L'Eau Magazine n°17 jun à oct 2011
L'Eau Magazine n°17 jun à oct 2011

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 70 - 71  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
70 71
70 Recherche & innovation Eliot  : des canalisations équipées de puces La société Ryb va commercialiser, fin 2011, la première canalisation polyéthylène (PE) équipée de puces permettant de les repérer et de les identifier. Le système s’appelle Eliot – acronyme pour « équipement de localisation et d’identification d’ouvrage en terre ». La société Ryb (40 millions d’euros de chiffre d’affaires, 120 salariés), qui va commercialiser cette innovation, est spécialisée dans toutes les canalisations PE (eau, gaz ou protection de câbles), et produit tous les diamètres de 16 à 900 mm. Kapta 3000 est destinée à la surveillance des réseaux d’eau potable. Dans les réseaux de distribution d’eau potable, la surveillance en continu est souvent chère et complexe à mettre en place. En général, elle nécessite l’installation d’un regard de grandes dimensions, une alimentation électrique, et un système de récupération des eaux rejetées après analyses. Pour pallier ce problème, Veolia Eau propose Kapta 3000, une sonde multiparamètres autonome. Kapta 3000 a été développée en 2009, conjointement par les équipes de Veolia Environnement Recherche & Innovation (Veri) et Endetec, la plateforme d’instrumentation du groupe. Elle est fabriquée dans son centre d’expertise en électrochimie en Suisse. Ultra-compacte, la sonde permet de mesurer le chlore, la pression, la conductivité et la température. Celle-ci fonctionne « sans fil » et envoie les données mesurées par GSM ou radio. Elle sert à contrôler toutes les variations de ces paramètres et à envoyer à intervalles réguliers toutes ces informations à un Ryb Marc Palomares, directeur technique de Ryb, explique ce qui a poussé l’entreprise à mettre point Eliot  : « Le problème avec les canalisations plastique, c’est de les retrouver une fois qu’elles sont enterrées. Nous sommes partis de ce constat pour trouver un moyen innovant. » Ce « moyen innovant », c’est une puce RFID (Radio frequency identification), c’est-à-dire susceptible de recevoir et d’envoyer des signaux radio. Chaque puce (il y en a une implantée tous les deux mètres de tuyau), contient toutes les informations utiles (diamètre, canalisation eau ou gaz, etc.), que l’utilisateur, en surface, peut repérer avec un lecteur standard. Ce système permet donc de localiser une canalisation, mais aussi de l’identifier précisément, et même d’en retrouver serveur central pour générer une alerte en cas d’irrégularité. « L’objectif est d’optimiser la gestion des réseaux de distribution en temps réel  : une concentration basse en chlore est synonyme de danger de contamination des eaux, une baisse de la température peut avoir des conséquences sur la tenue des canalisations en hiver », illustre Caroline Chau, responsable marketing chez Veolia Water Solutions & Technologies Développement. Installation rapide Les caractéristiques du capteur de chlore permettent de répondre aux conditions spécifiques du milieu  : insertion directe dans le réseau, pression variable, risques d’encrassement… Le capteur de pression est un capteur utilisé dans les montres de plongée. La mesure de la conductivité est une mesure à quatre électrodes pour compenser l’encrassement. L’installation de ces sondes est rapide. Elle peut être réalisée sur une canalisation en charge (sans coupure d’eau, par insertion). La Sade, filiale de Veolia, réalise l’installation de cette solution clé le cheminement  : « Quand on lit une première puce, puis une deuxième, on a la direction. Et chaque puce étant unique et identifiée, cela permet de différencier deux réseaux parallèles. » D’après les responsables de Ryb, cette innovation est susceptible d’intéresser aussi bien des entreprises que des maîtres d’ouvrage. « Cela permettra à l’avenir de savoir à coup sûr si l’on a, ou non, un réseau sous les pieds lorsque l’on démarre un chantier. » Pour l’instant, Eliot est en phase d’industrialisation. Des tests concluants ont été menés par GDF Suez  : les réseaux enterrés jusqu’à 1,50 m de profondeur ont été localisés avec une précision de 3 cm. F.L. Les sondes Kapta 3000 pour une gestion facilitée des réseaux d’eau potable en main au sein du groupe. Les données mesurées sont ensuite enregistrées avec un pas de temps de cinq minutes et transmises toutes les heures par SMS ou radio à un poste central (ces fréquences sont paramétrables lors de l’activation). Une fois par jour, la sonde envoie un diagnostic afin de valider son bon fonctionnement. Rappelons que la surveillance en continu de la qualité de l’eau n’est pas obligatoire sur les réseaux de distribution. Cette solution constitue donc un plus. Ces mesures peuvent être très utiles pour surveiller des points stratégiques tels que les crèches ou les hôpitaux. Le marché concerne les municipalités de toutes tailles. Veolia Eau a équipé la municipalité de Shanghai dans le cadre de l’Exposition universelle de 2010. En France, le groupe compte déjà un bon nombre de municipalités équipées. « Nous proposons cette offre à toutes les municipalités opérées par notre groupe, pour lesquelles nos agents connaissent déjà les points sensibles susceptibles d’être équipées », conclut Caroline Chau. L’eau magazine juin 2011 N°17
Les dispositifs agréés pour l’assainissement non collectif Au vu de la part importante de la population française concernée par l’assainissement non collectif, les autorités françaises ont souhaité fixer des prescriptions techniques pour les installations avec traitement utilisant le pouvoir épurateur du sol en place ou massif reconstitué (filières dites traditionnelles) et une procédure Modèle Société Agrément Topaze T5 avec filtre à Nevesable Environnement n°2010-003 Actibloc 2500-2500 SL Sotralentz n°2010-004 Bionest PE-5 Bionest n°2010-005 Biofrance F4 et n°2010-006 Epur Biofrance Plast F4 et 2010-007 Septodiffuseur SD14, Septodiffuseur SD22 et septodiffuseur SD23 Sebico n°2010-008 et 2010-009 Bio Réaction System Phytoplus Environnement n°2010-010 Monocuve type 6 Eauclin n°2010-011 Oxyfix C-90 MB 4 EH n°2010-015 4500 et Oxyfix C-90 Eloy Water et 2010-16 MB 5 EH 6000 Gamme Epurflo Modèles maxi CP, gamme Epurfix modèles CP Premier Tech Environnement n°2010-17 et 2010-18 Inno-Clean EW 4 Kessel AG n°2010-19 Delphin Compact 1 Delphin Water Systems GmbH & Co.KG n°2010-020 À noter que les numéros d’agrément 2010-001, 2010-024 et 2010-025 n’ont pas été attribués. d’évaluation (agrément) pour les installations avec d’autres dispositifs de traitement dans l’arrêté du 7 septembre 2009. Une procédure simplifiée basée exclusivement sur les rapports d’essais est prévue pour les produits marqués CE. Les dispositifs disposant d’un marquage CE doivent Le Septodiffuseur mis au point par Sebico (agrément 2010-008 et 2010-009) La station Septodiffuseur est destinée à l’assainissement des eaux usées domestiques d’habitation individuelles ou regroupées (à l’exclusion des eaux pluviales) préalablement prétraitées. Il s’agit d’une station compacte basée sur un dispositif de traitement sur filtre à sable drainé. Simple d’utilisation, elle ne nécessite pas d’équipement électromécanique dans le processus de traitement. Elle permet de diviser par trois la surface du filtre à sable. Le pack Septodiffuseur a pour fonction d’assurer la filtration, la Entrée de fosse Recherche & innovation avoir obtenu un agrément national, délivré par les ministères chargés de l’Écologie et de la Santé, avant de pouvoir être installés en tant que traitement en France. Au 12 mai 2011, les agréments figurant dans le tableau suivant ont été publiés au Journal Officiel. Modèle Société Agrément Simbiose 4 EH Abas n°2010-21 Biodisc BA 5EH Kingspan Environnemental n°2010-22 Filtre à massif de zéolithe - modèles 5 à Eparco n°2010-23 20 EH Oxyfiltre 5 EH Stoc Environnement n°2011-001 Microstation Modulaire XXS 4 EH Nassar Techno Group n°2011-002 Purestation EP600 4 EH Aliaxis R&D SAS n°2011-003 Klaro 8 EH Graf Distribution SARL n°2011-005 1 Gamme Compact’o L’assainissement ST2 autonome n°2011-007 Biorock D5 Biorock n°2010-026 Eyvi 07 PTE SMVE n°2011-008 Tricel P6 KMG Killarney Plastics n°2011-006 Epuralia 5 EH Advisaen n°2011-012 Autoepure 3000 Epur Nature n°2011-004 1 L’agrément 2011-005 comporte une erreur (« agréent le dispositif suivant en tant que prétraitement » au lieu de « agréent le dispositif de traitement suivant ») , qui sera réparée dans les meilleurs délais. Sortie de station Septodiffuseur dégradation des matières en suspension et la répartition de l’effluent prétraité sur toute la surface d’infiltration. Résultats moyens sur une période d’une année d’un effluent pour maison individuelle Concentration selon arrêté ministériel du 7 septembre 2009 Taux d’abattement MES 1, mg/l 404 15 30 96% DBO5 2, mg/l 338 11 35 97% 1 Matières en suspension. 2 Demande biologique en oxygène à cinq jours. L’eau magazine juin 2011 N°17 71



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 1L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 2-3L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 4-5L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 6-7L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 8-9L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 10-11L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 12-13L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 14-15L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 16-17L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 18-19L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 20-21L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 22-23L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 24-25L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 26-27L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 28-29L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 30-31L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 32-33L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 34-35L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 36-37L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 38-39L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 40-41L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 42-43L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 44-45L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 46-47L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 48-49L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 50-51L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 52-53L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 54-55L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 56-57L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 58-59L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 60-61L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 62-63L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 64-65L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 66-67L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 68-69L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 70-71L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 72-73L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 74-75L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 76-77L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 78-79L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 80-81L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 82-83L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 84-85L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 86-87L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 88-89L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 90-91L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 92-93L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 94-95L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 96-97L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 98-99L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 100-101L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 102-103L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 104-105L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 106-107L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 108-109L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 110-111L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 112