L'1visible n°6 jui/aoû 2010
L'1visible n°6 jui/aoû 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°6 de jui/aoû 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Prodeo

  • Format : (219 x 288) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 12,0 Mo

  • Dans ce numéro : 7 clés pour l'harmonie sexuelle.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
10 PSYCHOLOGIE xw n°06 Juillet-Août 2010 La richesse d’une sexualité harmonieuse D.R. Olivier Florant Depuis trente ans, Olivier Florant, ancien HEC, a choisi avec son épouse de se consacrer aux couples en difficulté. Diplômés en sexologie, conseillers conjugaux et familiaux, ils ont fondé le cabinet Saint-Paul à Paris et prochainement à Lille. Il est l‘auteur de Ne gâchez pas votre plaisir, il est sacré, aux Presses de la Renaissance, devenu un classique du genre, et prépare, pour les mois à venir, Dix conseils pratiques pour réussir son couple. PAROLE DE SAGESSE Couple. Un des piliers du bonheur de la vie à deux est l’harmonie sexuelle. Elle est une des clés de la complicité du couple, indispensable pour que l’amour ne s’éteigne pas. Mais elle demande une longue et patiente construction. Et une grande attention à l’autre. Une confusion courante nous égare : être amoureux n’est pas aimer. Être amoureux est d’abord une émotion comme la colère, la peur, ou la jalousie, qui n’a rien ni de fatal ni de raisonnable. Quand on est amoureux, adieu au sens critique ! Même les défauts que l’on ne pourra plus supporter trois ans plus tard apparaissent comme charmants. À l’instar de chaque espèce sexuée, les humains possèdent des automatismes au service de la reproduction. L’état amoureux fut prévu à l’origine pour ne pas durer plus de trois ans, le temps du sevrage d’un petit au sein de la horde. Et cette émotion peut resurgir de nombreuses fois jusqu’au grand âge, surtout quand on se sent déçu par la relation précédente ou déstabilisé par des difficultés professionnelles ou autres. Pour les chrétiens, la sexualité est une bonne chose, voulue par Dieu. Pour parler de l’amour de Dieu, la Bible elle-même utilise la métaphore de la sexualité, en particulier dans le célèbre Cantique des cantiques. « J’ai ôté ma tunique, comment la remettrais-je ? J’ai lavé mes pieds, comment les salirais-je ? Mon bien-aimé a passé la main par la fente, Et pour lui mes entrailles ont frémi. (5, 3-5) Que tu es belle, que tu es charmante, ô amour, ô délices ! Dans ton élan tu ressembles au palmier, tes seins en sont les grappes. J’ai dit : Je monterai au palmier, j’en saisirai les régimes. Tes seins, qu’ils soient des grappes de raisin, le parfum de ton souffle, celui des pommes ; tes discours, un vin exquis ! (7, 7-10) Je suis à mon bien-aimé et vers moi se porte son désir. » (7, 11) a Pour durer en couple au-delà de cette période euphorique, le relai est assuré par d’autres façons de penser et de sentir. On peut même l’observer grâce à l’imagerie cérébrale. LIBÉRATION SEXUELLE Et si la passion amoureuse est égoïste, l’amour vrai, lui, est altruiste. Curieusement c’est en se donnant sans réserve que l’on se découvre libre : en donnant tout, il n’y a plus rien à perdre. À l’inverse, quand la relation amoureuse recherche la satisfaction de ses propres besoins, elle conduit à une impasse. Typiquement celui qui recherche trop son plaisir avant celui de son conjoint a bien des risques de ne pas le trouver au rendez-vous. À cet égard, la libération sexuelle d’hier nous apporte aujourd’hui un produit nouveau : la dépendance sexuelle. Les thérapeutes, souvent formés à l’époque où le dogme faisait de la libération de la libido l’unique remède, sont assez désarmés devant l’enfer que vivent ces dépendants. La surenchère à laquelle ceux-ci s’exposent brouille leur relation de couple. En tant que sexologue, j’entends fréquemment les confidences de dépendants sexuels qui sont en panne de désir avec leur conjoint, ne trouvant plus l’excitation suffisante dans cette relation