L'1visible n°6 jui/aoû 2010
L'1visible n°6 jui/aoû 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°6 de jui/aoû 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Prodeo

  • Format : (219 x 288) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 12,0 Mo

  • Dans ce numéro : 7 clés pour l'harmonie sexuelle.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
16 CARNET DE VOYAGE xw n°06 Juillet-Août 2010 Site merveilleux et fascinant, le sanctuaire de Rocamadour est caché dans le canyon de l’Alzou, en Midi-Pyrénées. Rocamadour Par Claire Perol Photos : Jacques Sierpinski Le rocher de la Vierge noire Accroché à la falaise, Rocamadour attire chaque année des millions de visiteurs : en quête de beauté et de sacré. Le grand escalier des pèlerins. J’arrive à Rocamadour par le haut du village. Jusque-là, mis à part la beauté du parc naturel des Causses du Quercy dans lequel je suis entrée il y a peu, rien ne pourrait me laisser imaginer ce qui m’attend. Arrivée au château de l’Hospitalet, je me penche au dessus du belvédère. Là, comme des centaines de milliers de pèlerins avant moi, j’ai le souffle coupé. Et je comprends pourquoi, depuis le XII e siècle, ils affluent du monde entier vers ce petit sanctuaire, fièrement accroché à flan de falaise. Et pourquoi aussi, à l’entrée du village, j’avais pu lire « Rocamadour : le pèlerinage des chercheurs de Dieu ». CLOCHE MIRACULEUSE Sur le petit parvis, au cœur du sanctuaire, sept minuscules églises m’entourent, formant comme une enceinte sacrée. Le père Ronan de Gouvello, curé du lieu, déborde d’anecdotes pour présenter ce sanctuaire qui La statue de la Vierge noire est blottie dans une petite chapelle nichée dans la roche. trouve son origine dès avant l’an mil, où de nombreux chrétiens venaient prier la Vierge Marie. Aux alentours du VII e siècle, l’ermite Amadour (« amoureux de Dieu ») vint s’isoler dans ce lieu austère pour prier. Son corps, retrouvé intact en 1166 au cœur du sanctuaire, fut brûlé pendant les guerres de religion. Il n’en reste que quelques fragments d’os. Nous pénétrons dans la chapelle Notre-Dame, qui abrite, outre la célèbre Vierge Noire, une cloche miraculeuse qui tintait dès qu’un marin était sauvé en mer. C’est cela qui valut à Notre-Dame de Rocamadour d’être vénérée de la Gironde au Québec, en passant par le Finistère. Les bateaux qui ornent la chapelle (ex-voto de marins reconnaissants, dont Jacques Cartier lui-même) en sont le rappel. L’édifice de style gothique, rebâti en 1479 après la chute d’un rocher sur l’église primitive, communique directement avec la basilique Saint-Sauveur, dont le mur du fond n’est autre que la falaise elle-même. Bientôt, un orgue accompagnera à nouveau les liturgies, clin d’œil au musicien Francis Poulenc, converti dans ce lieu comme de nombreuses personnalités. Et on les comprend : comment ne pas être saisi par la beauté de ce lieu où ciel et terre semblent s’unir. a
n°06 Juillet-Août 2010 xw CARNET DE VOYAGE 17 Les ex-voto témoignent des remerciements des marins sauvés en mer par la Vierge. L’ÉVÉNEMENT Le 15 août, la fête de l’Assomption de Marie est toujours célébrée en grandes pompes à Rocamadour. Un rendez-vous à ne pas manquer si vous passez dans la région. À goûter Le rocamadour, petit fromage de chèvre, AOC depuis 1996, et le Roc-Amadour, un délicieux gâteau aux noix, aux châtaignes ou aux noisettes… Calories et fondant assurés ! À rapporter La sportelle, l’insigne des pèlerins de Rocamadour qui leur était remise à l’issue de leur pélerinage. Une magnifique cité religieuse à flanc de falaise. LA DEVISE « L’espérance ferme comme le roc » En chiffres 216 : le nombre de marches du grand escalier qui mène à la cité religieuse : les pèlerins les gravissaient à genoux ! 35 : le nombre d’Amadouriens, habitants du village. QUELQUES DATES POUR EN SAVOIR+ www.l visible.com Dès le VIIe siècle : le culte de la Vierge Marie se développe à Rocamadour. 1166 : découverte du corps de saint Amadour. 1536 : Jacques Cartier et ses compagnons sont sauvés du scorbut par Notre-Dame de Rocamadour. INFOS PRATIQUES Sanctuaire de Rocamadour 46500 Rocamadour Tél. : 05.65.33.23.23 www.notre-dame-derocamadour.com INTERVIEW « Des miracles en pagaille ! » Le père Ronan de Gouvello, 38 ans, est chapelain et curé de Rocamadour. Comment est rythmée votre année ? Il y a trois périodes différentes. La saison morte, de novembre à avril. La mi-saison, d’avril à novembre. Au milieu, la pleine saison va du 1 er juillet au 31 août : 500 000 personnes viennent au sanctuaire. Que cherche-t-on à Rocamadour ? La plupart des pèlerins (environ 20 000 sur le million de visiteurs) ne savent pas, en arrivant ce qu’ils viennent chercher. Mais en repartant, ils ont en général trouvé l’espérance. Des vies changent vraiment ici. Des miracles ? En pagaille ! Comme cette femme qui est venue trois fois prier Notre-Dame d’avoir des enfants et qui a eu… des triplés ! Comme ces deux jeunes qui ont été sauvés en mer, qui se sont convertis et sont venus ici remercier Notre-Dame. Et j’ai des tas d’histoires comme celles-ci. a « Les gens repartent autrement de Rocamadour : ils trouvent ici une espérance. » Soutenons l’Église partout où elle a besoin de nous AED AIDE A L'ÉGLISE EN DÉTRESSE AED - 29 rue du Louvre, 78750 Mareil-Marly www.aed-france.org informer - Prier - Partager



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :