L'Eau Magazine n°17 jun à oct 2011
L'Eau Magazine n°17 jun à oct 2011

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 50 - 51  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
50 51
50 Qualité et développement durable Piscines avons dû commencer par les recenser, sachant que nous disposions de peu de données hormis celles fournies par les gestionnaires de piscines réglementées et les résultats des contrôles sanitaires réglementaires. Il existe peu de données d’expertises scientifiques publiées sur la qualité des eaux de piscine, en France comme à l’étranger, notamment en ce qui concerne les données d’exposition des baigneurs et des professionnels qui exercent dans les piscines. L’expertise n’a pas mis en évidence de risques microbiologiques qui n’étaient pas déjà connus au début des années 1980. En revanche elle a permis de montrer l’existence de risques potentiels liés aux désinfectants de l’eau et plus particulièrement aux sous produits de la chloration des eaux de piscine dans l’eau et dans l’air des bâtiments. Quelles sont les conclusions principales du rapport ? Il existe un grand nombre de sousproduits de la chloration liés à la désinfection des eaux de piscines parmi lesquels les trihalométhanes et les chloramines. La présence de ces substances dans l’eau et l’air des piscines est étroitement liée aux baigneurs  : cheveux, poils, cosmétiques, et toutes les bactéries dont les baigneurs sont porteurs à la surface de la peau. Pour le moment les connaissances relatives aux effets sanitaires des sous-produits de désinfection restent lacunaires et seuls quelques-uns ont pu faire l’objet d’une évaluation de risques pour la santé (chloroforme ou acides chloroacétiques par exemple). Nous manquons encore de données et des travaux de recherche supplémentaires sont nécessaires. Quelles recommandations proposezvous ? Dans l’attente, l’Anses propose deux recommandations principales  : le renforcement de l’hygiène des baigneurs avant d’entrer dans l’eau, (douche savonnée…) et une utilisation maîtrisée des produits de désinfection de l’eau. Sachant que ces deux solutions ne sont pas antinomiques. DR Une meilleure hygiène peut en effet permettre de diminuer la concentration nécessaire à la désinfection de l’eau et faire chuter en même temps les taux de polluants chimiques, sousproduits de désinfection dans l’eau et dans l’air. Propos recueillis par G.D. Le rapport complet relatif à « l’évaluation des risques sanitaires liés aux piscines - partie I  : piscines règlementées » - Saisine Afsset n°« 2006/11 » est disponible sur le site www.anses.fr. Les principaux textes de la réglementation Articles L1332-1 et suivants et articles D1332-1 et suivants du code de la Santé Publique ; Décret n°2008-990 du 18 septembre 2008, relatif à la gestion de la qualité des eaux de baignade et des piscines. Arrêté du 7 avril 1981 fixant les dispositions techniques applicables aux piscines, modifié en dernier lieu par l’arrêté du 18 janvier 2002 ; Arrêté du 7 avril 1981 fixant les dispositions administratives applicables aux piscines et aux baignades aménagées ; Circulaire DGS/SD7 A/DRT/CT4 N°2003-47 du 30 janvier 2003 relative aux risques d’incendie ou d’explosion lors du stockage et/ou de l’utilisation de produits de traitement des eaux de piscines ; Circulaire DGS/EA4 2008-65 du 22 février 2008 relative aux dispositions réglementaires applicables aux piscines ouvertes au public, à l’utilisation des produits et procédés de traitement de l’eau et notamment à ceux mettant en œuvre des lampes à rayonnement ultraviolet (UV) pour la déchloramination des eaux. Source  : SIET L’eau magazine juin 2011 N°17
communiqué UVDECHLO, la solution reconnue contre les chloramines Avec plus de 350 bassins équipés à ce jour, les déchloraminateurs UVDECHLO restent les plus choisis en France depuis ces trois dernières années. Chez UVGERMI, nous pensons que nos clients sont nos meilleurs commerciaux et que des retours d’expériences sont plus concluants que de longs discours. Voici donc les réponses que nous avons obtenues auprès de clients ayant investi dans un UVDE- CHLO entre 2007 et 2009  : 100% constatent une baisse du taux de chloramines dans les bassins traités avec une valeur moyenne inférieure à 0,2 mg/l ; 60% ont réduit leur apport d’eau entre 30% et 70% ; 96% sont satisfaits ou très satisfaits des performances du déchloraminateur ; 93% trouvent la maintenance sans contraintes, 7% sont sans avis ; 89% recommandent l’achat d’un UVDECHLO, 11% sont sans avis. Étude d’un cas concret  : Espace nautique Jean- Vauchère de Colomiers (31) C’est une piscine couverte dédiée à la nage et aux plaisirs de l’eau sous toutes ses formes. Avant l’installation du déchloraminateur, l’apport d’eau moyen était proche de 100 l/jour/baigneur afin de maintenir le taux de chlore combiné en dessus des 0,6 mg/l réglementaires et ce, avec une fréquentation annuelle voisine de 500 000 baigneurs. La commune a donc souhaité investir dans un déchloraminateur tout en rassurant son personnel quant aux performances et à l’innocuité du matériel proposé. Le déchloraminateur a été installé sur le circuit de filtration qui comprend le bassin ludique, le bassin de thérapie, la pataugeoire et le spa. L’ensemble de ces quatre bassins, dont le volume total est de 410 m 3, est traité par un UVDECHLO Qualité et développement durable La déchloramination par ultraviolet en piscine publique est une pratique courante depuis plus d’une dizaine d’années. Cette demande toujours croissante confirme et conforte l’intérêt porté à la technologie UVDECHLO, intégrant des lampes UV basse pression. C chloramine sansuv = 0,37 ±0,1 mg/l Évolution du taux de chloramine au Centre nautique Jean-Vauchère 23 nov.  : mise en route du déchloraminateur 400 équipé de 20 lampes 200 watts. On observe une diminution de 60% du taux de chloramines dans les bassins traités par le déchloraminateur. Le taux de trihalométhane total (THMs) n’est pas influencé par la mise en œuvre du déchloraminateur. On a cependant observé une légère augmentation (passage de 23 µg/l à 45 µg/l) lorsque l’apport d’eau neuve est passé à 35 l/jour/baigneurs. Les points forts des déchloraminateurs UVDECHLO Une efficacité incontestable avec la garantie fabricant d’un taux de chloramines inférieur à 0,2 mg/l ; C chloramine avecuv = 0,15 ±0,1 mg/l La garantie d’une consommation électrique maîtrisée, 50% plus faible qu’avec un appareil Moyenne pression ; 16 000 heures de fonctionnement GARANTIES sur les lampes UVc ; Aucune augmentation des THMs. Pour en savoir plus sur l’efficacité des déchloraminateurs UVc ou sur les avantages de nos UVDECHLO par rapport aux appareils Moyenne Pression, merci de vous rendre sur www.uvgermi.fr ou de contacter directement Guerric Vrillet, ingénieur développement, docteur en physique appliquée. Bordas UVGERMI ZI de la Nau 19240 Saint Viance France Tel  : 05.55.88-18-88 Fax  : 05.55.88-18-16 E-mail  : uvgermi@bordas.fr Site  : www.uvgermi.fr L’eau magazine juin 2011 N°17 51



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 1L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 2-3L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 4-5L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 6-7L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 8-9L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 10-11L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 12-13L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 14-15L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 16-17L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 18-19L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 20-21L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 22-23L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 24-25L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 26-27L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 28-29L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 30-31L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 32-33L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 34-35L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 36-37L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 38-39L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 40-41L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 42-43L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 44-45L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 46-47L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 48-49L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 50-51L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 52-53L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 54-55L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 56-57L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 58-59L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 60-61L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 62-63L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 64-65L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 66-67L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 68-69L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 70-71L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 72-73L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 74-75L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 76-77L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 78-79L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 80-81L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 82-83L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 84-85L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 86-87L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 88-89L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 90-91L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 92-93L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 94-95L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 96-97L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 98-99L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 100-101L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 102-103L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 104-105L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 106-107L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 108-109L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 110-111L'Eau Magazine numéro 17 jun à oct 2011 Page 112