trop « ordinaire ». L’érotisation mercantile de notre société de consommation plonge par ailleurs de nombreuses personnes dans un sentiment de vide et de nonsens, au point qu’elles hésitent parfois longtemps avant de s’engager dans une vraie relation d’amour. Au-delà de ces impasses sexuelles, LEXIQUE Le plaisir Il ne faut pas confondre plaisir avec bonheur ou sérénité. C’est un état mental par lequel notre corps est placé sous l’influence d’un neurotransmetteur : la dopamine. Dans la relation sexuelle, si on veut bénéficier du plaisir, il ne doit pas être le but recherché. État d’achèvement d’un acte réussi, il est comme la récompense de l’acte. Rechercher et atteindre l’orgasme pour lui-même ne suffit pas à donner du plaisir. On le voit bien dans le cas de la masturbation par exemple. La jouissance sexuelle épuisant le désir, la personne obtient certes une satisfaction mais de très courte durée. la plupart des couples cherchent avant tout comment vivre ensemble une sexualité véritablement épanouie. Une sexualité qui soit respectueuse de soi et de l’autre, sans rien perdre des joies et des plaisirs que nous offre la nature, et qui permette de « durer dans l’amour ». LA SEXUALITÉ A UN RÔLE MAJEUR Ignorer la sexualité, ou penser qu’elle est de moindre importance, est une source de profonde mésentente entre l’homme et la femme. Et la sexualité ne se résume pas aux seuls rapports
n°06 Juillet-Août 2010 xw PSYCHOLOGIE 11 Construire une sexualité respectueuse de soi et de l’autre, pour « durer dans l’amour ». C’est en se donnant sans réserve qu’on se découvre libre. sexuels. Elle touche toute la personne dans ses pensées, paroles et gestes. L’enjeu est de se faire devenir pleinement homme ou femme l’un par l’autre, en particulier par le jeu du désir. De ce point de vue, une sexualité harmonieuse contribue à l’épanouissement, non seulement du couple - en lui permettant de développer une complicité indispensable à son bonheur - mais de chacun des conjoints dans son identité sexuée. La physiologie elle-même vient confirmer cette merveilleuse alchimie du couple. En effet, la réussite de la sexualité, tant dans la fougue que par la tendresse, procure un élixir précieux : chaque relation réussie provoque l’afflux de neurotransmetteurs particuliers - ocytocine, entre autres dans le cerveau, qui augmente un sentiment de confiance et de complicité entre les époux. Véritable hormone de a a a TÉMOIGNAGE Dans les bras d’un autre… Un problème d’entente ou de communication au sein du couple peut altérer sa vie sexuelle. C’est ce qui est arrivé à Stéphane et Carla. Stéphane a décidé de changer d’orientation professionnelle. Il a pris cette décision sans concertation avec sa femme. Carla, nécessairement concernée par cette décision, lui en a voulu. Pour elle, quelque chose s’est brisé dans leur complicité conjugale. La fidélité est une valeur majeure pour Carla. Pourtant, quelques mois plus tard, elle est tombée amoureuse d’un autre homme. Lors de ses relations conjugales, elle s’est même mise à rêver qu’elle était dans les bras de l’autre… Troublée, elle avoue ses sentiments à son mari, mais sans lui parler de ses adultères en pensée. Elle découvre qu’elle plaît et qu’elle a envie de plaire. Dans le même temps, elle perd une partie de l’admiration qu’elle avait pour son mari. DE LA TRAHISON AU PARDON Au cours du travail qu’ils entreprennent avec l’aide d’un thérapeute (deux entretiens), Carla a pu vraiment aborder la question avec Stéphane et, par cet aveu, faire prendre conscience à son mari de la trahison qu’elle avait ressentie lors de sa prise de décision en solitaire. Chacun a pu demander pardon et pardonner à son conjoint ses manques de confiance - sans se préoccuper du degré de culpabilité de chacun. Carla a retrouvé sa sérénité et son mari travaille à associer son épouse aux décisions qui les engagent l’un et l’autre. a FLORE-AEL SURUN/Tendance Floue



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :