L'Eau Magazine n°16 nov 10 à mai 2011
L'Eau Magazine n°16 nov 10 à mai 2011

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
42 Cemagref Économies d’énergie Stations d’épuration  : de l’économie d’énergie… à la production d’énergie Une donnée suffit à comprendre l’enjeu  : la consommation d’énergie d’une usine d’assainissement de 5 000 000 EH peut être équivalente à celle de la ville de Nantes. C’est dire à quel point la question de la maîtrise de l’énergie est cruciale. Les stations d’épuration sont extrêmement énergivores – jusqu’à un cinquième de la consommation électrique d’une ville. Il est donc indispensable de se poser le problème de la réduction de ces dépenses énergétiques. Voire – et cette réflexion est menée par toutes les grandes entreprises du secteur – aller vers des installations qui ne font pas que consommer de l’énergie, mais qui en produisent. Peu à peu, les donneurs d’ordre entrent dans une logique où ils ne considèrent pas seulement le coût d’investissement d’une station, mais également son coût d’exploitation. Pour Catherine Ricou, directrice marketing et innovation chez Degrémont (groupe Suez Environnement), « les collectivités locales ont des objectifs de plus en plus ambitieux. On trouve dans nos cahiers des charges des exigences très fortes, avec une véritable volonté de travailler sur la durée  : une usine va fonctionner pendant plus de vingt ans, on on raisonne donc aujourd’hui en coût global  : coûts investissement et bilan d’exploitation. » Bilan qui inclut, forcément, les coûts de l’énergie. Même son de cloche chez Stereau, où Anne Delecroix, responsable ingénierie développement durable, explique même que certaines collectivités « font passer le bilan d’exploitation avant le coût d’investissement. C’est encore rare, mais cela commence. Quand on a un surpresseur qui consomme 30% de moins, ça a un coût. Mais sur le bilan d’exploitation, on regardera l’amortissement plutôt que le coût à l’achat. » Réguler l’aération Mais qu’est-ce qui consomme autant d’énergie, dans une station d’épuration ? « Clairement, c’est l’aération », répond Anne Delecroix. « Dans un bassin d’aération, explique-t-elle, on a de l’azote, qu’il faut transformer en nitrate puis en azote gazeux. Pour cela, on aère, en utilisant des surpresseurs qui vont envoyer des petites bulles dans le bassin. C’est cela qui consomme le plus. » Et là encore, une solution durable consiste à adapter l’opération au plus près des besoins, qui sont variables. Selon l’un des leaders de l’analyse et de la mesure de l’eau, Hach Lange, « une régulation de l’aération en fonction des besoins peut conduire à des économies d’électricité de 5 à 15% au minimum, quelle que soit la taille de l’installation. » Il s’agira notamment « d’utiliser des capteurs de mesure adaptés (mesure du potentiel d’oxydoréduction ou du nitrate et de l’ammonium.) » Chez Degrémont, Laure Graveleau, ingénieure Procédés eau à la direction technique, confirme que « l’aération représente 60% des dépenses énergétiques. Pour réaliser des économies, il faut aller vers une régulation dynamique de l’aération (débit d’air appliqué et durée de l’aération) ajustée au plus prêt des mesures de traitement de l’ammonium. » Degrémont a développé une régulation spécifique, Greenbass (Biological Aeration Sequenced System), se substituant aux régulations classiques (potentiel rédox ou oxygène) pour répondre à ce besoin – avec à la clé une économie d’énergie de 15%. Chez Stereau, la même démarche est en cours. « Au départ, explique L’eau magazine novembre 2010 N°16
Quelle est la différence entre ces deux verres d’eau ? Réduisez vos charges d’exploitation grâce à nos solutions de gestion de l’énergie de bout en bout L’énergie constitue une part importante du prix de l’eau et, bien entendu, des coûts d’exploitation de votre installation. En outre, l’énergie est la composante principale de l’empreinte carbone des processus liés à l’eau. Fort heureusement, Schneider Electric détient la solution pour gérer et optimiser votre énergie dans le respect de vos contraintes d’exploitation et réduire ainsi votre empreinte carbone. Grâce à une approche complète de la gestion de l’énergie et à l’association de services relatifs à l’énergie et aux processus en question, vous pouvez obtenir une réduction de la facture énergétique de vos installations existantes allant jusqu’à 30%. Vous pouvez de surcroît optimiser la gestion de vos processus, en réduisant et en évitant les pertes énergétiques en temps réel, grâce à une vision d’ensemble de votre réseau d’eau. Facilité d’évolution grâce à des outils logiciels flexibles et à des services fiables Un partenariat avec Schneider Electric tout au long du cycle de vie de votre installation vous permet de profiter de notre expertise en tant que leader mondial dans les domaines de la distribution électrique, de la commande des moteurs et de l’automatisation des processus. Nous vous encourageons à faire appel à nos experts et ingénieurs et à les inviter à réaliser un audit et un diagnostic complets de votre installation, sur site. Ils s’impliqueront directement dans cette mission qui leur permettra de vous proposer des solutions d’amélioration adaptées. Améliorer la productivité tout en renforçant la sécurité Si vous ajoutez à cela des fonctions de sécurité intégrée et de gestion à distance, vous obtenez une solution évolutive et flexible de réduction des coûts énergétiques et de diminution de votre empreinte carbone et vous pouvez offrir à vos collaborateurs un environnement de travail plus sûr et plus productif. Pour en savoir plus sur nos solutions Eau Téléchargez dès maintenant notre guide des solutions Eau ! Visitez www.schneider-electric.fr/contact - Code IN155 L’un a été produit avec 30% d’énergie en moins que l’autre « Le projet de modernisation mené par Schneider Electric nous a permis de réduire notre facture d’électricité de 20%, d’améliorer le service fourni à nos utilisateurs grâce à une distribution d’eau à pression constante et enfin d’améliorer la qualité de l’eau ». Emmanuel Guiol Directeur technique Société des Eaux de Marseille Make the most of your energy 2010 Schneider-Electric France SAS. Tous droits réservés. « Schneider-Electric » et « Make the most of your energy » sont la propriété de Schneider-Electric ou de ses sociétés affiliées aux Etats-Unis et dans d’autres pays. 35, rue Joseph Monier, CS30323, 95506 Rueil Malmaison (France). Tél.  : +33 (0) 825 012 999 (0,15/mn) 998-2589_FR



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 1L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 2-3L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 4-5L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 6-7L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 8-9L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 10-11L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 12-13L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 14-15L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 16-17L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 18-19L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 20-21L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 22-23L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 24-25L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 26-27L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 28-29L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 30-31L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 32-33L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 34-35L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 36-37L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 38-39L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 40-41L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 42-43L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 44-45L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 46-47L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 48-49L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 50-51L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 52-53L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 54-55L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 56-57L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 58-59L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 60-61L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 62-63L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 64-65L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 66-67L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 68-69L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 70-71L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 72-73L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 74-75L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 76-77L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 78-79L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 80-81L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 82-83L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 84-85L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 86-87L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 88-89L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 90-91L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 92-93L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 94-95L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 96-97L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 98-99L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 100-101L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 102-103L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 104-105L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 106-107L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 108-109L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 110-111L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 112-113L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 114-115L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 116-117L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 118-119L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 120-121L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 122-123L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 124