L'1visible n°9 novembre 2010
L'1visible n°9 novembre 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°9 de novembre 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Prodeo

  • Format : (219 x 288) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 13,4 Mo

  • Dans ce numéro : être heureux, ça s'apprend.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
16 CARNET DE VOYAGE xw n°09 Novembre 2010 Avec sa couleur ocre, l’église de Liliw, construire en 1571, possède un charme rustique et colonial. Philippines Texte et photos : Pierre-Emmanuel Michel Baroque asiatique Héritage des 300 ans d’occupation espagnole, ces églises sont le témoignage de la foi profonde du seul pays catholique d’Asie. Des écolières dans l’église de Lucban. Pierre-Emmanuel Michel À deux heures de Manille, de belles églises baroques s’égrènent dans la région de Laguna. Après avoir quitté la mégalopole par le Sud, le trafic reste grouillant et pittoresque : jeepneys, side-cars et vélos zigzaguent. À huit heures du matin, il fait déjà trente degrés. Je prends la direction de Laguna, région qui tire son nom du plus grand lac du pays dont elle occupe la rive sud. DU PUR BAROQUE À peine deux heures après le départ, à Pakil, la façade de l’église San-PedroDe Alcantara (1767) m’accueille au bout d’une rue quelconque. Côté architecture, son front orné raconte l’inspiration corinthienne et ionienne. À l’intérieur, quatorze statuettes peintes font un théâtre de saintes figures immobiles dans leur niche. Je passe un long moment devant cette vitrine ornée avec excès. Plus loin, l’église de Lucban (1595) arbore un portail baroque pur jus. Dans cette Statue de procession du Christ portant sa croix, dans l’église de Pakil. vaste chapelle, joli instantané : des écolières en uniforme recopient avec application l’intitulé des stations du chemin de croix mural. D’une ville à l’autre, j’enfile les routes enroulées sur les pentes des petits volcans endormis de la région. La balade prend alors de la hauteur. Depuis Saint-Gregory, l’une des plus vieilles églises du pays (1575) à Pierre-Emmanuel Michel Majayjay, on a une vue unique sur la baie et sur le mont Banahaw. L’église abrite de nombreuses statues antiques apportées par les Espagnols. Partout j’ai pu accéder aux clochers, un volontaire m’ayant toujours proposé spontanément leur visite. Prudence toutefois car l’état de conservation est très variable. J’ai pu ensuite partir succomber au charme rustique et colonial de Magdalena (1821) et Liliw (1571) qui surprend par son intense couleur ocre. J’ai aimé finir à Nagclaran. Outre son église baroque (1752), on peut y voir au couchant un columbarium, élégant cimetière mural inspiré par les catacombes. Après les dernières lueurs, je dîne à Pagsanjan d’un menu typique à base de riz et de poulet. Dans ma tête, les églises se concentrent. Elles me laissent une impression de stabilité qui contraste avec la précarité ambiante. Encore deux heures de tacot et je rallie Manille plongée dans la nuit asiatique. a
n°09 Novembre 2010 xw CARNET DE VOYAGE 17 INSOLITE L’église San-PedroDe Alcantara de Pakil est une miraculée. Elle a survécu à un incendie en 1851, et en 1881 et 1937 à deux tremblements de terre ! Saint-Gregory de Majayjay servit de quartier général aux Américains durant la guerre d’indépendance des Philippines (1899-1902). L’église de Magdalena est célèbre pour accueillir de nombreux tournages de film, notamment pour les scènes de mariage. Le magnifique plafond de l’église San-PedroDe Alcantara de Pakil. La nuit étoilée accentue la majesté de l’église de Nagclaran. À DÉCOUVRIR PAHIYAS FESTIVAL À l’occasion du concours annuel, les habitants du centreville rivalisent d’inventivité en décorant les façades des maisons des légumes et fruits de leur moisson. www.pahiyasfestival.com QUELQUES DATES POUR EN SAVOIR+ www.l visible.com 1521 : Le portugais Magellan découvre les Philippines au nom de l’Espagne. 1571 : Construction de la première église, San- Augustin à Manille. 1993 : quatre églises baroques des Philippines sont inscrites au patrimoine mondial de l’Unesco. INFOS PRATIQUES Le site de l’office du tourisme des Philippines : www.philippines-tourisme.fr Commission Nationale des Arts de la Culture (en anglais) www.ncca. gov.ph Pierre-Emmanuel Michel Pierre-Emmanuel Michel Pierre-Emmanuel Michel INTERVIEW « Notre foi est vivante » Le frère Dominic-Maximilian Leyson est Philippin et vit à Manille. Il porte casquette et habit religieux. Depuis quand y a-t-il des chrétiens aux Philippines ? L’arrivée de Magellan, explorateur portugais voyageant pour le compte de l’Espagne, en 1521, a changé le pays. Il a apporté l’Enfant Jésus, Santo Nino. À défaut d’offrir or et épices, notre pays a été considéré comme une tête de pont pour l’évangélisation de la Chine et du Japon. Combien y a-t-il de catholiques aux Philippines ? 85% de la population est catholique. Notre pays est appelé « le berceau du christianisme en Asie ». Quelle est la particularité de la foi chez vous ? Notre foi est vivante. Elle se marie bien avec notre culture. Chez nous, on fait un signe de croix chaque fois qu’on passe devant une église. Et on s’y arrête avant d’aller à la plage. Les Philippins ont aussi une grande dévotion pour la Passion du Christ. a « On appelle aussi les Philippines le berceau du christianisme en Asie. »



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :