L'Eau Magazine n°16 nov 10 à mai 2011
L'Eau Magazine n°16 nov 10 à mai 2011

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
38 Économies d’énergie Maîtrise de l’énergie  : des sources d’économies dans toute la filière eau Atteindre les objectifs fixés par le Grenelle de l’Environnement va amener à opérer des réductions drastiques des consommations d’énergie. Rappelons-le, l’Union européenne elle-même s’est engagée à respecter les objectifs fixés par le protocole de Kyoto  : d’ici 2020, réduire de 20% les émissions de gaz à effet de serre et les consommations d’énergie, et augmenter de 20% la part produite par les énergies renouvelables. La filière de l’eau est, à des degrés divers, une grosse consommatrice d’énergie. Pompage, assainissement, transport, sont autant d’opérations qui ne peuvent se réaliser sans un apport important d’énergie électrique. Comment réduire ces consommations ? Pour répondre aux exigences environnementales, bien sûr, mais aussi plus prosaïquement pour faire baisser la facture d’énergie – c’est-à-dire faire des économies, ou en faire faire à ses clients et donneurs d’ordre. Pompes, compresseurs, gestion de l’électricité, production d’énergie verte dans les stations… les idées et les innovations ne manquent pas. Tour d’horizon. Aller vers des installations plus performantes La part énergétique est le premier poste de dépenses sur une usine de traitement de l’eau – si l’on excepte les salaires. Un tiers du coût de l’eau propre provient de ce poste. On comprendra dès lors que l’optimisation des coûts doit impérativement passer par une étude rigoureuse du poste énergie. Pour Christophe Bochaton, responsable technique de Profluid – l’association française des pompes et agitateurs, des compresseurs et de la robinetterie – la répartition de cette énergie est bien connue  : « Dans les usines de traitement, 90% de l’énergie est utilisée sur deux postes  : le pompage, et les compresseurs qui permettent l’aération et l’oxygénation. » Concernant les pompes, il existe aujourd’hui une bonne visibilité sur leur coût – considéré sur l’ensemble de la durée de vie de la machine. Le Syndicat national des entrepreneurs, concepteurs et réalisateurs de stations de pompage (Snecorep), qui a consacré une importante partie de son guide technique 2010 à la question des économies d’énergie, explique par 5% 1% Maintenance 10% Coûts environnementaux 84% Achat Énergie Répartition des coûts sur le cycle de vie d’une pompe Source  : Snecorepla voix de son vice-président honoraire, Jean-Pierre Artière  : « Pendant longtemps, les fabricants de stations de pompage qui achetaient des pompes ne regardaient que la dernière page du devis, c’est-à-dire le prix. Il faut à présent faire entrer dans les appels d’offre le paramètre facture énergétique. » En effet, on raisonne aujourd’hui de façon bien plus globale, en calculant non plus le simple prix à l’achat d’une pompe mais ce qu’on appelle le LCC, c’està-dire le Life cycle cost ou coût global du cycle de vie. Ce coût global inclut notamment le coût d’achat, d’installation, de formation, de maintenance, et bien sûr le coût énergétique. Résultat sans appel  : sur le cycle de vie d’une pompe, l’achat ne représente que 5% du coût, et l’énergie, 84% ! Conclusion  : l’achat d’une pompe au rendement amélioré, même s’il est plus coûteux, peut être très rapidement amorti. L’évolution des normes Tous les appareils sont aujourd’hui réglementés par de nombreuses directives européennes, qui tendent à aller vers l’amélioration de l’efficacité énergétique. En 2005, la directive Ecodesign était publiée, avec pour objectif d’empêcher la mise sur le marché de produits moins efficaces que ce que l’état de l’art permet d’obtenir à un moment donné. Elle a donné lieu à des règlements s’appliquant à telle ou telle classe d’appareils. Dans le domaine qui nous intéresse, citons le règlement 640/2009/CE (juillet 2009), qui traite des moteurs électriques et impose d’obtenir des rendements de L’eau magazine novembre 2010 N°16
plus en plus élevés. « En ce qui concerne les pompes à eau claire, explique Christophe Bochaton, un règlement est en cours d’écriture sur ce sujet. Il devrait paraître d’ici à 2012. Il aura pour objet uniquement la partie hydraulique de la pompe, pas les moteurs. » Un point sur lequel Profluid, et son homologue européen Europump, émettent quelques doutes. « Cela n’est pas forcément juste de ne raisonner que sur la partie hydraulique, commente Christophe Bochaton. Plutôt que de grappiller quelques points de rendements sur l’hydraulique – ce qui demande des investissements R&D considérables, pour un gain modeste – nous préconisons d’avoir une approche plus transversale, c’est-à-dire de travailler à la fois sur l’hydraulique, le moteur et le convertisseur. » Il semble en effet que les solutions les plus efficaces viennent d’une bonne synergie entre ces trois éléments  : « L’idéal n’est pas forcément d’avoir le moteur le plus efficace, avec l’hydraulique la plus efficace, avec le convertisseur le plus efficace, mais de regarder la manière dont ces éléments fonctionnent ensemble. » Profluid espère donc que la Commission européenne adoptera cette approche, au moins lors de la révision du règlement, cinq ans après sa publication. Notons qu’il existe également des normes dites transversales, fixant les règles en matière de management de l’énergie – notamment la norme européenne EN-16001. Une norme est également en cours de rédaction sur l’efficacité énergétique des systèmes de pompage (ISO-14414). « C’est extrêmement intéressant pour les fabricants, souligne-t-on à Profluid, parce que cela va donner un socle commun objectif sur lequel pourront s’appuyer les bureaux d’études. » Signalons enfin que le règlement 640/2009/CE impose l’utilisation de moteurs répondant à des normes de plus en plus drastiques en matière d’efficacité énergétique  : ils devront dès juin 2011 – à l’exception toutefois des moteurs immergés – corres- L’eau magazine novembre 2010 N°16 Économies d’énergie 39



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 1L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 2-3L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 4-5L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 6-7L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 8-9L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 10-11L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 12-13L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 14-15L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 16-17L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 18-19L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 20-21L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 22-23L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 24-25L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 26-27L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 28-29L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 30-31L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 32-33L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 34-35L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 36-37L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 38-39L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 40-41L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 42-43L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 44-45L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 46-47L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 48-49L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 50-51L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 52-53L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 54-55L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 56-57L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 58-59L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 60-61L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 62-63L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 64-65L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 66-67L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 68-69L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 70-71L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 72-73L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 74-75L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 76-77L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 78-79L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 80-81L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 82-83L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 84-85L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 86-87L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 88-89L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 90-91L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 92-93L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 94-95L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 96-97L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 98-99L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 100-101L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 102-103L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 104-105L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 106-107L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 108-109L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 110-111L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 112-113L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 114-115L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 116-117L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 118-119L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 120-121L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 122-123L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 124