement aux UV est efficace en quelques secondes alors qu’avec le chlore, l’eau doit être conservée dans un réservoir pendant trente à soixante minutes pendant le traitement. En outre, le traitement aux UV offre une couverture désinfectante contre les agents pathogènes généralement résistants au chlore, dont le fameux Cryptosporidium, un parasite microscopique qui provoque diarrhées, vomissements, perte de poids et dans les cas extrêmes, la mort. En 1993, une épidémie de Cryptosporidium à Milwaukee, dans l’état du Wisconsin (États-Unis) a causé la mort de plus de cent personnes, tandis plus de 400 000 personnes sur une population de 1,6 million d’habitants sont tombées malades. Ce fut sans L’eau magazine juin 2011 N°17
doute la plus importante épidémie associée à une source d’eau publique. Un traitement inefficace sur deux usines a entraîné la contamination de l’eau par le Cryptosporidium. Cadres réglementaires aux États-Unis « Dès 1998, les UV se sont avérés très efficaces contre le Cryptosporidium. Il est en fait plus facile d’éliminer celui-ci grâce aux UV que d’éliminer une simple bactérie », explique KarlLinden, un spécialiste des technologies de traitement de l’eau de l’Université du Colorado à Boulder. « Le Cryptosporidium est très résistant au chlore. Il survit même à des concentrations élevées », ajoute-t-il. Cette découverte a conduit de nombreux législateurs à encourager l’installation de systèmes UV. Aux États-Unis, la création de la directive de traitement augmenté des eaux de surface (LT2 1) s’attaque simultanément à ces deux problèmes  : le traitement du Cryptosporidium résistant au chlore et la prévention des dérivés dus à la désinfection par le chlore. « Cette directive recommandait essentiellement le traitement aux UV, la considérant comme la meilleure technologie disponible pour le traitement du Cryptosporidium », explique Michael Templeton, ingénieur en environnement de l’Imperial College de Londres. « Dans ces deux cas, la réglementation encourage l’usage des UV car cela signifie que l’on contrôle les organismes résistants au chlore et l’on évite de produire ces dérivés nocifs », a-t-il ajouté. Aux États-Unis, l’Environmental Protection Agency (EPA) a élaboré des orientations très strictes quant à l’usage des UV au regard de la directive LT2. L’EPA a publié un manuel de 436 pages sur la 1 Long term2 enhanced surface water treatment rule. Marchés Quelques grands acteurs du marché des UV Abiotec Bio-UV Bordas-UV Germi Heraeus ITT LIT-UV Nedap OEI Ozonia Rime Siemens Trojan-UV... désinfection par rayonnement ultraviolet. Ce guide décrit notamment la mise en œuvre des systèmes UV et façon de les utiliser correctement. En outre, l’EPA publie régulièrement des rapports sur l’évolution de la technologie UV. La présence de contaminants dans les eaux de ruissellement agricoles et urbaines est en outre une préoccupation croissante des pouvoirs publics, et il semble que le traitement



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 1L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 2-3L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 4-5L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 6-7L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 8-9L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 10-11L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 12-13L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 14-15L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 16-17L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 18-19L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 20-21L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 22-23L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 24-25L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 26-27L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 28-29L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 30-31L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 32-33L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 34-35L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 36-37L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 38-39L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 40-41L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 42-43L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 44-45L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 46-47L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 48-49L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 50-51L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 52-53L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 54-55L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 56-57L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 58-59L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 60-61L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 62-63L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 64-65L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 66-67L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 68-69L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 70-71L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 72-73L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 74-75L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 76-77L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 78-79L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 80-81L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 82-83L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 84-85L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 86-87L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 88-89L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 90-91L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 92-93L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 94-95L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 96-97L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 98-99L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 100-101L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 102-103L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 104-105L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 106-107L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 108-109L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 110-111L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 112