L'Eau Magazine n°14 nov 09 à avr 2010
L'Eau Magazine n°14 nov 09 à avr 2010

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 64 - 65  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
64 65
DR Europe L’Agence Européenne pour l’Environnement à Copenhague En quoi les ressources en eau sont-elles surexploitées dans de nombreuses régions d'Europe ? Quatre secteurs principaux sont grands consommateurs d'eau  : la production d'énergie (qui restitue toutefois une importante partie de l'eau utilisée), l'agriculture, l'approvisionnement domestique et le tourisme. Si les données varient considérablement d'un pays de l'Europe à l'autre quant à la part de chaque secteur, certaines régions font l'objet d'une surconsommation combinée de ces différents secteurs, qui aboutit à une pénurie des écosystèmes d'eau douce. Certes, la Directive Cadre Européenne sur l'Eau (DCE) oblige les Etats membres à atteindre le « bon état écologique » des masses d'eau pour 2015 mais, pour ce faire, il faut aussi que l'eau soit disponible en quantité suffisante. Or, aucune norme quantitative n'est actuellement appliquée au niveau de 62 L’école Française de l’Eau N°14 - NOV. 2009 l'Union Européenne. En général, les gouvernements de chaque pays définissent au cas par cas la quantité d'eau que chaque secteur d'activité est en droit d'utiliser. Dans quelle mesure la France est-elle également concernée ? Comme pour les autres régions autour de la Méditerranée, dans le Sud de la France, la conjugaison de l'agriculture et du tourisme génère une pression significative sur les ressources en eau. La réutilisation après traitement des eaux de pluie ou des eaux usées a-t-elle été retenue par l'EEA comme une solution intéressante ? Dans son rapport, l'EEA a en effet considéré que la réutilisation de ces eaux pouvait constituer une mesure utile, mais jusqu'à présent il n'y a aucune législation européenne qui aille dans ce sens. www.eea.europa.eu/fr L'EAU EUROPÉENNE EN CHIFFRES Dans l'ensemble de l'Europe, 44% de l'eau prélevée est utilisée à des fins de production d'énergie, 24% pour l'agriculture, 21% pour l'approvisionnement de la population et 11% pour l'industrie. Cependant, ces chiffres masquent des différences significatives dans la répartition de la consommation des ressources en eau sur le continent. Dans le sud de l'Europe, par exemple, l'agriculture représente 60% du total de l'eau prélevée et atteint 80% dans certaines régions. En Europe, les eaux de surface, comme les lacs et les rivières, fournissent 81% du total de l'eau douce prélevée et constituent la principale ressource en eau pour les secteurs de l'industrie, de l'énergie et de l'agriculture. En revanche, l'approvisionnement du public exploite davantage les nappes souterraines en raison de la qualité généralement meilleure de leur eau.
L'ASTEE un congrès européen C'est fidèle à sa mission de réflexion sur les multiples aspects méthodologiques, techniques et réglementaires liés à la qualité de l'eau, de l'air et aux ressources énergétiques que l'Association Scientifique et Technique pour l'Eau et l'Environnement (ASTEE) a tenu son 88 e congrès les 10, 11 et 12 juin derniers à Nice sur le thème  : « Services publics locaux de l'environnement et l'Europe  : enjeux et opportunités ». Les textes européens, aujourd'hui à l'origine de la plupart des lois et des réglementations nationales dans les domaines de l'eau, de l'assainissement et des déchets, touchent directement les acteurs des services publics locaux. Dans cette optique l'ASTEE, habilitée à faire des recommandations aux pouvoirs publics, a décidé de consacrer son 88 e congrès au processus de préparation, de décision et de mise en œuvre des textes européens. Une réflexion donnant à voir comment, dans ce contexte, l'action des autorités françaises organisatrices des services publics se situe par rapport à celles des autres Etats membres. « Nous observons une convergence évidente entre les engagements des politiques locales et des politiques européennes dans le domaine du développement durable, et ce à quelque niveau que ce soit », indique Jean-Paul CHIROUZE, Président de l'ASTEE. « Les difficultés essentielles DR ne portent donc pas sur le fond mais sur la capacité à assumer ces préconisations de façon cohérente, tant au plan étatique que local. » La préoccupation première de l'ASTEE reste la prise en compte des attentes des collectivités territoriales, pour lesquelles il n'est pas toujours aisé d'être partie prenante lors des discussions européennes. D'une part parce que seul l'Etat y participe, d'autre part parce qu'elles sont représentées par des structures peu armées au plan technique. C'est là que l'ASTEE intervient. Pour apporter ses compétences, elle doit préalablement déterminer comment œuvrer avec les associations dans un contexte multipolaire et multidisciplinaire. Une telle diversité impose de travailler sur des registres techniques et politiques. Ceci suppose une coopération efficace entre niveaux nationaux, régionaux et locaux. La réglementation est complexe et foisonnante car il s'agit de fournir la bonne solution au bon moment et de respecter les impératifs démocratiques et de société en communiquant au mieux. Enfin, il y a un fort enjeu lié à l'emploi, la France étant le deuxième pourvoyeur en Europe d'emplois environnementaux. Outre la question de l'Europe, ce 88 e congrès s'est articulé autour du rapprochement possible avec les associations généralistes nationales DR Europe Jean-Paul CHIROUZE, Président de l’ASTEE dans le domaine de l'eau  : l'Académie de l'Eau, l'Association Française pour l'Eau, l'Irrigation et le Drainage (AFEID) et la Société Hydrotechnique de France (SHF), toutes appelées à travailler plus transversalement sur le thème « Eau et Territoires ». « Cette initiative, indique Jean-Paul CHIROUZE, est née de la sagesse de nos associations qui ont pensé qu'il serait bon de travailler ensemble, et de la volonté de l'Etat de ne subventionner qu'un travail concerté. » Le congrès a souligné la difficulté qu'il y a à comparer en toute transparence l'information au niveau de chaque Etat, et à évaluer le travail restant à réaliser par ceux-ci, pour permettre aux collectivités d'anticiper, en dépit des difficultés, de la complexité du dossier et de l'inertie des parties concernées. En conclusion, il a été rappelé combien l'Europe est un élément de renforcement des réglementations environnementales et combien celles-ci incitent l'innovation. Car tout en apportant des contraintes, l'Europe fournit dans le même temps de l'aide et des outils. Toutefois, les actions fortement volontaristes restent nécessaires et les préconisations des collectivités doivent passer par les Etats et le lobbying. Enfin, rendez-vous a été pris pour le prochain congrès de l'ASTEE de juin 2010 à Strasbourg sur le thème  : « Services publics locaux de l'environnement  : réussir la mutation des métiers ». N°14 - NOV. 2009 L’école Française de l’Eau 63



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Eau Magazine numéro 14 nov 09 à avr 2010 Page 1L'Eau Magazine numéro 14 nov 09 à avr 2010 Page 2-3L'Eau Magazine numéro 14 nov 09 à avr 2010 Page 4-5L'Eau Magazine numéro 14 nov 09 à avr 2010 Page 6-7L'Eau Magazine numéro 14 nov 09 à avr 2010 Page 8-9L'Eau Magazine numéro 14 nov 09 à avr 2010 Page 10-11L'Eau Magazine numéro 14 nov 09 à avr 2010 Page 12-13L'Eau Magazine numéro 14 nov 09 à avr 2010 Page 14-15L'Eau Magazine numéro 14 nov 09 à avr 2010 Page 16-17L'Eau Magazine numéro 14 nov 09 à avr 2010 Page 18-19L'Eau Magazine numéro 14 nov 09 à avr 2010 Page 20-21L'Eau Magazine numéro 14 nov 09 à avr 2010 Page 22-23L'Eau Magazine numéro 14 nov 09 à avr 2010 Page 24-25L'Eau Magazine numéro 14 nov 09 à avr 2010 Page 26-27L'Eau Magazine numéro 14 nov 09 à avr 2010 Page 28-29L'Eau Magazine numéro 14 nov 09 à avr 2010 Page 30-31L'Eau Magazine numéro 14 nov 09 à avr 2010 Page 32-33L'Eau Magazine numéro 14 nov 09 à avr 2010 Page 34-35L'Eau Magazine numéro 14 nov 09 à avr 2010 Page 36-37L'Eau Magazine numéro 14 nov 09 à avr 2010 Page 38-39L'Eau Magazine numéro 14 nov 09 à avr 2010 Page 40-41L'Eau Magazine numéro 14 nov 09 à avr 2010 Page 42-43L'Eau Magazine numéro 14 nov 09 à avr 2010 Page 44-45L'Eau Magazine numéro 14 nov 09 à avr 2010 Page 46-47L'Eau Magazine numéro 14 nov 09 à avr 2010 Page 48-49L'Eau Magazine numéro 14 nov 09 à avr 2010 Page 50-51L'Eau Magazine numéro 14 nov 09 à avr 2010 Page 52-53L'Eau Magazine numéro 14 nov 09 à avr 2010 Page 54-55L'Eau Magazine numéro 14 nov 09 à avr 2010 Page 56-57L'Eau Magazine numéro 14 nov 09 à avr 2010 Page 58-59L'Eau Magazine numéro 14 nov 09 à avr 2010 Page 60-61L'Eau Magazine numéro 14 nov 09 à avr 2010 Page 62-63L'Eau Magazine numéro 14 nov 09 à avr 2010 Page 64-65L'Eau Magazine numéro 14 nov 09 à avr 2010 Page 66-67L'Eau Magazine numéro 14 nov 09 à avr 2010 Page 68-69L'Eau Magazine numéro 14 nov 09 à avr 2010 Page 70-71L'Eau Magazine numéro 14 nov 09 à avr 2010 Page 72-73L'Eau Magazine numéro 14 nov 09 à avr 2010 Page 74-75L'Eau Magazine numéro 14 nov 09 à avr 2010 Page 76-77L'Eau Magazine numéro 14 nov 09 à avr 2010 Page 78-79L'Eau Magazine numéro 14 nov 09 à avr 2010 Page 80-81L'Eau Magazine numéro 14 nov 09 à avr 2010 Page 82-83L'Eau Magazine numéro 14 nov 09 à avr 2010 Page 84-85L'Eau Magazine numéro 14 nov 09 à avr 2010 Page 86-87L'Eau Magazine numéro 14 nov 09 à avr 2010 Page 88-89L'Eau Magazine numéro 14 nov 09 à avr 2010 Page 90-91L'Eau Magazine numéro 14 nov 09 à avr 2010 Page 92