L'Eau Magazine n°16 nov 10 à mai 2011
L'Eau Magazine n°16 nov 10 à mai 2011

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
28 Territoires Assainissement non collectif  : exercice de haute voltige pour les refuges du Mercantour La réalisation de filières d’assainissement non collectif implique la recherche de solutions « sur mesure ». À plus forte raison quand il s’agit d’intervenir dans un contexte aussi contraignant que celui du parc national du Mercantour. « L’assainissement non collectif requiert une grande rigueur et un grand professionnalisme de la part des maîtres d’œuvre et des entreprises ». Ce propos ne date pas d’aujourd’hui  : il est extrait de l’ancienne circulaire du 22 mai 1997. Mais il pourrait tout aussi bien figurer dans un rapport d’audit, à l’exemple de ceux que rédige périodiquement Michel Dalmas – architecte de formation qui, après avoir contribué à l’essor de Soerco, une société spécialisée dans la réalisation de systèmes épuratoires, a entrepris de monter un cabinet d’étude en 2003  : « En tant que bureau d’études, nous sommes là pour trouver la solution la plus adaptée. Mais contrairement à d’autres, on ne s’arrête pas au diagnostic. On assure aussi le suivi des travaux et, pour ce faire, on essaie d’aller aussi loin que possible dans la définition technique de la filière à mettre en œuvre ». Baptisé Edanc, le bureau d’études de Michel Dalmas est implanté à Nice, sa ville d’origine, et couvre un vaste champ  : « On réalise par exemple des études de zonage pour le compte de collectivités qui nous demandent, ensuite, d’assurer le suivi de leur schéma directeur, précise l’architecte. Mais on répond aussi aux sollicitations des maîtres d’ouvrage privés, sachant que l’assainissement non collectif représente à peu près 40% de l’activité de notre bureau ». Disposant d’un solide savoir-faire en ce domaine, l’équipe d’Edanc – constituée de cinq personnes – s’est ainsi vue confier une mission d’envergure par le Club alpin français (Caf)  : remettre à niveau les dispositifs d’évacuation des eaux des refuges de Nice et de Valmasque, lesquels sont situés en plein cœur du parc national du Mercantour. Un contexte des plus contraignants En fait, tout a commencé en 2004 à la suite d’une plainte qu’un randonneur avait déposée. Le club alpin ayant sollicité le concours d’Edanc, un état des lieux fut donc réalisé sur le site de Tende, lieu d’implantation du refuge de Valmasque. Pour autant, les travaux n’ont démarré qu’en juillet 2007, le bureau d’études s’étant vu confier dans l’intervalle la maîtrise d’œuvre du volet assainissement dans le cadre d’une opération visant à la réhabilitation complète du refuge de Nice. « Pour qu’un dispositif de ce genre soit efficace, il faut impérativement qu’il soit réalisé dans les règles de l’art. Et c’est bien la raison pour laquelle on exige d’intervenir en aval de la conception », renchérit le consultant, qui précise que « les travaux ont été réalisés par Soerco ». Ce qui n’enlève rien à la difficulté de l’entreprise  : « Dans un environnement comme celui du Mercantour, les contraintes sont énormes. Et cela réduit d’autant les marges de manœuvre qui sont les nôtres ». À pareille altitude, il est vrai que les obstacles ne manquent pas. « Au-delà de 2000 mètres, comme c’est le cas pour les refuges en question, il n’y a quasiment plus de sol. D’un strict point de vue géologique, on évolue donc déjà dans un contexte défavorable », relève Michel Dalmas. À cela s’ajoutent, bien sûr, les conditions climatiques  : « Du fait de l’altitude, on a souvent des températures très basses, poursuit-il. Or, après la fonte des neiges et jusqu’au début de l’été, le sous-sol n’est plus protégé du froid. Et, si l’on n’y prend garde dès le départ, la réduction bactérienne se trouvera forcément ralentie ». En outre, le maître d’œuvre ne dispose que d’une « fenêtre de tir » limitée pour effectuer les travaux, dans la mesure où ceux-ci Michel Dalmas - EDANC SarlDans un contexte aussi contraint, il faut acheminer le matériel par hélicoptère. ne peuvent avoir lieu avant fin juin et qu’ils prennent fin, en règle générale, à la mi-octobre. L’importance des coûts périphériques Mais encore faut-il grimper jusqu’au refuge. Ne serait-ce que pour effectuer les relevés topographiques nécessaires à la bonne marche des travaux. « Car il faut déterminer quelle sera l’incidence exacte des terrassements », indique l’expert qui peut également avoir besoin de procéder à des tests de perméabilité. « Comme on L’eau magazine novembre 2010 N°16
a besoin d’embarquer du matériel, tout se fait par héliportage, ajoute-t-il. Et, dans ce cas, on profite des rotations qui ont lieu, par deux fois, en cours de saison afin de permettre l’installation puis le rapatriement du gardien d’été ». Quand arrive le moment d’attaquer la phase de travaux, c’est une autre partie qui s’engage alors. Car, outre les équipements, il faut acheminer les matériaux. « À raison de 23 euros par minute d’hélicoptère, et sachant que la charge utile ne pouvait pas dépasser 800 kg par rotation, les coûts périphériques deviennent vite très élevés », observe Michel Dalmas. Ainsi, pour le refuge de la Valmasque, pas moins de 140 rotations auront été nécessaires pour amener sur place les 120 tonnes de sable nécessaires à la constitution du filtre, lequel occupe un espace de 70 mètres carrés. « Hors taxes, il en aura coûté 18 975 euros. Rien que pour le sable, souligne le maître d’œuvre. Et encore, au lieu de décrocher les « big bags », on a décidé de les éventrer au cutter pour économiser du temps, comme nous l’avait suggéré le pilote. Ce qui nous a permis d’économiser une minute à chaque passage ». Sept solutions différentes Enfin, il reste une contrainte à surmonter  : celle qu’implique le fait d’intervenir dans un espace sauvegardé. « Nous sommes dans un parc national, et sa direction a des exigences légitimes à faire valoir », estime Michel Dalmas qui doit en tenir compte dès la phase de conception, afin de prendre les précautions qui s’imposent  : « S’il y a une végétalisation à faire, il est exclu par exemple d’utiliser des espèces exogènes. Et, pour déplacer de la terre à l’intérieur du parc, il nous faut une autorisation préalable ». L’eau magazine novembre 2010 N°16 Territoires SOTRALENTZ HABITAT, DES SOLUTIONS POUR UN ENVIRONNEMENT PROTÉGÉ MISE EN cONfORMITÉ La récente législation ANC impose le contrôle de tous les systèmes d’assainissement individuels avant 2012 et leur mise en conformité avant 2016. NOUVEAU ! AcTIBLOc MIcRO-STATIONS ANc AGRÉMENT MINISTÉRIEL 2010* Station AcTIBLOc à boues activées SBR jusqu’à 300 EH. Adaptée à la plupart des configurations de terrains et de sols. Idéale pour un habitat individuel ou une petite copropriété avec une surface de terrain limitée  : résidence, hôtel, camping... Conforme aux réglementations en vigueur de 2009. Marquée selon Norme EN 12 566-3. AcTIBLOc AVEc PANNEAUx SOLAIRES Votre micro-station ACTIBLOC est désormais indépendante énergétiquement, grâce à une installation solaire. Un kit 12 V suffit ! Livré avec module photovoltaïque mono cristallin et périphériques. NOUVEAU ! *ACTIBLOC  : station d’épuration à boues activées, agréée par le Ministère de l’Ecologie, de l’Energie et du Developpement Durable (Station 4EH) (Publication au JO du 09.07.2010). 03 88 01 68 00 3 rue de Bettwiller 67320 DRULINGEN www.sotralentz.com habitat@sotralentz.com 29



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 1L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 2-3L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 4-5L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 6-7L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 8-9L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 10-11L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 12-13L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 14-15L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 16-17L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 18-19L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 20-21L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 22-23L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 24-25L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 26-27L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 28-29L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 30-31L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 32-33L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 34-35L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 36-37L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 38-39L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 40-41L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 42-43L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 44-45L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 46-47L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 48-49L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 50-51L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 52-53L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 54-55L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 56-57L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 58-59L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 60-61L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 62-63L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 64-65L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 66-67L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 68-69L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 70-71L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 72-73L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 74-75L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 76-77L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 78-79L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 80-81L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 82-83L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 84-85L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 86-87L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 88-89L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 90-91L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 92-93L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 94-95L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 96-97L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 98-99L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 100-101L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 102-103L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 104-105L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 106-107L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 108-109L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 110-111L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 112-113L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 114-115L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 116-117L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 118-119L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 120-121L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 122-123L'Eau Magazine numéro 16 nov 10 à mai 2011 Page 124